crèche

  • Imprimer

    HIBOUT’CHOUX > UNE CRÈCHE POUR 14 ENFANTS À CRAS-AVERNAS (HANNUT)

    Les réservations débutent ce 2 juillet. L’ouverture est programmée en octobre prochain

    Pauline Beaudry (24) et Marine Dardonville (22) ouvrent une crèche, Les Hibout’choux, pour 14 enfants de 0 à 3 ans en octobre prochain, rue Dieudonné Tossens numéro 13 à Cras-Avernas (Hannut). Dès à présent, les parents peuvent inscrire leur enfant. 

    Les deux amies se sont connues durant leurs études de directrices de maison d’enfants. « On a toujours voulu faire ce métier et on a fait nos stages ensembles. On a la même vision des choses », explique Marine. « On adore les enfants et on voulait un métier dans lequel s’épanouir et nous donner l’envie de se lever le matin », renchérit Pauline.

    Le 8 octobre prochain, les deux Hutoises ouvrent leur crèche à Hannut afin de répondre à la demande dans la région. « On a appris que Hannut manquait cruellement de crèches. On a sauté sur l’occasion », explique Pauline. C’est ainsi que 14 enfants âgés de 0 à 3 ans rejoindront Les Hibout’choux dans un espace de vie lumineux de 50m², entièrement ouvert. Un grand jardin aménagé à destination des … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 02/07/2018

    Les inscriptions sont ouvertes dès ce lundi et une journée portes ouvertes est organisée ce 5 juillet dès 18h. Pour plus d’informations, contacter les Hibout’choux au 0472/17.12.36 ou au 0499/73.95.14.

    Source > Laura Marchese sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 02/07/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/250304

  • Imprimer

    LE ROTARY HANNUT-WAREMME OFFRE UN VERGER À L’AURORE (VIDÉO)

    Financés par le Rotary Hannut-Waremme, 80 arbres fruitiers bio ont été plantés sur le site de la Résidence Loriers, sur le terrain situé à l’arrière de la crèche DO-RE-MI du CPAS de Hannut.

    La cérémonie protocolaire a eu ce samedi matin en présence des autorités communales et des représentants du Rotary. Les premières récoltes sont prévues dans 3 à 4 ans. La gestion du verger est confiée à l’Aurore, l’entreprise de Travail Adapté.

    Le Rotary compte 1,2 million de membres répartis dans 200 pays à travers le monde. Cette importante organisation internationale s’est fixé pour objectif la … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 07/04/2018 … / … a expliqué ce samedi matin le président de l’antenne Hannut-Waremme, Paul Cuvelier d’Orp-Jauche.

    La Roumanie, le gouvernement a immédiatement soutenu l’idée en finançant un million d’arbres qui seront prochainement plantés à travers le pays.

    Plus modestement, le Rotary Hannut-Waremme a décidé de financer l’achat de 80 arbres fruitiers bio, pommiers, pruniers, cerisiers et poiriers. Il s’agit de variétés anciennes sélectionnées par l’université de Gembloux, comme par exemple, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 07/04/2018

    Didier Hoedt, chef de protocole au Rotary (centre) et Mohamed Bouanani, directeur de l’Aurore.

    La gestion de ce verger à une des entrées de ville a été confiée à l’entreprise de travail adapté l’Aurore. «  Quand j’ai appris l’existence de leur projet maraîcher en circuit court, j’ai aussitôt pris contact avec les responsables  », a détaillé Didier Hoedt, de Thisnes, chef de protocole au Rotary.

    Une seule réunion a suffi pour trouver un accord et concrétiser un projet profitable à l’environnement mais aussi à l’ETA et au développement … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 07/04/2018. … / … «  À l’avenir, nous espérons alimenter aussi les écoles communales et, pourquoi pas, élargir notre offre à l’ensemble du réseau scolaire  », a commenté Manu Douette, présent à la cérémonie protocolaire de ce samedi matin.

    «  L’initiative du Rotary est un formidable encouragement pour l’Atelier  », s’est réjoui Pol Oter qui y voit une garantie de pérennité pour l’Aurore et «  ce défi un peu fou qu’est ce projet maraîcher  ».

    Un jardin collectif pour les seniors

    Le directeur de l’Aurore, Mohamed Bouanani, a annoncé la création prochaine d’un petit potager collectif de 60 m² à l’arrière de la crèche DO-RE-MI. «  Nous ne visons pas ici la … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 07/04/2018

    Des ruches, une ou deux au début, devraient également être installées à proximité du verger. Elles seront gérées en collaboration avec une association apicole qui n’a pas encore été choisie.

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 07/04/2018

    L’article au grand complet & la VIDEO pour les abonnés à l’édition digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/215262

    La VIDEO sur le site de Rtc Liège > https://www.rtc.be/video/info/environnement/le-rotary-plante-100-arbres-fruitiers-a-hannut_1498176_325.html

  • Imprimer

    HANNUT > UNE NOUVELLE CRÈCHE EN AOÛT 2017

    Le CPAS a lancé le chantier ce samedi. Il devrait durer 10 mois

    En présence du ministre wallon René Collin (cdH) et du personnel du CPAS, les autorités communales de Hannut ont officiellement lancé ce samedi matin le chantier de la crèche du CPAS sur le site de la Résidence Loriers, rue d’Avernas.

    Un investissement de 1.725.000 euros subsidiés à concurrence de 1.225.000 euros par la Région.

    hannut,blog,jcd,crèche,lancement chantierCe nouveau chantier d’envergure pour le CPAS de Hannut s’ouvre trois ans après celui de la Résidence Loriers, a rappelé le président Pol Oter, tout sourire ce samedi matin devant la foule réunie dans le hall d’entrée du home Loriers.

    Etaient présents : le personnel du CPAS, directrices et puéricultrices confondues, des échevins et des conseillers communaux et notamment Benoît Cartilier (cdH), heureux lui aussi de l’aboutissement de ce projet initié en 2011, alors qu’il présidait encore le CPAS.

    « Il s’agit d’un investissement de 1.725.000 euros afin de reloger notre crèche et notre MCAE (Maison communale d’Accueil de l’Enfance) dans des bâtiments plus modernes et plus fonctionnels », a indiqué le bourgmestre Manu Douette. Ce projet permettra également l’augmentation du nombre des places d’accueil sur Hannut »

    La nouvelle infrastructure offrira effectivement une capacité d’accueil de 57 places, soit 9 de plus qu’aujourd’hui. Selon le calendrier des travaux, le bâtiment devrait être terminé fin août 2017 et accessible aux enfants deux mois plus tard. Comme toujours, ce planning reste conditionné à la météo.hannut,blog,jcd,crèche,lancement chantier

    Ce projet a reçu un soutien financier de la Région : soit 1.225.000 euros qui viennent du département de la Santé et des infrastructures médico-sociales. Le solde de 500.000 euros sera financé par le CPAS, sur fonds propres.

    « L’accueil de la petite enfance est … Lire la suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 07/11/2016

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 07/11/2016

    Voir LA VIDEO & l’article en ligne de ce jour sur > http://www.lameuse.be

    hannut,blog,jcd,crèche,lancement chantier

    ARTICLE ANNEXE M-CL.G. > Objectif = 170 places d’ici 2018

    Chaque année, la Ville de Hannut enregistre entre 170 et 180.000 naissances. En termes de garderie, elle a un des meilleurs taux de Wallonie avec une couverture de 50 % des naissances (contre 30 % de moyenne en Wallonie).

    La politique de la Ville vise malgré tout à une augmentation de cette capacité d’accueil. En témoigne, la nouvelle crèche. D’ici 2018, l’ancienne école de Grand-Hallet devrait également accueillir deux duos d’accueillantes. Les travaux seront pris en charge par la commune et mis en location. « Avec ce nouveau service, on devrait arriver à une capacité d’accueil oscillant entre 150 et 170 places » , se réjouit le bourgmestre. Qui projette également de créer fin 2017, début 2018, un site internet permettant de consulter en ligne les places disponibles dans les différentes maisons d’accueil de l’enfance, qu’elles soient privées ou publique.

  • Imprimer

    HANNUT > LE CHANTIER DE LA CRÈCHE DÉMARRE

    Initié en 2011, le projet de crèche du CPAS entre enfin dans sa phase décisive

    Un nouveau chantier en perspective pour le CPAS de Hannut : le chantier de la nouvelle crèche démarre ce 7 novembre pour une ouverture prévue en septembre 2017. La pose de la première pierre aura lieu ce samedi 5 novembre.

    La capacité d’accueil de la future crèche est de 57 places.

    La nouvelle crèche sera construite rue d’Avernas, dans le prolongement de la Résidence-Loriers. Le chantier a été confié à l’entreprise Wust de Malmedy, soit la même société qui avait déjà remporté le marché de la résidence Loriers.

    Le coût total des travaux s’élève à 1.686.000 euros (1,3 million rien que pour le gros œuvre), soit 300.000 euros en moins que les estimations de départ.

    Ils seront subsidiés à concurrence de 1.060.000 euros. Le solde sera pris en charge par le CPAS qui financera sa part sur fonds propre, soit en vendant des terres qui lui appartiennent. Il n’y aura donc pas d’emprunt. Le chantier devrait durer dix mois. « Selon le planning, le bâtiment doit effectivement être terminé pour le 31 août 2017. Tout dépend évidemment de la météo. Mais si ce calendrier est respecté, l’entrée des enfants dans la nouvelle crèche pourrait avoir lieu en septembre/octobre » , table Pascal Baranger, responsable des marchés publics et des bâtiments au CPAS de Hannut.

    La capacité d’accueil de la future crèche sera de 57 places, soit 9 de plus qu’aujourd’hui. L’actuelle crèche de la rue de l’Aîte totalise 36 places. Auxquelles s’ajoutent les 12 places de la Maison Communale d’accueil de l’enfance d’Avernas. À l’avenir, ces deux entités séparées se retrouveront donc sous un même toit.

    Crèche5.jpg

    Les enfants seront hébergés au rez-de chaussée dont l’espace a été découpé en quatre zones. Elles correspondent à chaque section (ou tranche d’âge). L’étage sera réservé au personnel : local vestiaire, salle de réunion et coin repas y seront aménagés. Les repas aux enfants seront préparés et livrés par la cuisine de la Résidence Loriers.

    Une des principales caractéristiques du bâtiment : son importante surface vitrée qui garantira un maximum de luminosité aux petits. Comme il ne s’agit pas d’une construction passive, un débordement du toit (sur 2 mètres) protégera les fenêtres du rayonnement direct du soleil. « Nous avons écarté le passif car il ne convient pas à une crèche. Pourquoi ? Parce qu’avec le passif on n’aurait pas … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 26/10/2016

    Crèche 4.jpg

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 26/10/2016 > Photos > Atelier d’architecture D.D.V.