chantal humbletr

  • LENS SAINT REMY > HANNUT: ON SAIT QUI A TUÉ CHANTAL HUMBLET GRÂCE À SON AGENDA DE PÉDICURE

    Le 24 mai dernier vers 22 h30, la fille de Chantal Humblet, inquiète du fait qu’elle ne parvenait pas à joindre sa maman …

    SUR LES CAMÉRAS D’UN MAGASIN

    Deux éléments leur auraient mis la puce à l’oreille : d’abord, l’agenda de la pédicure, avec laquelle Sabrina Johannes avait rendez-vous au moment de son agression.

    Ensuite, les images de vidéosurveillance d’une station-service proche du lieu des faits, où l’on voit Sabrina montrer à son compagnon, Stéphane Mélot, la maison de la victime. Les policiers connaissaient cet homme de 36 ans, « repenti », qui avait passé des années derrière les barreaux avant de créer une asbl pour aider les jeunes à ne jamais se retrouver en prison. Sur les images de vidéosurveillance, ils l’ont immédiatement reconnu. Les deux sont sous les verrous.

    La famille de Christiane Humblet vient de se constituer partie civile ; c'est M e Wilmotte qui les représenteront. « Mes clients forment une grande famille soudée et la situation face à laquelle ils se trouvent confrontés est abominable », explique l’avocat. « Le fait de se constituer parties civiles leur permettra d'être parties à la cause, de participer au déroulement de l'instruction, d'avoir un accès au dossier pour que la justice puisse s'exercer ». La découverte du corps de sa maman a causé, on peut l'imaginer, un choc terrible à sa fille : « personne ne peut imaginer que des choses comme celles-là peuvent se passer », poursuit M e Wilmotte. « Madame Humblet était une femme adorable, qui n'a jamais eu de problème avec quiconque. Sa famille a besoin de comprendre l'incompréhensible. »

    Lire également l’article en ligne sur > http://www.lameuse.be

    Source > Journal LA MEUSE H/W de ce samedi 25/06/2016