consultation

  • BONNE NOUVELLE > CONSULTER LA MEUSE DEPUIS 1856 EST À NOUVEAU POSSIBLE !

    La Meuse, c’est un peu la mémoire de Liège.

    Depuis 161 ans, elle informe tous les jours les Liégeois sur l’actualité de leur ville et de leur région. Une véritable mine d‘or pour tous ceux qui recherchent un élément de leur histoire personnelle ou qui étudient le passé de notre arrondissement.

    Mais il y a 12 ans, la collection complète que possédait la Ville de Liège, et qu‘elle avait installée à la salle des périodiques Ulysse Capitaine des Chiroux, a dû quitter les lieux.

    Et ce fut alors le début d‘un long chemin de croix pour la huitaine de bibliothécaires attachés à l‘institution.

    Depuis 2009, ils ont trouvé un nouveau refuge dans un local situé au 118, rue Feronstrée à Liège. Mais ce dernier était beaucoup trop étroit pour accueillir toutes les collections de journaux qui ont alors attendu 12 ans dans les caves de l‘ex-Innovation, puis dans un entrepôt loué par la Ville dans la rue du Fourneau à Grivegnée.

    « Mais aujourd’hui, elles viennent d‘être rapatriées à l‘ancien musée BAL à l‘îlot St-Georges, explique l‘échevin de la culture Jean-Pierre Hupkens. Car c‘est là aussi que, l‘an prochain, déménagera la bibliothèque Ulysse Capitaine. »

    Sur réservation

    Vu que la distance n‘est plus très grande entre les deux lieux … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 13/07/2017

    Bibliothèque Ulysse Capitaine, en Féronstrée, 118 à Liège. 04/221.94.74 buc@liege.be  Ouverte du lundi au vendredi,de 14 à 17 heures

    Source > LUC GOCHEL sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 13/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/102962

  • HANNUT > ODR/A21L : CONSULTATION DES ASSOCIATIONS CE MARDI 22 JANVIER !

    logo Hannut ODR.jpg

    La commune d’Hannut invite toutes ses associations (autres que les comités de village) à participer à la consultation publique qu’elle organise dans le cadre de sa deuxième Opération de Développement Rural/Agenda 21 Local.

    En tant que représentants d’association, vos avis et expériences sont essentiels à la réussite de cette opération. L’objectif est de vous consulter au sujet de l’avenir de votre commune et de la place de l’associatif dans celle-ci.

     

    Cela se passe le mardi 22 janvier à 20h à salle Jean Renard d’Hannut (Administration communale).

    Nous vous demandons de venir avec au maximum deux représentants par association et de signaler votre venue auprès de Laurent Collin via laurent.collin@publilink.be.

     Au plaisir de vous y rencontrer !

     

    Source > Commune de Hannut > Jean-Claude Jadot, Pol Oter et la Fondation Rurale de Wallonie

  • FACEBOOK, C’EST TELLEMENT BON !

    Facebook_5.jpgLa consultation de son compte Facebook se traduit par un état émotionnel particulièrement positif, et singulier.

    Le phénomène d’addiction aux réseaux sociaux, et en particulier Facebook, fait l’objet d’un nombre croissant de recherches. La question centrale consiste à déterminer ce qui motive les utilisateurs à se connecter encore et encore, voire à rencontrer des (sérieuses) difficultés à « déscotcher ». De fait, il faut croire que l’expérience est positive, mais encore s’agissait-il de le démontrer.

    C’est ce qu’a entrepris une équipe de l’université de Milan, en collaboration avec le prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). Une trentaine de volontaires ont été confrontés à trois types d’activités : détendue (projection de photos de jolis paysages), stressante (résolution d’un problème mathématique) et « facebookienne » (accès à son compte). Dans le même temps, les chercheurs ont réalisé une batterie de mesures (pouls, rythme respiratoire, dilatation des pupilles, électroencéphalogramme, etc).

    Et il apparaît que l’état psychophysiologique associé à Facebook est, d’abord, très différent de celui suscité par les autres tâches ; et, surtout, qu’il relève d’une expérience émotionnelle particulièrement positive. Ces données, indiquent les auteurs, sont importantes pour mieux appréhender le succès extraordinaire des réseaux sociaux sur Internet ; alors qu’elles dégagent des perspectives pour la prise en charge des « addicts ».

    Les résultats sont publiés dans la revue « Cyberpsychology, Behavior, and Social Networking ».