cigarettes

  • Imprimer

    HANNUT > JUDICIAIRE > LA PRISON POUR LES VOLEURS DE CIGARETTES CHEZ Mlle MANETTE ! (SUITE)

    Claire Manette a depuis fermé son commerce

    Le 14 juin dernier, un couple de Hannutois était poursuivi pour avoir à plusieurs reprises volé de la marchandise dans le magasin tenu à Hannut par Mlle. Claire Manette, une dame âgée de 90 ans. La justice leur reprochait aussi des vols à Wanze et Huy en 2016.

    Ce mardi, le couple a été condamné à 3 ans de prison pour lui et 18 mois avec sursis pour son épouse.  

    Le 14 octobre 2016, un témoin surprend un homme … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 11/07/2018

    Le même individu avait déjà commis plusieurs vols simples de cigarettes Camel au sein du même commerce, les 12, 23 et 25 août de la même année.

    Rapidement identifié, l’individu, un Hannutois de 40 ans, avait nié les faits. Pourtant, la plaque d’immatriculation du véhicule correspondait à celui conduit à l’époque par le prévenu. L’entité de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 11/07/2018

    Source LA.MA sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 11/07/2018

    Article libre en ligne sur > http://huy-waremme.lameuse.be/253680

  • Imprimer

    DES CONTRÔLEURS DU SPF FONT LA CHASSE AUX JEUNES BUVEURS DANS LES SOIRÉES

    Des jeunes ont été engagés pour contrôler la vente d’alcool aux mineurs. Et les amendes sont salées…

    Depuis plusieurs semaines, des jeunes récemment engagés par le SPF Santé publique circulent dans les soirées. Leur rôle : contrôler que les règles sur la vente d’alcool aux mineurs sont bien respectées. Et s’ils constatent une infraction de la part d’un barman ou d’un majeur qui a acheté de l’alcool pour un plus jeune, l’amende fait mal : au minimum 208 euros…

    Pour commander et boire une bière ou du vin, il faut 16 ans. Pour de l’alcool, il faut 18 ans. Et depuis des années, des contrôleurs du SPF Santé publique s’assurent que ces règles sont respectées partout. En 2015, 5.000 contrôles ont ainsi été effectués en Belgique dans des soirées, festivals, night-shops, cafés etc. Et dans 10 % des cas, des infractions ont été constatées. Pour le SPF Santé publique, c’est trop. Fin de l’année dernière, l’institution, qui comptait 24 contrôleurs, a donc renforcé ses effectifs pour pouvoir multiplier ces contrôles, notamment les soirées de jeunes où le taux d’infraction est le plus élevé.

    Moins de 26 ans

    Et pour que les contrôleurs puissent se fondre dans la masse, ce sont 12 personnes de moins de 26 ans qui ont été engagées. Elles doivent s’assurer que d’autres jeunes ne parviennent pas à se procurer de l’alcool illégalement… Concrètement, comment ça se passe ? Si le contrôleur voit … La suite, dans votre journal LA MEUSE de ce 10/02/2017

    Source > JULIEN ROSOUX dans votre journal LA MEUSE de ce 10/02/2017