coups

  • HANNUT > LE VISAGE TUMÉFIÉ APRÈS UN COUP PORTÉ PAR SON MARI

    Un père de famille de 42 ans a été condamné, ce mardi, par le tribunal correctionnel de Huy, à une peine de probation autonome pour une durée de 2 ans, à la suite de coups portés sur sa femme.

    Tout s’est déroulé à Hannut, le 30 mars 2013, quand l’homme reçoit un coup de fil de son épouse, paniquée, lui annonçant qu’elle venait de prendre un bain avec leur petite fille et que cette dernière était tombée dans la baignoire.

    Le quadragénaire s’est alors précipité pour rentrer chez lui, énervé. Sur le trajet qui menait la famille aux urgences afin de faire surveiller l’enfant, le Hannutois aurait alors frappé son épouse.

    Elle est … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 26/04/2017

    Source > E.D. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 26/04/2017

    Photo prétexte - Photo News

  • HANNUT > IL FRAPPE SA FEMME CAR IL NE RETROUVE PLUS SON… CHAT

    Les raisons des disputes de couple sont parfois ridicules.

    Et la preuve en est ! Pascal, un Hannutois de 44 ans, a entamé, la nuit du 26 au 27 novembre 2015, une violente dispute avec sa femme à cause… de son chat.

    « Je ne parvenais pas à le retrouver et j’étais sous l’influence de l’alcool ce soir-là », a expliqué le quinquagénaire devant le tribunal correctionnel de Huy ce jeudi matin devant lequel il devait répondre de coups et blessures volontaires et rébellion. « Je suis quelqu’un de très jaloux aussi. » Le quadra soupçonnait sa femme de tromperie, le chat aurait-il filé alors que sa femme était sortie voir quelqu’un ? « On s’est vite emportés, il y a d’abord eu des insultes puis je suis monté dans les tours et j’ai commencé à la frapper. »

    Pascal voit rouge. Il agrippe l’écharpe de sa femme Marie (*). Il commence à l’étrangler et lui donne une gifle. Une fois dégagée, la victime téléphone à la police. Mais lorsque les services de l’ordre sur place, la situation dégénère. Les inspecteurs prennent Pascal dans une pièce à part, le temps pour lui de se calmer. « Je repoussais les policiers qui voulaient me calmer. Et puis, j’ai pris un couteau et j’ai menacé de me couper les veines. »

    Lors de son audience, le substitut du procureur du Roi va apporter des éléments nouveaux à la déclaration de Pascal. « Le prévenu, … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 23/09/2016

    Source > C.L. dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 23/09/2016 > Illustration Photonews

  • HANNUT: « REICHMANN, PAS SYMPA ! »

    1469788012_.jpg

    Le temps d’une émission, Frédéric Moras a participé le mois dernier aux « Douze coups de midi », une émission diffusée sur TF1. Le 19 décembre la diffusion a eu lieu. L’occasion de revenir sur les impressions du Hannutois.

    Une nouvelle star de la télévision française est-elle née à Hannut?«Certainement pas!», insiste Frédéric Moras. Il a beau avoir tenu tête aux candidats français de l'émission, «Les douze coups de midi» sur TF1, le trentenaire tient à garder les pieds sur terre.

     «Au départ, je l'ai fait pour le fun et l'expérience. Si j'ai été jusqu'au deuxième tour de la compétition, c'était surtout un coup de chance», explique le Hannutois. Mais alors, qu’a principalement retenu notre compatriote de son incursion dans une émission de divertissement française ? « L’absence de sympathie de Jean-Luc Reichmann. On est toujours briefé par son assistant et on n’a aucun contact avec lui en dehors de l’émission. Même sur le plateau, il reste très froid. Je ne sais pas si c’est parce qu’il a besoin de concentration (l’émission se tourne dans des conditions de quasi direct), mais c’était assez déstabilisant ». Depuis ce jour, Frédéric regarde les émissions de télévision différemment. « Tout ce qui brille est sous les projecteurs. Mais derrière les caméras, le studio est assez crade ».

    Plus de détails dans La Meuse Huy-Waremme d’hier lundi.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Dimanche 23 Décembre 2012 à 21h53 > Photo D.R.

  • AGENDA > LES COUPS DE COEUR D'ALAIN BRONCKART !

    antheit invitations f mail.jpg

    Cliquer sur l'affiche pour l'agrandir