centres compétences

  • 5 MILLIONS D’HEURES DE FORMATION

    forem-formation.jpg

    Poids lourd du secteur, le Forem multiplie les pistes pour le demandeur d’emploi

    Dans votre région ou par internet, pour un métier ou pour apprendre des langues, au-delà de la Wallonie ou en entreprises: autant de pistes de formation que le Forem propose gratuitement pour les demandeurs d’emploi.

    Service public wallon de l’emploi et de la formation professionnelle, le Forem s’adresse aux demandeurs d’emploi, aux travailleurs et aux entreprises. Sonjob? Faciliter l’adaptation et l’insertion des demandeurs d’emploi et des travailleurs sur le marché de l’emploi en les conseillant et en les accompagnants dans leur recherche d’emploi et le développement de leurs compétences. Se former, c’est acquérir ou approfondir des compétences nécessaires à un métier... Et il y a mille façons de le faire!

    Dans sa région ou via le web, pour quelques heures ou pour une plus longue durée, pour apprendre un métier ou une langue étrangère... “Notre logique au Forem, c’est de mettre en place des formations qui répondent à un besoin du marché. L’offre est adaptée à la demande. Par exemple, nous collaborons avec la société ORES, qui recrute régulièrement, notamment des électriciens. Ces électriciens doivent être formés de manière spécifique. Un partenariat a donc été mis en place pour une formation “sur mesure” de ces personnes avec une formation à la fois chez nous et au sein de l’entreprise ”, explique Charlotte Thomas,chargée des relations publiques au Forem.

    DES FORMULES À L’ENVI

    Le Forem, ce n’est pas moins de 29.600 personnes formées en 2011 et quelque 8.214 en partenariat. La même année, le Forem a donné plus de5,1 millions d’heures de formation. Sur le terrain, comment ça se passe? Les formules sont multiples. Les centres du Forem conduisent à des qualifications dans 11 domaines professionnels différents tandis que l’autoformation accompagnée (essentiellement en informatique, bureautique et langues) permet de conjuguer autonomie d’apprentissage et soutien de formateurs spécialisés.

    Enfin, les Centres de compétence s’articulent essentiellement autour des secteurs et des technologies de pointe. Restent la formation à distance via internet ou l’immersion en entreprise, qui promet une expérience de terrain immédiate. Épinglons également les essais métiers qui permettent à un candidat de tester 3 métiers avant d’entamer sa formation.

    LAURENCE BRIQUET

    Source > http://www.jobsregions.be