convaicre

  • COMMENT CONVAINCRE UN RECRUTEUR EN 30 SECONDES ?

    Convaincre un employeur en 30 secondes, dans un ascenseur ou un salon de l'emploi.

    C'est l'art du pitch, une technique narrative issue de l’industrie du cinéma. Comment développer votre sens de l’à-propos et du timing, pour une séduction éclair ?

    1. De 30 à 45 secondes

    Un bon pitch, c'est un peu le principe des poupées russes. Utilisez d'abord une image forte, un hameçon, en une phrase courte, pour éveiller la curiosité de l'interlocuteur. Puis, avancez progressivement des arguments qui susciteront son intérêt, lui feront poser des questions et vous amèneront à développer davantage. L'astuce est de ne pas trop en dire pour susciter l'attention.

    2. Soyez bref, mais constructif

    Sur la forme, évitez un ton obséquieux ou de remiser sans cesse cravate ou costume : les patrons aiment les personnalités qui sortent de l'ordinaire. Décrivez l’état présent, l’entreprise aujourd’hui, et suggérez l’état désiré, ce que vous pourriez lui offrir. Adoptez un langage spontané, une syntaxe vivante, avec des mots-clés contrôlés. Évitez les termes alambiqués, trop techniques ou obsolètes.

    3. Distillez une anecdote

    Utilisez le perceptif : décrivez des sensations et des ressentis. Jouez sur votre ton : mettez-y de la tension, de l’humour. Vous avez une anecdote ? Insufflez-la dans votre histoire. Ce filtre affectif est un levier qui opère directement sur l’inconscient du recruteur. L’objectif est de créer une affinité : ce n’est qu’après qu’il se construira un argumentaire.

    4. Provoquez la question

    En revanche, ne dites pas tout de vous. Car celui qui a tout dit n’a plus rien à dire. Laissez en suspens un élément qui va intriguer le recruteur. En storytelling, c’est ce que l’on nomme le cliffhanger. Il s’agit de laisser l’auditeur sur sa faim en suscitant sa curiosité. Avec une trame : en pointillés, la solution – c'est vous – apparaîtra.

    Source > Texte: Rafal Naczyk sur > http://www.references.be

    Liens utiles > salon de l'emploi / Postuler / Recruter soi-même / Entretien d'embauche

  • 10 ASTUCES POUR CONVAINCRE VOS INTERLOCUTEURS GRACE A VOTRE LANGAGE NON VERBAL

    Deal_shutterstock_149002709_0.jpg

    Quand un client prend une décision, il se laisse guider à 90 % par ses émotions. Le langage non verbal joue un rôle primordial dans ces émotions.

    Vos principaux instruments de communication non verbale sont vos yeux, vos mains, votre posture, vos jambes et vos pieds. Plus une partie de votre corps est éloignée de votre cerveau, moins vous serez conscient de ce que vous en faites.

    On ne peut rien changer à sa communication non verbale ? Mais si !

    Voici dix points importants à garder à l’esprit pour vous y aider.

    1. Communiquez de manière complète : appuyez vos paroles avec votre attitude physique. Les gens perçoivent 80 % des infos avec leurs yeux... et seulement 11 % avec leurs oreilles ! La parole est d’argent, mais les gestes sont d’or.

    2. Communiquez selon le modèle SOFTEN : donnez à votre interlocuteur l’impression que vous vous sentez bien en sa présence.

    • Smile : soyez détendu, souriez
    • Open posture : adoptez une posture corporelle ouverte
    • Forward lean : penchez-vous légèrement en avant, en direction de votre interlocuteur
    • Touch : touchez votre interlocuteur (par exemple avec une poignée de main)
    • Eye contact : créez un contact visuel
    • Nod : appuyez ce que vous dites par des hochements de tête

    3. La première impression est cruciale. Vous ne recevez jamais de deuxième chance. Soignez vos vêtements, votre attitude, vos expressions…

    4. Appuyez ce que vous dites avec vos mains. Vous pouvez ainsi attirer l’attention et souligner les points vraiment importants.

    5. À table, essayez toujours de vous placer dans une position d’angle (90°). Grâce à cette position, vous pourrez utiliser plus de langage non verbal et capter en même temps les signaux non verbaux des autres.

    6. Respectez l’espace personnel entre vous et votre interlocuteur.

    7. Si vous changez de posture et que votre interlocuteur vousimite dans la minute qui suit, vous pouvez être certain que vous avez gagné sa confiance. En revanche, n’imitez jamais les signaux négatifs de quelqu’un.

    8. Quelqu’un qui veut terminer une conversation va poser les mains sur ses genoux ou ses accoudoirs en se penchant en avant. Gardez à l’œil le moment où votre interlocuteur cherche à s’échapper.

    9. La dernière impression est déterminante pour les futurs contrats.

    10. Saluez et prenez congé de votre interlocuteur avec une poignée de main professionnelle :

    • Paume de la main verticale
    • Pression de la main en accord avec celle de votre interlocuteur
    • Pliez votre bras
    • Regardez la personne en face de vous
    • Adoptez une posture corporelle ouverte

    Source > Texte: Rédaction sur > http://www.references.be