condamné

  • FRANKY TIFFANY'S, LE FAIMOIS CONDAMNE POUR AVOIR MALTRAITE SON CHIEN, S'EXPLIQUE

    2108966841_B971750225Z_1_20140107180203_000_GCH1OENCH_1-0.jpg

    L’épouse de Franky Tiffany’s a souhaité donner sa version des faits. Elle affirme que le chien a dû être attaché à la demande de la police. « C’était un chien qui s’échappait tout le temps. Il grimpait par-dessus son enclos, il grignotait le grillage... La police nous a demandé de l’attacher car, en s’échappant, il risquait de provoquer un accident. A force de tirer sur le collier et la chaîne, le cou a été blessé ».

    Que répond l’épouse de Franky face aux photos du chien, visiblement atrocement blessé ? « Ce chien était soignable, affirme-t-elle. Je suis tombée malade et je n’ai pas pu m’en occuper pendant un certain temps, notre fille, avec qui nous avons eu des problèmes a alors porté plainte. La SRPA a décidé de l’euthanasier, mais ce n’est pas nous qui l’avons tué ».

    Pour exécuter ses tours de magie, Franky Tiffany’s utilisait des animaux. Son épouse soutient qu’ils n’ont jamais été maltraités. « Nous avions des tourterelles, une dizaine de lapins... Nous nous en occupions très bien, nous disposons d’ailleurs de plusieurs témoignages qui en attestent ». L’interdiction, à vie, de posséder des animaux est évidemment un coup dur pour l’activité professionnelle du couple. « C’est très difficile pour nous. C’est toute notre activité professionnelle qui est en jeu. Nous réfléchissons à la possibilité de faire appel ».

    Notre premier article sur cette affaire > ICI le second > ICI

    Les vidéos de l’artiste : > Première & deuxième prestation à Belgium's Got Talent > ICI

    Source > A.BT sur > http://www.sudinfo.be/896837

  • HANNUT: LE MANDAT D'ARRÊT DU VIOLEUR A ÉTÉ PROLONGÉ

    324703922_B971714070Z_1_20131231160653_000_GPK1NM3NM_1-0.jpg

    Le 23 octobre dernier, une Hannutoise de 69 ans a déposé plainte contre son voisin pour des faits de viol.

    Selon elle, il aurait abusé d’elle en se servant de la ruse, et elle a déposé plainte. Interrogé, l’homme a nié les faits, mais les éléments contre lui semblaient suffisamment probants pour qu’il soit incarcéré en détention préventive

    Lors de son dernier passage devant la Chambre du conseil, le juge avait ordonné sa remise en liberté, mais le Parquet de Huy avait choisi de faire appel de la décision.

    En appel, cette fois, la demande du Parquet a été entendue et le Hannutois d’une quarantaine d’années restera en prison, jusqu’à son prochain passage devant la chambre du conseil, en janvier au moins.

    Pour rappel, la Hannutoise de 69 ans avait affirmé n’avoir jamais consenti à des rapports sexuels avec l’homme qui vivait dans l’appartement en dessous du sien. Lui de son côté, prétend qu’elle était tout à fait d’accord et qu’il n’y a pas d’abus.

    L’article d’annonce du 26/10/2013 > ICI

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/892643