cartographie

  • NOUVEAU & UTILE! SUR LE NET > CARTOGRAPHIE ET DE LA GÉOGRAPHIE EN WALLONIE

    La nouvelle version du géo portail de la Wallonie, qui se définit comme le site web de référence pour l'information géographique wallonne, a été officiellement lancée mardi par le ministre Carlo Di Antonio, dont la cartographie fait partie des compétences.

    Découvrez la communauté géomatique: une multitude d'acteurs à l'œuvre dans le secteur de la cartographie et de la géographie en Wallonie

    > Page d’accueil > http://geoportail.wallonie.be/home.html

    Le Géoportail est le site de l’information géographique wallonne. Si sa vocation première est de diffuser cette information au plus grand nombre, il joue également le rôle de relais de l’activité de la communauté géomatique wallonne.

    En effet, bien qu’il soit géré par le Service public de Wallonie, le Géoportail est en fait le fruit du travail d’une multitude de contributeurs actifs dans le domaine de la géomatique en Wallonie.

    Les acteurs de la communauté géomatique

    Les organismes publics : un rôle crucial dans la production de données géographiques

    Outre le Service public de Wallonie, de nombreux acteurs publics participent également à la production de données géographiques en Wallonie.

    Notamment :

    -Le cabinet du Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire, de la Mobilité et des Transports et du Bien-être animal, Carlo Di Antonio, le ministre wallon ayant la cartographie dans ses attributions

    -Les organismes fédéraux comme l’Administration Générale de la Documentation Patrimoniale (AGDP), l’Institut Géographique national (IGN-Belgique), la Défense

    -Les pouvoirs locaux (provinces, villes et communes)

    -Les agences de développement, guichets d’entreprise, intercommunales comme iMioIDELUX-AIVE, la SPI, le BEP

    Les acteurs de la géomatique sur le terrain

    Géomètres, ingénieurs, techniciens, architectes, enseignants… De nombreux professionnels utilisent et/ou produisent l’information géographique au quotidien dans le cadre de leurs activités.

    Les entreprises privées

    De nombreuses entreprises ont développé des activités autour de l’information géographique et contribuent directement à la récolte de géodonnées.

    Il peut s’agir d’entreprises qui développent des logiciels et des applications cartographiques, de sociétés spécialisées dans les prises de vue aériennes, de bureaux d’études ou encore de producteurs de cartes routières...

    Les universités et les chercheurs

    Des formations dans le domaine de la géomatique sont dispensées dans plusieurs universités et facultés universitaires de Wallonie à Louvain-la-Neuve, Namur, Liège ou Gembloux.

    Par ailleurs, différents organismes scientifiques sont spécialisés dans la géomatique. Par exemple :

    Les associations qui font la promotion de la géomatique

    AM/FM-GIS Belux, par exemple, est une ASBL qui s’investit dans différents domaines techniques liés à la géomatique : production de cartes, gestion des moyens de production de données géographiques, etc. A ce titre, elle organise régulièrement des séminaires sur ces thématiques.

    LES LIENS

    Présentation VIDEO du site de la RTBF > http://www.rtbf.be/auvio/detail_walonmap-toutes-les-cartes-de-wallonie-en-quelques-clics?id=2130257

    Visiter le site > http://geoportail.wallonie.be/walonmap

    GUIDE D’UTILISATION > http://geoportail.wallonie.be/aideWalOnMap

    GUIDE OCCUPATION DU SOL > Carte d'Occupation du Sol de Wallonie (COSW) - Version 2_07

  • LE MOT DE BRUNO > LA PROBLÉMATIQUE ÉOLIENNE ……

    620400158_28.jpg

    Dans le cadre de « La nouvelle cartographie wallonne des éoliennes »

    Eco(pas)logique ! Eco(pas)nomique ! Eco(très)toxique !

                    Sous prétexte d’atteindre des objectifs énergétiques recommandés par l’Europe, Philippe Henry, le ministre wallon Ecolo de l’Environnement, de l'Aménagement du territoire et de la Mobilité, et ses comparses sont décidés à exécuter un immense plan de développement des éoliennes onshore[i] que de nombreux scientifiques[ii], économistes et citoyens jugent, à raison, inadéquat, coûteux et illusoire. La lecture des conséquences d’une telle politique, absurde, nuisible et choquante, exprimée ci-dessous par Wind for the Country  de Thisnes, laisse croire que ces « mal pensants » ont reçu un coup de pale d’éolienne sur la tête, perturbant leurs capacités à réfléchir avec bon sens !

                    Il nous faut absolument réagir, de toutes nos forces et en masse, pour éviter la catastrophe écologique, économique et toxique que ces messieurs nous préparent, à coup de diktats qui n’ont plus rien à voir avec la démocratie participative, citoyenne, communale tant défendue par Ecolo[iii].    

    Source & texte > Bruno Heureux

    Chers Hannutois et Hannutoises,

                    Le Gouvernement Wallon souhaite implanter rapidement 750 éoliennes sur une partie du territoire wallon. Pour réaliser cet objectif, une enquête publique est actuellement ouverte sur la cartographie proposée par le ministre Henry. Les documents sont disponibles sur le site http://spw.wallonie.be/dgo4/eolien.

                    Au terme de la procédure, l'implantation sera décrétée d'utilité publique, ce qui signifie que chaque zone verte sur la carte deviendra une zone ouverte à l'installation d'un parc éolien. Les promoteurs retenus par le Ministre Wallon de l'Aménagement du Territoire, pourront démarrer leur projet sans que les propriétaires des terrains, les communes et les riverains ne puissent intervenir. Il n'y aura probablement plus d'enquêtes publiques.

                    Si on examine  cette cartographie, la Commune de Hannut comprend des très nombreuses zones propices  à l’implantation d’éoliennes. Lors de la réunion d’information organisée par le Collège communal de Hannut le lundi 7 octobre dernier à Thisnes, tant nos élus que tous le public venu nombreux se sont  montrés très inquiets quant à cette nouvelle cartographie. En effet, notre belle commune de Hannut « à la campagne »  risque d’être encerclée par des nombreuses implantations d’éoliennes qui vont en faire un véritable zoning industriel et complètement dénaturer son paysage rural.

    Le Gouvernement Wallon relève le seuil de bruit et expose les riverains à plus de nuisances

                    Aussi incroyable que cela puisse paraître dans notre région et à notre époque : à la demande du lobby éolien, le Gouvernement Wallon dans son ensemble, s'est accordé pour augmenter la norme de bruit nocturne de 40QdBa à 43dBa durant certaines périodes. Ceci viole les recommandations du Conseil Supérieur de la Santé ainsi que celles de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui indiquent que les éoliennes peuvent avoir un impact sur la santé et demandent que la norme générale, applicable à tous les citoyens, de 40dBa soit maintenue. A titre de comparaison, la norme générale pour le tapage nocturne est de 35 dBA. Pour certains, la santé des populations exposées ne vaut pas son pesant de certificats verts. Les parcs éoliens pourront s'implanter à 600 m des habitations, 400 m dans certains cas, on est bien loin de la distance de 3 km recommandée par l'OMS!

    Un coût colossal pour l'ensemble des wallons, au plus grand bénéfice des seuls promoteurs éoliens

                    Le Gouvernement Wallon souhaite endetter durablement les ménages à hauteur de ± 4,5 milliards d'euros (± 3.000€/ménage), pour soutenir une filière que plusieurs états européens ont déjà abandonnée en raison de son coût prohibitif et de son inefficacité : un euro investi dans l'isolation des logements produit vingt fois plus d'économies de CO? que dans l'éolien (Fondation Nicolas Hulot). Comment expliquer un tel gaspillage d'argent public en période de crise ? Les récentes révélations dans la presse montrent clairement les liens existants entre certains cabinets du Gouvernement Wallon et le lobby éolien (Le Vif du 10 mai 2013), permettant à ces derniers de réaliser de plantureux bénéfices, allant jusqu'à 500% par an par rapport au capital investit (Le Soir du 12 janvier 2013). Or, ces bénéfices proviennent aux deux tiers d'un impôt sur l'électricité des Wallons : les certificats verts. Enfin, comment expliquer que le Gouvernement Wallon soit revenu sur sa parole pour les ménages ayant investi dans le photovoltaïque, alors qu'il se prépare à créer une nouvelle dette, au double (ou triple) de celle du photovoltaïque.

    Enquête publique

                    Si vous désapprouvez cette politique, participez à l'enquête publique (jusqu'au 30 octobre) en écrivant une lettre personnelle ou en utilisant la lettre-type ci-jointe (2013 10 13 Enquête sur la cartographie éolienne.pdf ).

    Les courriers sont à adresser au :

    Dernier article sur ce blog > ICI

    Wind for Country.via >Bruno Heureux


    [i] L’on parle d’implantation onshore, lorsque les éoliennes sont dressées à l’intérieur des terres, alors que dans l’implantation offshore les éoliennes sont dressées au large des côtes, là où le vent est constat et suffisant.

    [ii] Voir l’article du journal Le Soir, des 12-13 octobre, intitulé « L’éolien onshore en Belgique, c’est la grande illusion » selon les propos de Damien Ernst, chercheur et chargé de cours à l’université de Liège.

    [iii] Cela fait mal à votre serviteur de devoir dire cela d’un courant qui a, en général, sa sympathie. Mais lorsque la confiance est trahie, il faut avoir la lucidité et le courage d’appliquer la sentence : « Qui aime bien châtie bien ».

     

     

  • HANNUT > CARTOGRAPHIE DE L’EOLIEN EN REGION WALLONNE & ENQUETE PUBLIQUE

    Eolienne_wallonie_955.jpg

    ENQUETE PUBLIQUE DU 16 SEPT AU 30 OCT 2013

    Dans le cadre de l’enquête publique qui se tient du 16 septembre au 30 octobre 2013 au relative à la cartographie de l’éolien en Région wallonne adoptée provisoirement par le Gouvernement wallon le 11 juillet 2013, le Collège communal de Hannut vous invite à une REUNION D’INFORMATION

    Le lundi 07 octobre 2013 à 20 heures en la salle Patria, rue des Chiroux à Thisnes

    Nous vous informerons du potentiel éolien que représente le territoire hannutois ainsi que le nouveau cadre de référence relatif à l’implantation d’éoliennes en Wallonie.

    D’autres infos sur > http://spw.wallonie.be/dgo4/eolien/ > http://eoliennes-wallonie.energies-dyle.be/

    Source > Le Collège communal.

    REGION WALLONE > AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE

    CARTOGRAPHIE DE L’EOLIEN EN WALLONIE > Du 16 septembre au 30 octobre 2013

    La carte dynamique de recherche par régions & communes sur > http://webgisdgo4.spw.wallonie.be/viewer_eole_2013

    Sans titre.jpg

    Par décision du 11 juillet 2013, le Gouvernement wallon a adopté provisoirement la carte positive de référence traduisant le cadre actualisé, associée à un productible minimal par lot permettant de développer le grand éolien à concurrence d’un objectif de 3.800 GWh à l’horizon 2020.

    Cette décision modifie la décision du 21 février 2013, suite au rapport sur les incidences environnementales et aux avis préalables des communes.

    Avant de procéder à l’adoption définitive de cette carte, le Gouvernement a chargé les Ministres du Gouvernement wallon, Philippe Henry et Jean-Marc Nollet d’organiser l’enquête publique y relative.

    Cette enquête publique est organisée du 16 septembre au 30 octobre 2013 selon les dispositions du Livre 1er du Code de l’Environnement.

    La carte fait aussi l’objet d’une procédure d’évaluation de l’impact sur l’environnement dans un contexte transfrontalier.

    Les pièces mises à la disposition du public à cette occasion sont, outre la carte positive de référence traduisant le cadre actualisé, objet de l’enquête :

    • - La carte des lots croisée avec les zones favorables, à différentes échelles ;
    • - Une fiche synoptique par commune ;
    • - Le dossier méthodologique ;
    • - Le rapport sur les incidences environnementales ;
    • - Le cadre de référence.

    Ces documents sont mis à la disposition du public durant la période de 45 jours sur le site internet http://spw.wallonie.be/dgo4/eolien  et à l’administration communale, Service Urbanisme, rue de Landen 23, tous les jours de 9h à 12h et le samedi de 10h à 12h ou sur rendez-vous pris au plus tard 24 h à l’avance auprès de Mme Laurence Meens, Eco-conseillère (tél. : 019/51.93.77.).

    Les réclamations et observations doivent être envoyées pour le 30 octobre 2013 par courrier électronique à l’adresse Eolien.dgo4@spw.wallonie.be , par télécopie au 019/51.93.55., par courrier ordinaire ou remise au Conseiller en environnement ou au Collège communal.

    A peine de nullité, les envois par courrier ou télécopie sont datés et signés ; ceux par courrier électronique sont clairement identifiés et datés.

    Avant la clôture de l’enquête publique, tout tiers intéressé peut exprimer verbalement ses observations et réclamations sur rendez-vous auprès de M Bernard Preudhomme (rue de Landen 23 à Hannut, tél : 019/51.93.92., urbanisme@hannut.be ).

    La séance de clôture de l’enquête publique se tiendra le mercredi 30 octobre 2013 de 10h à 11h à l’administration communale, rue de Landen 23 à 4280 Hannut.

    Hervé JAMAR, Député Bourgmestre

    Source > http://www.hannut.be/11681/