conseil

  • 12 REGLES D'OR POUR LE TRAVAIL SUR ORDINATEUR

    Ordinateur_shutterstock_170648531.jpg

    Travail de bureau = travail léger? Oui et non.

    Oui, pour ce qui est de votre dépense énergétique. Le travail de bureau ne risque pas de vous faire perdre haleine et ne vous épuisera pas comme le ferait un marathon. Non, car il représente une lourde charge pour l'appareil locomoteur.

    La zone critique se situe au niveau du dos, de la nuque, des épaules et des bras jusqu'aux doigts. Ces parties du corps sont en effet largement exposées lorsque vous restez dans une même position (inadéquate) durant des heures.

    Quelques conseils pour limiter les dégâts.

    - Gardez une distance de 50 à 70 cm entre vos yeux et l'écran.

    - Placez, dans la mesure du possible, l'écran juste en face de vous.

    - Placez l'écran à la bonne hauteur.

    - Placez votre clavier aussi plat que possible.

    - Gardez suffisamment de place entre le clavier et le bord de la table (10 à 15 cm) afin de poser vos avant-bras et vos poignets.

    - N'encombrez pas l'espace réservé aux jambes.

    - Placez l'écran perpendiculairement aux fenêtres.

    - Utilisez des stores afin d'éviter l'éblouissement et les reflets sur votre écran.

    - Réglez votre chaise à la bonne hauteur (de sorte que les bras se trouvent à la même hauteur que le plateau du bureau lorsqu'ils sont placés à l'horizontale).

    - Vérifiez que, une fois que votre chaise est à la bonne hauteur, vos pieds reposent à plat sur le sol. Sinon, utilisez un repose-pied.

    - Évitez de rester trop longtemps dans la même position. Bougez régulièrement.

     - Nettoyez régulièrement la surface de votre écran.

    Source > En collaboration avec AristA sur > http://www.references.be

  • LANGAGE CORPOREL: 5 CONSEILS POUR SÉDUIRE LE RECRUTEUR

    Dimanche26.jpg

    C’est le grand moment : un entretien d’embauche pour un job dont vous rêvez. Gardez en tête ces 5 conseils pour améliorer votre communication non verbale et tout ira bien.

    1. La poignée de main

    La façon dont vous serrez la main de quelqu’un en dit énormément sur vous. Trois éléments constituent une bonne poignée de main:

    - Vos mains doivent être  propres et soignées.

    - Des mains chaudes donnent une sensation plus agréable que des mains froides.

    - Votre poignée de main doit être professionnelle: ferme et accompagnée d’un sourire aimable.  

    Lire aussi : Langage corporel: que révèle votre poignée de main

    2. Les yeux dans les yeux

    - Lorsque vous rencontrez votre éventuel futur patron, regardez-le dans les yeux et pensez ‘Waw, c’est fantastique de vous rencontrer!’ Un sourire apparaîtra automatiquement sur votre visage et sera communicatif.  

    - Pendant l’entretien, concentrez votre regard sur une petite surface du visage de votre interlocuteur. Faites glisser votre regard du sourcil gauche au nez puis revenez au sourcil droit.

    Attention: fixer les lèvres de quelqu’un peut avoir une connotation sexuelle, tandis que fixer le front peut être perçu comme condescendant.

    Lire aussi : Sourire: le début du succès

    3. Le dos droit

    Votre confiance en vous s’exprime dans la façon dont vous vous tenez. Si vous êtes ‘ratatiné’, vous ne transmettez de toute évidence pas énormément de confiance en vous. Tenez donc votre dos droit et votre menton légèrement vers le haut pendant votre entretien.

    4. Le langage des bras

    La façon dont vous utilisez vos bras révèle au recruteur à quel point vous êtes ouvert(e). Tenez vos bras le long du corps. Vous montrez ainsi que vous n’avez pas peur de saisir ce qui se présente.

    Lorsque vous faites des gestes, maintenez-les dans la sphère de votre corps, sinon vos mimiques sembleront incontrôlées.

    Evitez de croisez les bras, mais tenez plutôt les paumes légèrement vers le haut, un geste qui vous montrera ouvert et sympathique.

    Lire aussi : Les secrets du langage corporel en 7 images

    5. Les jambes au repos

    Lorsque l’on est nerveux ou tendu, on a tendance à gigoter les jambes. Ne vous trahissez pas et gardez donc les jambes le plus immobiles possible. Les jambes croisées peuvent aussi former une barrière entre vous et votre interlocuteur.  

    Lire aussi : Langage corporel: vos pieds et vos jambes vous trahissent

    Source: Careerbuilder via > http://www.references.be

  • ACHATS EN LIGNE > TOUTS LES CONSEILS !

    Achats-en-ligne-panier1.jpg

    J’effectue des achats en ligne. Quelles informations le vendeur est-il obligé de me donner ?

    Lorsque vous utilisez Internet pour faire vos achats en ligne, le législateur impose que vous disposiez de certaines informations et vous reconnait des droits afin que vos achats se fassent sans difficulté.

    Ces informations doivent être données et ces droits sont reconnus à différentes étapes du processus contractuel : avant l’achat, lors du processus de commande et après l’achat.

    L’objectif essentiel de ces différentes exigences est de veiller à la transparence et d'éviter les « dérapages ».

    INFORMATIONS SUR L'IDENTITE ET SUR L'ACTIVITE DU PRESTATAIRE Le prestataire est légalement tenu de faire figurer sur son site Internet un certain nombre d'informations :

    • son nom ou sa dénomination sociale, son adresse géographique et, le cas échéant, son numéro d'entreprise ;
    • ses coordonnées et son adresse e-mail ;
    • si la profession du prestataire nécessite une autorisation, les coordonnées de l'autorité compétente ;
    • les codes de conduite auxquels il est éventuellement soumis et les informations permettant de consulter ces codes en ligne ;
    • pour les prestataires exerçant une profession réglementée (exemple : les professions libérales), l'association professionnelle dont le prestataire fait partie, le titre professionnel et l'Etat dans lequel il a été octroyé, une référence aux règles professionnelles applicables et comment y accéder.

    Ces informations doivent être disponibles quel que soit le type de site Internet. L'accès à ces informations doit être facile, direct et permanent (exemple : hyperlien en bas de chaque page).

    INFORMATIONS SUR LES PRODUITS ET SERVICES La présentation des produits diffère fortement d'un site à l'autre, selon la nature du produit ou du service proposé. Une photo du produit n'est pas suffisante. Elle doit également être accompagnée d'une description écrite et de caractéristiques techniques. Dans son offre, le prestataire doit fournir des informations sur les produits ou services au consommateur :

    • les caractéristiques essentielles du produit ou du service ;
    • la quantité ;
    • le prix du produit ou du service, en ce compris les taxes et les frais de livraison ;
    • si les frais de livraison ne sont pas inclus dans le prix, ils doivent être présentés clairement (exemple : quand différentes modalités de livraison sont possibles) ;
    • les modalités de paiement, de livraison ou d'exécution du contrat ;
    • l'existence ou l'absence d'un droit de renonciation ;
    • les modalités de reprise ou de restitution du produit et les frais éventuels ;
    • le coût de l'utilisation du site si la visite vous coûte plus que le tarif de connexion de base (exemple : pour un site dont l'accès est payant) ;
    • la durée de validité de l'offre ou du prix ;
    • dans le cas de fourniture durable ou périodique d'un produit ou d'un service, la durée minimale du contrat (exemple : abonnement à un magazine).

    Ces informations doivent vous être fournies de manière claire, compréhensible et non équivoque.

    INFORMATIONS SUR LE PROCESSUS D'ACHAT Pour vous permettre de vous y retrouver sur son site et sur le processus de conclusion du contrat, le prestataire doit vous informer :

    • des langues proposées pour la conclusion du contrat ;
    • des différentes étapes techniques à suivre pour conclure le contrat ;
    • de la manière de corriger vos erreurs avant que la commande ne soit passée ;
    • de l'archivage éventuel du contrat conclu et des conditions d'accès à cette archive après la passation de la commande.

    Ces informations doivent vous être fournies de manière claire, compréhensible et non équivoque. Les clauses contractuelles et les conditions générales communiquées au consommateur doivent l'être d'une manière qui lui permette de les conserver et de les reproduire.

    Contacts >

    Pour des infos sur les achats en ligne Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie  Rue du Progrès 50  1210 Bruxelles  Contact Center : 0800 120 33 (appel gratuit)  info.eco@economie.fgov.be economie.fgov.be

    En savoir plus >

    Source > http://www.belgopocket.be/

  • 5 CONSEILS POUR LANCER SON BLOG PROFESSIONNEL OU AMATEUR !

    blog.jpg

    Pour devenir un bloggeur professionnel, il existe quelques règles à suivre afin de se faire une place dans l’immensité de la blogosphère. Nous avons rencontré Jan Nils Schubert, créateur et auteur du blog Créacrise, qui nous dévoile tous ses secrets en matière de rédaction online. 

    Après des études en science politique à Rennes, Jan s’est installé à Bruxelles et a opté pour une expérience de journaliste en écrivant des articles pour le magazine européen cafebabel.com. Ayant un vif intérêt pour les pratiques connues sous l’appellation DIY, ce jeune français a finalement lancé son propre blog en janvier 2013. Intitulé Créacrise, cette page est dédiée aux initiatives créatives qui visent à réinventer notre manière de consommer en temps de crise. Via cette plate-forme spécialisée en projets citoyens, Jan est devenu en peu de temps un expert en économie positive comme l’indique le magazine Green et Vert qui a republié deux de ses blog posts. Voici les conseils d’un bloggeur confirmé.

    1. Choisir une niche

    Il existe une multitude de blogs qui traitent de sujets très variés et sous des formes différentes. Par exemple, les blogs personnels font office de journal intime alors les fashion blogs, carnets de voyage, blog dédiés à l’art et à la musique sont de véritables magazines spécialisés. Les supports peuvent aussi fortement varier en passant par la vidéo, la photo ou le texte. Le microblogging tel qu’on le retrouve sur Twitter ou Tumblr est une pratique qui permet de poster facilement des contenus de taille réduite. Enfin, certains bloggeurs comme Jan préfèrent réaliser un travail de journalisme d’investigation en publiant des articles de fond. 

    Face à l’étendue des blogs, il est donc primordial de choisir une niche bien spécifique, comme le souligne Jan : 

     « Il faut trouver une niche, un sujet un peu différent sinon il s’agit d’un énième blog de plus. Depuis quelques temps, je réfléchissais à lancer mon blog Créacrise. Je m’étais rendu à de nombreux évènements au Parlement européen et j’entendais toujours parler de la crise. Je voulais présenter toutes ces initiatives qui font place à la créativité. De plus, je voulais toucher une frange de la population qui montre une certaine réticence face au vocable « alternatif » alors que ces mêmes personnes peuvent être sensibles à l’écologie. Via mon blog, je veux leur montrer qu’il est possible de créer des modèles d’entreprenariat social et solidaire. »

    2. Publier régulièrement

    Il est aussi primordial de conserver la confiance et la fidélité de son lectorat et de proposer régulièrement des nouveaux posts. Jan s’oblige à écrire au minimum un article par semaine : « J'essaie de publier au moins une fois par semaine. Il faut avoir du temps pour faire les interviews, la recherche et enfin écrire les articles. Ce travail prend en général 2 ou 3 jours. Il y a toujours des sujets plus inspirants que d'autres. Par exemple, j'ai écrit un article sur le recyclage de textile. Le recyclage m'intéressait mais je ne connaissais pas vraiment le milieu de la mode. Jai dû me plonger dans ce domaine-là. »

    3. S’inscrire dans un réseau

    A côté du travail d’écriture, les bloggeurs doivent dédier une partie de leur temps à leur activité online. Une fois de plus, les réseaux sociaux jouent un rôle primordial non seulement en matière de diffusion mais aussi dans la création de liens avec les autres bloggeurs. « Il faut aussi honorer le travail des autres bloggeurs et se mettre en relation eux : suivre certains, échanger des idées, commenter sur leur blog », nous explique l’auteur de Créacrise.

    4. Accepter la critique

    Pour devenir un bon bloggeur, il faut aussi accepter la critique et garder une certaine humilité. Selon Jan, il ne faut pas hésiter à se faire relire avant de publier son article : 

     « Lors de mon expérience de journaliste pour CaféBabel, j’ai pu découvrir les mécanismes d’un magazine online. Je me suis fait relire, reprendre sur mon style et j’ai pu ainsi développer une écriture journalistique. Avant de se lancer dans un blog, il important de se poser une série de questions comme par exemple, "Est-ce que j'écris bien ou pas ?". Il est conseillé de se faire relire avant chaque publication afin de ne pas perdre sa crédibilité. »

    5. Ne pas oublier les hyperliens

    Le journalisme d’investigation implique un travail de recherche à mener avant la rédaction d’un article. Aussi, l’importance grandissante du data journalisme influe de plus en plus sur le travail d’écriture. L’architecture des blogs permet aux lecteurs d’accéder facilement aux sources : « Grâce aux nouvelles technologies, il est possible d’insérer des hyperliens qui renvoient le lecteur à des informations supplémentaires. Je n'ai pas la place pour tout écrire et aussi, les internautes ne te lisent pas si les articles sont trop longs », nous explique Jan.

    Faire un tour sur le blog de Jan

    Source > http://www.references.be Texte: Aurélie Ghalim

    NB : Pour devenir blogueur (Bénévole) chez SudPresse > Vous avez envie de bloguer sur votre commune?

    Les blogs de sudPresse > http://www.sudinfo.be/blogs

     

    N'hésitez pas á prendre contact avec notre animateur de communauté > mailto:joel.tricart@sudpresse.be > Voir la vidéo de présentation

    Source > http://www.lameuse.be/blogs

  • HANNUT > LORS DU DERNIER CONSEIL COMMUNAL, ….. MARTINE LALLEMAND DANTINE & POLO TER

    989931626.jpg

    Installation de Martine Lallemand Dantine comme conseillère communale suite à la démission de Nicole Charlier qui a choisi de s’engager à 100% dans sa tâche de conseillère au CPAS

    336_ConsCom2401_ 003.jpg

    Prestation de serment du nouveau Président du CPAS Pol Oter en qualité de membre du collège communal

    336_ConsCom2401_ 006.jpg

    Voir article précédent sur l’installation du nouveau CPAS > ICI

  • LE CONSEIL CONSULTATIF DES SENIORS DE HANNUT RECRUTE !

    16-12 09 001.jpg

    En tant que « Seniors », vous avez des choses à dire… 

    Et nous, nous sommes prêts à les entendre… Si vous êtes désireux de faire partie du ConseilLogo brut couleur petit.jpg Consultatif des Seniors et/ou de participer à des activités intergénérationnelles avec l’asbl « L’Eveil », n’hésitez pas à poser votre candidature

    Pour ce faire, vous pouvez prendre contact avec Catherine MATHIEU au 019/51.93.86....

     

     

    Projet111.jpg

  • CONSEIL CONSULTATIF DE LA PERSONNE HANDICAPÉE DE HANNUT RECRUTE !

    enfants_handicapes_poster-r804cb6117b854cc08036f78c6017f94f_aikaw_400.jpg

    Vous êtes atteint d’un handicap ou connaissez quelqu’un souffrant d’un handicap, vous avez des choses à dire…

    Si vous êtes désireux (ses) de faire partie du Conseil Consultatif de la Personne Handicapée, n’hésitez pas à poser votre candidature.hannut,blog,conseil,consultatif,handicapés

    Pour ce faire, vous pouvez prendre contact avec le service social de la Ville de Hannut au 019/51.93.86.

     

    Projet111.jpg

  • QUELQUES CONSEILS DE PREVENTION POUR BIEN VIVRE L’HIVER

    hiver.jpgL’hiver approche avec son cortège de neige et de températures très froides. Si l’hiver fait le bonheur de certains, il est parfois la cause de nombreux désagréments et accidents. Pour faire face au nombre annuel important d’accident, la zone de secours de la Hesbaye se mobilise pour vous informer.

    En pièce jointe, les conseils de prévention pour bien vivre l’hiver > Prévention-pour-lhiver.pdf

    Source > www.hannut.be