crème

  • UNE BONNE GLACE, C’EST COMME UNE DROGUE

    festival_creme_glacee.jpgLes (grands) amateurs de crème glacée en demandent toujours davantage : c’est que leur cerveau réagit de la même manière qu’en cas d’addiction à une drogue.

    Cette équipe de l’Oregon State University aurait certainement pu procéder avec d’autres produits alimentaires, mais elle a donc décidé de retenir la glace, et singulièrement le milk-shake à la glace au chocolat. Un délice… qui induit une addiction chez ceux qui s’en délectent régulièrement. Plus ils en mangent, plus ils en ont envie. Pourquoi ? En raison d’une activation insuffisante des zones cérébrales impliquées dans le « circuit de la récompense ».

    Les chercheurs ont observé ce mécanisme en scrutant l’activité cérébrale d’un groupe de 150 étudiants en bonne santé, avec un poids normal. Ils ont été invités à ne rien manger durant les cinq heures qui précédaient l’expérience. Un questionnaire a permis de déterminer leurs comportements alimentaires habituels, et en particulier leur consommation de glace. Le test a consisté à demander à chacun d’avaler, à tour de rôle et dans une séquence aléatoire, soit une gorgée de milk-shake, soit d’une boisson sans goût particulier. Et donc, il s’avère que chez ceux qui mangent fréquemment de la glace, le « circuit de la récompense » s’active, certes, mais beaucoup moins intensément que chez les consommateurs occasionnels. En d’autres termes, pour atteindre le même niveau de plaisir, ils doivent avaler bien davantage de crème glacée.

    Dans un article publié par la revue « American Journal of Clinical Nutrition », les auteurs élargissent le propos, et expliquent que cette baisse d’activation du « circuit de la récompense » permet de comprendre les comportements de « suralimentation » qui contribuent à l’obésité. Et on en revient à l’importance d’un régime alimentaire équilibré, avec un peu de tout, mais dans des portions modérées.

    Source > http://www.passionsante.be