condanation

  • HANNUT: JUSQU'À 7 ANS DE PRISON CONTRE DES TRAFIQUANTS DE DROGUE

    Trois Liégeois impliqués dans l’organisation d’une culture de cannabis à Villers-le-Peuplier (Hannut) et dans un trafic international de stupéfiants ont été condamnés mardi par la cour d’appel de Liège à des peines de 40 mois, 6 ans et 7 ans d’emprisonnement.

    Leur trafic s’était étendu à travers plusieurs pays européens, dont la Suisse.

    Le 11 avril 2016, la police avait démantelé une culture de plus de 1.000 plants de cannabis située dans une maison particulière à Villers-le-Peuplier. L’enquête sur cette cannabiculture, qui employait notamment des ouvriers roumains, avait rebondi après l’audition d’une dame.

    Celle-ci avait formulé des aveux sur son implication, tout en révélant qu’elle était aussi impliquée dans un trafic international de cocaïne alors qu’elle servait de «mule» pour transporter la marchandise dans des pays étrangers. Une cache avait été aménagée sous le siège passager d’une Mercedes. Après observations policières, ce véhicule avait été intercepté à Genève (Suisse) alors qu’un autre conducteur transportait deux pains de cocaïne pour un total d’un kilo.

    L’enquête avait permis de démontrer que de nombreux trajets avaient été effectués depuis la Belgique par cette association de malfaiteurs pour exporter des stupéfiants. Sept auteurs avaient été jugés devant le tribunal correctionnel de Huy pour ces faits. Trois d’entre eux étaient concernés par la procédure en appel.

    En première instance, celui qui avait été désigné comme «le boss» de la bande avait écopé d’une peine de 7 ans et son second avait été condamné à une peine de 6 ans de prison. Après avoir réexaminé l’affaire, la cour a inversé les rôles et les peines entre ces deux hommes.

    Le chef désigné après examen du dossier par la cour a été condamné à 7 ans de prison. Le second a écopé d’une peine de 6 ans. La peine prononcée initialement contre le troisième prévenu a été ramenée de 42 à 40 mois de prison ferme.

    Source libre en ligne > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1994001

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/156315

    Les articles précédents sur ce Blog

    1 avril 2016 > HANNUT: DES COUPS DE FEU SUITE À LA DÉCOUVERTE D'UNE PLANTATION DE CANNABIS À VILLERS-LE-PEUPLIER > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2016/04/11

    11 mai 2016 > HANNUT > CULTURE DE CANNABIS (SUITE) JUSQU’À 6 ANS DE PRISON > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/05/11

    04 mai 2017 > HANNUT – STUPÉFIANTS > LA PLANTATION DE CANNABIS MÈNE À UN TRAFIC DE COCAÏNE > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/05/04

    15 juin 2017 > HANNUT > 150h DE TRAVAIL POUR TRAFIC AVEC DES MINEURS >  http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/06/15

  • HANNUT > DIX MOIS POUR AGRESSION SUR UNE ÉLÈVE DÉFICIENTE

    Ce mercredi, le juge Marchal a rendu son jugement pour l’agression de l’étudiante de l’établissement d’enseignement spécialisé d’Hannut, « Les Orchidées ».

    Le 19 mars 2015, Sabrina, énervée se rend à la sortie des cours de l’école index.jpgd’enseignement spécialisée pour y attendre Nadège, l’ex petite-amie de son fils. La jeune fille lui aurait dérobé de l’argent. À peine sortie, Sabrina gifle l’étudiante à deux reprises et lui tord les doigts.

    Deux membres de l’encadrement scolaire assistent à la scène et confirment la version de la victime. Cette dernière, blessée à la main, sera en incapable de suivre les cours durant plusieurs jours. Sabrina, de son côté, est connue pour être de nature colérique. Elle n’en est d’ailleurs pas à sa première scène de violence. Suite aux faits, la mère de famille ne sera jamais entendue par la police car elle ne s’est jamais rendue aux convocations.

    La prévenue n’ignorant pas la déficience de la victime, le dossier est … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 19/10/2017

    Source > La.MA. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 19/10/2017

  • HANNUT > 150h DE TRAVAIL POUR TRAFIC AVEC DES MINEURS

    Mi-mai, Anthony, un Hannutois de 23 ans, avait fait face au tribunal correctionnel de Huy dans le cadre d’une affaire de stupéfiants.

    Trois ans auparavant, alors qu’il était consommateur de cannabis, il a aussi « fourni » d’autres… jeunes des adolescents mineurs de plus de 12 ans !

    Anthony ne semblait pas avoir compris la gravité de ses actes, à l’époque. Il a affirmé ne pas avoir tiré de bénéfices de ces ventes mais les avoir utilisées pour « couvrir » ses frais personnels ». Il a écopé, ce mercredi, par le tribunal, une peine de 150 heures de travail.

    Source > E.D. sur votre journal en ligne > http://journal.sudinfo.be/journal

    Notre article précédant sur ce blog & sur cette affaire > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

  • HANNUT > IL A BRAQUÉ LE « NIGHT AND DAY » : PEINE DE TRAVAIL

    Le 27 août 2015, un Hannutois de 32 ans a braqué le « Night and Day » de Hannut avec un pistolet factice à bille, imitant le modèle d’un pistolet Glock et avec un couteau à cran d’arrêt.

    Le jeune homme n’a cependant pas été tout à fait au bout de son braquage et s’est laissé prendre par la police sur place.

    « Qu’est-ce qui vous a arrêté » avait questionné le juge lors de l’audience du 12 janvier dernier. « Ma conscience, avait soufflé le prévenu. Je n’ai pas eu l’audace de le faire. J’ai fait demi-tour… »

    Le jeune homme expliquait qu’il était dans … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 10/02/2017

    … Compte tenu de l’absence d’antécédent du jeune homme, le juge lui a cependant accordé le bénéfice d’une peine de travail. Il écope de 100 heures. S’il ne les preste pas, il devra purger 10 mois de prison

    Source > A.BT dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 10/02/2017 …

  • HANNUT > DU CANNABIS CHEZ ELLE > 18 MOIS AVEC SURSIS

    Axel (23) et Pauline (23) vont pouvoir souffler.

    Leur maman, Rose, une Hannutoise habitant dans une villa à Lens-st-Remy, ne terminera finalement pas derrière les barreaux.

    Cette mère de famille aux abois avait, en 2012, loué son garage à un vendeur de cannabis pour 1.000 euros par mois.

    Elle l’avait rencontré lors du marché de Noël de Liège. « La seule condition était que je ne pose pas de question », avait-elle expliqué le 8 septembre dernier au tribunal correctionnel de Huy devant lequel elle devait répondre de détention et participation à un trafic et vol d’électricité.

    Ce qui avait motivé son geste ? Le bien-être de ses enfants. « Au début, je pensais qu’il s’agissait d’un cas de recel et, quand j’ai découvert les plantations, j’ai d’abord pris peur avant de me dire que ce n’était que pour 6 mois. De plus, j’ai deux enfants que j’élève seule et des difficultés financières. » Un contexte qu’Axel et Pauline ont très vite compris.

    Lors de l’audience, le substitut du Procureur du Roi avait requis … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 06/10/2016

    Source > C.L. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 06/10/2016

    Lire notre article du 08 septembre sur le sujet > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

  • HANNUT: UN AN DE PRISON POUR UN VOL DE CIGARETTES DANS UNE STATION-SERVICE

    1228742936_B974483606Z_1_20150109183640_000_GQ53ORFRS_1-0.jpg

    Le tribunal correctionnel de Huy vient de condamner deux personnes, âgées de 20 et 28 ans, à une peine d’un an d’emprisonnement pour un vol avec effraction commis le 16 octobre 2014 dans une station-service de Moxhe (Hannut).

    Le jour des faits, entre 03h30 et 03h50, deux hommes avaient stationné leur véhicule à quelques dizaines de mètres de la station-service. Ils avaient ensuite forcé …Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne de M-Cl.G. sur > http://www.sudinfo.be/1186512