claude

  • “ J’AI RENCONTRÉ MON IDOLE, GASTON ROELANTS ”

    Jean-Claude, retraité, s’amuse beaucoup

    t-20120205-H3N8Q4-0.jpgPour Jean-Claude Dubois, c’est avec la photographie que tout a débuté. Déjà très impliqué dans diverses organisations comme le scoutisme (pendant sa jeunesse), le Kiwanis (un service club qui récolte des fonds pour l’aide à l’enfance) ou encore l’organisation des cadres d’Arcelor (où il a travaillé comme ingénieur industriel), Jean-Claude a proposé ses services pour le centre culturel de Hannut. “ J’ai commencé à faire régulièrement des photos pour chaque événement. Du coup, je me suis retrouvé très impliqué dans la vie de la commune ”. Le retraité hannutois, âgé de 65 ans, est aussi un bénévole très actif. “ Je suis membre du conseil consultatif de la ville et je travaille pour une ASBL qui s’appelle “ L’éveil ” (association qui organise l’accueil extrascolaire). Je sers d’assistant logistique ”.

    Aujourd’hui, c’est avec plaisir que Jean-Claude fait vivre son blog hannutois. “ C’est très amusant. Cela m’a notamment permis de rencontrer une idole de jeunesse: Gaston Roelants, un ancien athlète, mythique. Il était là pour la CrossCup à Hannut, il y a quelques semaines. On a pu discuter ensemble de photographie, entre autres sujets. Un grand moment! ”

    Source > Sud Presse > Lundi 6 février 2012 n.c.

  • “ UN PETIT COUP DE KLAXON POUR NOUS DIRE MERCI ”

    Le Waremmien Jean-Claude Robert travaille au départ de la base de Hannut: “ C’est un job très utile, concret, et donc valorisant. Nous avons accompagné Jean-Claude Robert dans sa tournée de salage

    t-20120205-H3N8LF-0.jpgQuand il neige, Jean-Claude Robert, de Waremme, est sur les routes pour dégager la poudreuse et saler les voiries régionales. Un métier solitaire qu’il pratique par passion. Nous l’avons accompagné sur les routes en ce week-end frigorifique.

    L’aventure commence par un coup de fil: “ Alain, il neige à Bruxelles, ça vient vers nous, on part vers 16 h ”. Le temps de prendre mon appareil photo et me voilà parti à Hannut, où le Service Public de Wallonie (SPW) centralise le sel et les camions pour le district de... Hannut. C’est vrai qu’il neige. Et comme il fait froid, la neige tient sur les routes.

    Quand j’arrive, le camion est chargé. Direction Rocourt, Fexhe et Saint-Georges pour la première vague de salage. Au volant, Jean-Claude Robert, 52 ans, est content d’avoir de la compagnie: “ D’habitude, je suis seul dans le camion. Cela fait quatre ans que je fais le salage. En général, les automobilistes sont sympas, il y en a qui se mettent sur le côté ou qui me laissent passer. Ils savent qu’on est là pour dégager les routes.

    Parfois on tombe sur des cow-boys qui se croient tout permis. C’est rageant de voir que le service est ralenti par la faute d’inconscients ”.

    Lire la suite