chiens

  • Imprimer

    LES CHIENS EN WALLONIE > 1 CHANCE SUR 4 DE FINIR AU REFUGE

    « Chaque chien acheté en Wallonie a environ une chance sur quatre de finir en refuge ».

    C’est le constat fait au parlement wallon par le ministre en charge du Bien-être animal, Carlo Di Antonio. Un pourcentage qui interpelle. « Il importe de responsabiliser l’acquéreur », souligne le ministre dans sa réponse au député Philippe Dodrimont. Les éleveurs sont également mis à contribution.

    Depuis le 1 er juin 2017, les éleveurs occasionnels (deux portées maximum commercialisées par an) sont soumis à un agrément. Le but est de s’assurer du bien-être des animaux de compagnie dans ces élevages, mais aussi de ne pas pénaliser les petits éleveurs au regard des mesures prises en matière d’interdiction de publicité à la vente ou d’obligation de stérilisation.

    1.200 demandes d’agrément

    « En plus ou moins six mois, 1.200 demandes d’agrément ont été traitées par l’administration », a précisé le ministre qui prévoit une suite à cette réforme. Il estime que la limitation à une seule … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 12/02/2018

    Source > Y.H. Sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 12/02/2018

  • Imprimer

    LORS DES FEUX D'ARTIFICE, SOYEZ ATTENTIF À VOS ANIMAUX

    C’est bien connu, le bruit engendré par les feux d’artifice est une source de stress pour les animaux.

    Ne sachant pas d’où provient la détonation, ils ont tendance à prendre peur. Certains peuvent même faire des crises d’épilepsie. Mieux vaut donc les tenir à l’œil le soir du 31 décembre.

    Qui dit réveillon du 31 décembre, dit évidemment feux d’artifice. Et si la magie et la beauté de ces feux est un joli spectacle pour les yeux, nos animaux ont par contre tendance à paniquer.

    «  Presque tous les animaux sont effrayés par le bruit des feux d’artifice. Cela se remarque particulièrement chez les chiens (ils ont une ouïe surdéveloppée, cinq à sept fois supérieure à celle de l’homme, NDLR). Neuf sur dix font réellement des crises de panique qui peuvent même aboutir à des crises d’épilepsie  

     «  Malheureusement, beaucoup de propriétaires laissent leur chien à l’extérieur dans leur jardin. Et dans ce cas, ce n’est pas rare qu’ils prennent la fuite. Quand il y a des feux d’artifice on en recueille au moins un ou deux ce soir-là  », affirme Suzanne, de l’ASBL Chiens Perdus Sans Colliers à Marche-en-Famenne. Heureusement, s’ils sont pucés, les refuges ou SRPA n’ont pas de mal à retrouver les propriétaires.

    Mais pis qu’une fuite, les animaux peuvent surtout se blesser en voulant s’échapper. «  Les chats peuvent facilement se cacher. Ce qui n’est pas nécessairement le cas pour d’autres animaux. Il peut arriver que des chevaux pris de panique sautent au-dessus des fils barbelés qui délimitent leur enclos. Les chiens, eux, aboient, tourne en rond ou s’enfuient. Ils peuvent alors courir des kilomètres et parfois ils sont percutés par des voitures. Tous les ans, il y a de tels accidents. Je suis très souvent sollicité le 1 er  janvier  L’an dernier, j’ai dû soigner un chien qui avait tellement couru qu’il avait les coussinets en sang  », indique le vétérinaire.

    Heureusement, il existe quelques petits trucs et astuces pour éviter que vos animaux paniquent ce 31 décembre à minuit lorsque les premiers feux d’artifice retentiront dans le ciel. «  Pour éviter tout risque de panique de la part de son animal, il faut fermer les rideaux et allumer la radio afin de masquer le bruit violent engendré par les pétards  », précise Suzanne.

    Une autre solution, peut-être plus radicale, est la prise de médicaments.

    «  Il existe des calmants pour les chiens. Mais ce sont des solutions pour les animaux très sensibles. Et puis, ils agissent pendant deux ou trois heures, pas beaucoup plus. Sinon, un petit conseil : restez le plus normal possible avec votre animal. Comme il ne comprend pas d’où vient le bruit, si vous agissez bizarrement cela va le stresser encore davantage. Restez donc naturels  », conclut Yves Hustinx.

  • Imprimer

    CONSTAT INQUIÉTANT > TOUJOURS PLUS DE MORSURES DE CHIENS !

    Plus de 1.000 personnes mordues l’an passé

    De nombreux chiens ne sont pas correctement éduqués ou suffisamment socialisés… Les morsures deviennent donc de plus en plus fréquentes. 

    high_d-20171121-3J462C.jpgEn 2016, 1.012 morsures de chiens ont été répertoriées par la police fédérale contre 951 en 2015. Pour les 3 premiers mois de 2017, 213 personnes ont été mordues.

    « Les morsures sont de plus en plus nombreuses d’année en année. Les malinois, pitbulls, rottweilers et American Staffordshire sont les chiens les plus souvent impliqués. Dans la majorité des cas, l’éducation de l’animal pose question », explique un policier. « Nous sommes aussi de plus en plus appelés pour des attaques de chihuahuas. »

    Selon la race, la gravité des morsures sera plus ou moins importante. Ainsi, un border collie attaquera avec l’avant de la mâchoire et lâchera plus vite sa proie. C’est l’inverse pour un malinois. Les enfants sont les plus touchés car ils n’ont pas les signaux pour décoder les risques d’affrontement. Les morsures visent majoritairement leurs visages en raison de leur taille.

    Mais comment expliquer ces réactions canines ? … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 22/11/2017

    Mal éduqués

    Ensuite, la place du chien a évolué dans les foyers. Il est devenu un membre à part entière. « Il a aujourd’hui accès à … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 22/11/2017

    Source > Alison Vlt. > Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 22/11/2017

  • Imprimer

    LINCENT: 12 PAYS REPRÉSENTÉS À RACOUR LORS D'UNE COMPÉTITION INTERNATIONALE DE DRESSAGE CANIN

    Les Lincentois, champions de Belgique d’obédience avec leurs chiens, organisent une compétition internationale à Racour.

    Pour cette première belge, Nathalie Kieffer et Jean-Luc Janssens se préparent à accueillir une douzaine de nations les 13 et 14 août.

    Les Lincentois Jean-Luc Janssens et Nathalie Kieffer organisent la « Joop De Reus Cup » à Racour.

    Lincent accueille l’édition 2016 de la « Joop De Reus Cup ». Il s’agit d’une compétition internationale d’obédience (discipline de dressage canin) où le chien et son maître doivent réaliser des épreuves. C’est une délégation riche d’une douzaine de pays qui s’installe sur les terrains de football de Racour les 13 et 14 août.

    «  Après nos titres de champion de Belgique et notre participation aux championnats du monde, nous nous lançons dans l’organisation de cette compétition, ce qui constitue une première en Belgique  », déclare Jean-Luc Janssens. La « Joop De Reus Cup » s’ouvre à tous les chiens, contrairement aux championnats du monde d’obédience qui n’admettent que ceux ayant un pedigree… >>

    Source > J.M. sur > http://www.sudinfo.be Photo > DR

  • Imprimer

    HANNUT: 35 LEVRIERS ESPAGNOLS MARTYRISES RAMENES POUR Y ETRE ADOPTES

    1878361958_B974783027Z_1_20150214161921_000_GHR400MT9_1-0.jpg

    Trente-cinq lévriers espagnols ont été ramenés samedi matin à Hannut pour y être adoptés, a indiqué Patricia Colomberetto, la présidente et fondatrice de l’association «Galgos Rescue Belgium» (GRB).

    Créée en 2010, l’association a pour but la sensibilisation des médias et de l’opinion publique autour de la cruauté et Lire la suite ici ...

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1213159

  • Imprimer

    HANNUT: « LE MASSACRE DES CHIENS GALGOS PREND DE L'AMPLEUR, NOUS DEVONS LES SAUVER »

    1714521646_B974671844Z_1_20150201214350_000_GIF3T5PQR_1-0.jpg

    L’association Galgos Rescue Belgium (http://galgosrescuebelgium.be/) existe depuis de nombreuses années à Hannut.

    La fondatrice, Patricia Colomberetto et les autres membres de l’ASBL se battent sans relâche pour sauver un maximum de chiens espagnols et les faire adopter par des familles en Belgique

    Nous avons un refuge là-bas, en Andalousie», explique Patricia. «Mais la situation devient … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne de dr sur > http://www.sudinfo.be/1203083

  • Imprimer

    LINCENT: LA FILLE DU BOURGMESTRE SAUVE UNE PORTÉE DE CHIOTS

    733724769.jpg

    La fille du bourgmestre de Lincent, Olivia Kinnard, a sauvé cinq chiens, laissés à l’abandon par leurs maîtres, ce jeudi.

    Après avoir lancé un appel sur internet, elle a réussi à retrouver les propriétaires peu scrupuleux. Et alors qu’ils les avaient laissés presque pour morts, ces derniers ont exigé de récupérer ces chiots. Hors de question pour la Lincentoise qui a peur que ces animaux soient « zigouillés ».

    Olivia Kinnard, fille du bourgmestre lincentois Yves Kinnard, est une amoureuse des animaux. Ce jeudi, cette jeune femme de 29 ans a participé à un vrai sauvetage. «Un de mes amis m’a contactée pour me signaler qu’il avait retrouvé trois chiots, et leurs parents, dans une caisse, le long de la route près de Lens-Saint-Remy.

    Les petits étaient âgés de quelques jours, à peine. Ils étaient juste recouverts d’un drap. Ils n’avaient ni à boire ni à manger. La maman, effrayée, ne se laissait pas approcher», nous explique-t-elle

    En 48 heures, Olivia et Charlotte ont réussi à leur trouver une famille.

    La suite dans La Meuse Huy-Waremme d’hier mardi

    Source > http://www.sudinfo.be/767602 Photo > DT