décodeurs

  • Imprimer

    30.000 CLIENTS "LÉSÉS" PAR UN DÉCODEUR PROXIMUS

    30.000 clients "lésés" par un décodeur Proximus: "Une communication inacceptable de l’opérateur", dit Test-Achats

    Les quelque 30.000 clients «lésés» par l’offre de remplacement des décodeurs Proximus doivent se manifester auprès du greffe de la cour d’appel de Bruxelles avant le 9 mars 2018.

    Test Achats a pris connaissance du courrier que Proximus a adressé à tous les consommateurs qui avaient été propriétaires d’un décodeur V3 et qui ont répondu positivement à l’offre commerciale de l’opérateur télécom à la suite de ses courriers de mai et juin 2016. Test-Achats estime que les termes du courrier sont «  inacceptables  ». «  L’opérateur télécom donne en effet l’impression aux consommateurs concernés que ceux-ci doivent eux-mêmes prouver leur dommage  », explique Test-Achats dans un communiqué.

    Selon Test-Achats, le courrier stipule que «  la possibilité est donnée à tous les clients concernés de faire partie du groupe de consommateurs qui considèrent qu’ils auraient subi un dommage suite à notre présentation de cette offre, et d’apporter la preuve d’un éventuel dommage. Pour cela, il convient d’envoyer une lettre  ».

    «  Or absolument rien n’oblige les consommateurs à prouver leur dommage. Il leur suffit simplement d’avoir été propriétaire d’un décodeur V3 et d’avoir répondu positivement à l’offre commerciale de Proximus suite à ses courriers de mai et juin 2016. S’ils sont dans ce cas, ils doivent simplement adresser un courrier au greffe civil de la cour d’appel de Bruxelles avant le 9 mars  », explique l’organisation de défense des consommateurs.

    Proximus ajoute donc « à tort une condition pour pouvoir participer à l’action collective qui n’est pas prévue dans l’arrêt de la cour d’appel ».

    Source > Article libre sur > http://www.sudinfo.be/id38591

  • Imprimer

    PROXIMUS A-T-IL TROMPÉ SES CLIENTS? L'ACTION COLLECTIVE DE TEST-ACHATS CONTRE L'OPÉRATEUR EST JUGÉE RECEVABLE

    Le tribunal de première instance de Bruxelles a déclaré recevable l’action collective intentée par Test-Achats contre Proximus au sujet du remplacement d’anciens modèles de décodeurs par de nouveaux, indique mercredi l’organisation de consommateurs, selon laquelle l’entreprise de télécoms a trompé une partie de ses clients, ce que celle-ci réfute.

    Le différend a trait aux décodeurs V3 que l’ex-Belgacom a proposé à ses clients entre 2008 et 2013 afin de pouvoir bénéficier de la télévision numérique. Plutôt que de louer l’appareil, près de 30.000 abonnés l’ont acheté. En mai dernier, ils ont cependant été avisés que leurs décodeurs seraient dépassés et ne pourraient plus être utilisés à partir du 1er février.

    Proximus a alors proposé à ces clients d’échanger leur ancien modèle contre un nouveau, qu’ils pourraient ensuite louer gratuitement durant un an.

    Test-Achats a entrepris une action collective contre l’opérateur. Dans un jugement du 4 avril, le tribunal a estimé recevable cette démarche. La juge a décidé que l’action collective représentera tous les clients concernés sauf ceux qui se manifestent expressément, dans un délai de six semaines, pour ne pas l’être (opt-out).

    Le tribunal a pair ailleurs fait droit à la demande de Test-Achats de contraindre Proximus à informer les 30.000 consommateurs concernés par courrier individuel de la décision, se félicite Test-Achats. La période de négociation – la seconde phase après celle portant sur la recevabilité et avant celle éventuelle de plaidoiries sur le fond du dossier prévues par la loi sur la réparation collective — a été fixée à 3 mois.

    « Ce jugement constitue une belle victoire pour Test-Achats qui poursuit le combat pour que les consommateurs lésés par les pratiques de Proximus soient indemnisés », conclut l’organisation de consommateurs.

    Source > Belga sur le site libre > http://www.sudinfo.be/1824575