chère

  • LE PRIX DE LA CARTE D'IDENTITÉ VA PASSER À 18 EUROS (+ 3 EUROS)

    374948055.jpg

    Le prix d’une carte d’identité électronique augmentera bientôt de trois euros, pour atteindre quelque 18 euros. «En huit ans, nous payons quatre fois plus pour une carte électronique que pour le modèle papier, sans avoir beaucoup plus d’avantages», affirme le député N-VA Ben Weyts dans Het Nieuwsblad op Zondag.

    Ben Weyts a découvert cette augmentation de prix dans les mesures budgétaires du gouvernement Di Rupo. Selon le député N-VA, le budget fédéral de cinq millions d’euros prévu pour les cartes d’identité a été supprimé. Il est précisé qu’en «conséquence, les prix des cartes d’identité augmenteront». Cette décision représente une augmentation de prix de trois euros par carte, selon Ben Weyts.

     «L’an dernier, quand il a été décidé de prolonger la durée de validité des cartes électroniques de cinq à 10 ans, on nous a promis formellement que cela ne serait pas suivi d’une augmentation des prix», constate le député.

    En 2004, une carte d’identité papier coûtait environ quatre euros.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Dimanche 16 Décembre 2012 à 08h49

  • ASSURANCES AUTOS: ENCORE PLUS CHÈRES EN 2012

    Le nombre de sinistres baisse, les primes pas... (B. Libert)

    images (1).jpgAxa annonce une hausse de 5% de ses primes RC et omnium, AG Insurance et KBC/CBC vont les augmenter de 2,5%. Et pourtant, le nombre de sinistres a baissé l’an dernier. Pigeons les assurés? Les assureurs avancent leurs explications...

    Mardi, Assuralia annonçait que le nombre de sinistres autos avait connu une baisse en 2011, une première depuis 2003.

    Moins de sinistres, donc moins d’indemnisations pour les compagnies d’assurances et donc, espèrent les assurés, des primes autos qui vont baisser.

    Eh non, encore raté! En 2012, tant la prime RC que la prime omnium subiront encore des augmentations. Chez Axa, leader sur le marché, elles seront même de 5 %. Ses principaux concurrents se contentent de 2,5 %... pour l’heure.

    Explication des assureurs? Le secteur non-vie (auto, habitation, responsabilité) serait trop peu rentable. “ C’est écrit noir sur blanc dans le rapport annuel de la Banque nationale de Belgique ”, indique Wauthier Robyns, porte-parole d’Assuralia. “ En 2010, dans ce secteur non-vie, les assureurs ont déboursé 105€ pour 100€ de primes rentrantes. Et pour les neuf premiers mois de 2011, on est à 102€ pour 100€ de primes. ”

    En d’autres termes, les assureurs y perdent et, comme ils ne sont pas philanthropes dans l’âme, pour compenser ces pertes, ils augmentent les primes. CQFD.

    Source > sudpresse > Publié le 18/02 à 05h37 > michel declercq