coma

  • HANNUT > SA VIE EN DANGER APRÈS UNE BAGARRE

    Samuel Hauteclair est tombé sur la tête après avoir reçu un coup

    Une bagarre a opposé un habitant de Hannut d’une trentaine d’années à un mineur d’âge, lui aussi hannutois, aux environs de la Grand-Place vendredi après-midi.

    Le trentenaire a été gravement blessé.

    La scène de bagarre s’est déroulée sous l’objectif des caméras de surveillance de la ville de Hannut, aux abords de la Grand-Place en pleins préparatifs de la braderie. Les images montrent que Samuel Hauteclair, un homme d’une trentaine d’années, était en train de parler avec deux jeunes filles lorsqu’il a été abordé par un jeune homme qui lui a aussitôt porté des coups, notamment à la tête. L’agresseur est en fait un mineur d’âge âgé de seulement 17 ans. Les raisons de son acte n’ont pas été rendues publiques par le parquet.

    Selon des témoins de la scène, Samuel Hauteclair aurait reçu un seul coup avant de tomber. C’est à ce moment que sa tête aurait heurté le sol assez violemment. « Ensuite, il s’est relevé et s’est assis, mais a continué à proférer des menaces », dit une personne présente sur les lieux. La police de la zone Hesbaye Ouest a été requise ainsi qu’une ambulance des pompiers de Hannut. Le trentenaire était toujours aussi « mordant » si bien que d’autres témoins affirment avoir vu un policier prendre place dans le véhicule de secours qui le conduisait vers un des hôpitaux waremmiens. C’est à son arrivée à l’hôpital que son état de santé s’est fortement détérioré. À tel point qu’il a dû être transféré en urgence vers la clinique St-Joseph (CHC) de Liège. Là, son état a été jugé des plus préoccupants et le pronostic vital était engagé. La situation de santé de Samuel Hauteclair se serait aggravée suite au choc violent qu’il a subi lors de sa chute.

    Quant au jeune Hannutois de 17 ans qui l’a agressé, il a été … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce 20/06/2016

    Source > AL.D sur votre journal LA MEUSE de ce 20/06/2016 > illustration New DR

  • L'AUTOMOBILISTE PERCUTÉ PAR LE BASKETTEUR LIONEL BOSCO EST SORTI DU COMA

    lionelbosco.jpgL'automobiliste qui avait été percuté par le basketteur professionnel Lionel Bosco (Belgacom Liège Basket) le 27 octobre dernier à Hannut est sorti de son coma artificiel il y a quelques jours, a annoncé vendredi soir son père, Louis Fabry, à l'Agence Belga.

    Au moment où l'accident a eu lieu, Lionel Bosco était privé de son permis de conduire. Un retrait de permis qu'il avait essuyé précédemment lors d'un contrôle d'alcoolémie. Lionel Bosco a été placé sous mandat d'arrêt par un juge d'instruction hutois, puis remis en liberté trois jours plus tard par la chambre du conseil de Huy.

    Moins d'un mois après l'accident, le Hannutois Frédéric Fabry, 38 ans, est toujours hospitalisé aux soins intensifs de l'hôpital de la Citadelle, à Liège. "Frédéric conserve ses fonctions vitales, mais les examens pratiqués ces derniers jours ne permettent pas de déterminer ni la nature, ni la gravité des séquelles permanentes éventuelles", a fait savoir son père.

    La famille et les proches du Hannutois tiennent à remercier "les personnes ayant manifesté leur sympathie en ces moments pénibles". Une instruction judiciaire est en cours à charge du basketteur, inculpé de coups et blessures

    A lire également

    Bosco sous mandat d'arrêt après un accident provoqué sous influence de l'alcool

    La famille du blessé choquée: «Les déclarations de Lionel Bosco attisent notre colère»

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Vendredi 23 Novembre 2012 à 18h49 > Sur la photo Lionel Bosco

  • HANNUT: FRÉDÉRIC FABRY, LA VICTIME DE LIONEL BOSCO, TOUJOURS DANS LE COMA

    1836434525_ID8309144_webrp_184102_H463GD_0.jpgMe Wimotte, avocat de Bosco

    En 15 jours, trois accidents ont été déplorés au rond-point du contrôle technique de Hannut.

    Une des victimes, Frédéric Fabry, 38 ans, de Hannut, percuté par le basketteur Lionel Bosco (Liège Basket), le 27 octobre, est toujours dans un état critique.

    Selon nos renseignements, le jeune mécanicien hannutois qui travaillait depuis un an au garage Bernard de Hannut (Mercedes) est toujours plongé dans un coma artificiel. Depuis la collision, aucune évolution n’a été enregistrée. Son état reste stable, nous dit-on.

    Les visites aux urgences où il se trouve toujours sont limitées à deux par jour. “ Nous n’y sommes pas encore allés. Nous laissons la priorité à sa famille”, témoigne Sabine Bernard.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Mardi 13 Novembre 2012 à 08h12