canicule

  • PLAN CANICULE DECLENCHE A HANNUT, HUY ATTEND VENDREDI POUR LANCER LES APPELS QUOTIDIENS AUX PERSONNES FRAGILISEES

    _3-0.jpg

    La température grimpe. Dans les homes ou les hôpitaux, la vigilance est de mise envers les personnes âgées et fragilisées, mais les premières victimes de la chaleur sont souvent les personnes isolées.

    Pour éviter tout drame, la plupart des communes ont mis en place un plan canicule. À Hannut, 71 seniors seront appelés plusieurs fois par jour dès ce mercredi.

    Voilà le type d’appel que les pompiers de Huy et de Hesbaye s’apprêtent à passer … Lire la suite ici ...

    Source > A.BT sur > http://www.sudinfo.be/1322636

  • VILLE DE HANNUT « PLAN CANICULE ». ONZIEME ANNEE

    canicule_personne_agee.jpg

    La Ville de Hannut réitère pour la onzième année consécutive le « Plan Canicule ».

    Chaque jour, lors de périodes de fortes chaleurs, un contact sera pris avec les personnes préalablement inscrites via la Commune ou le CPAS afin de s’inquiéter de leur état de santé et de savoir si elles ne manquent de rien.

    Pour tout renseignement concernant ce « Plan Canicule » ou pour vous inscrire, vous pouvez téléphoner au service social de la Ville au 019/51.93.86.

    Source > Ville de Hannut

  • PUIS-JE RESTER À LA MAISON S'IL FAIT TROP CHAUD AU BUREAU?

    sun_0.jpg

    L’été est là. Pour ceux qui n’ont pas l’airco au travail, l’atmosphère sera probablement très lourde. Mais votre employeur est obligé de prendre certaines mesures par cette chaleur.

    Que dit le Règlement général pour la protection du travail?

    A partir de quelle température l’employeur doit-il intervenir?

    La température maximale à partir de laquelle votre employeur doit intervenir dépend du travail que vous effectuez. Cette température est fixée sur le WGT-Index (Wet Bulb Globe Temperature). Cet index prend en compte la température et l'humidité de l'air et est  mesurée à l'aide d'un thermomètre à globe humide. Ce type de thermomètre indique une température inférieure (de 5 degrés environ) à celle des thermomètres d'intérieur habituels. La chaleur maximale autorisée est:

    • Travail léger (=150 Kcal/heure d'effort physique): 29 WBGT, par exemple 29°C avec 100% d'humidité de l'air ou 31°C avec 75% d'humidité de l'air.
    • Travail mi-lourd (=250 Kcal/heure d'effort physique): 26 WBGT
    • Travail lourd (=350 Kcal/heure d'effort physique): 22 WBGT, par exemple 28°C avec 75% d'humidité de l'air.

    La mesure de la température à ne pas dépasser, se fait sur le lieu de travail. Ce n'est que lorsque les travailleurs travaillent à l'extérieur que l'on mesurera la température extérieure.

    Quelles mesures doit-il prendre?

    Si la température maximale est dépassée, l'employeur est tenu de prendre les mesures suivantes:

    • les travailleurs exposés aux rayons directs du soleil reçoivent des moyens de protection individuels ou collectifs. C'est au médecin du travail qu'il revient de déterminer au préalable quels moyens de protection sont indiqués (lunettes de soleil, parasols, ...) et de quelle manière ils peuvent être utilisés;
    • l'employeur doit mettre des boissons fraîches adaptées à la disposition des travailleurs. Dans ce cas-ci, également, c'est le médecin du travail qui détermine ce qu'il convient d'entendre par boissons fraîches appropriées;
    • l'employeur doit, endéans les 48 heures suivant le moment où le dépassement de température a été constaté, prévoir une ventilation artificielle au sein des locaux de travail.

    Si le désagrément se poursuit au-delà de ces 48 heures, l'employeur doit introduire un système de présence limitée sur le lieu de travail et de temps de repos. A mesure que la température augmente, les travailleurs ont droit à des pauses plus longues. On ne peut donc pas tout simplement décider de rester à la maison.

    Avec la collaboration de SD Worx Via > http://www.references.be

  • MORTALITÉ EN ÉTÉ : CHAQUE DEGRÉ COMPTE

    N-139-frImgImage_1.jpgDurant la période estivale, les écarts quotidiens de température augmentent le risque de décès prématuré.

    Et ceci, indépendamment des vagues de chaleur, de la canicule, dont on sait qu’elles s’accompagnent d’un taux de mortalité accru dans les populations fragilisées. Il en va ainsi des personnes âgées, en particulier lorsqu’elles souffrent d’une maladie chronique.

    Cette équipe de l’Ecole de santé publique de l’université Harvard (Boston) montre à présent que les variations de température jouent, elles aussi, un rôle important. Or, rappellent ces chercheurs, tout donne à penser que les bouleversements climatiques vont provoquer de plus en plus de changements brusques de température durant la journée, ou d’une journée à l’autre, pendant la saison estivale. Et chaque degré compte, affirment-ils.

    Ils ont passé au crible une somme considérable de données concernant, sur un suivi de vingt ans, quelque quatre millions de personnes âgées de plus de 65 ans, résidant dans une centaine de villes américaines. Toutes avaient été hospitalisées en raison d’une pathologie chronique, comme une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), une insuffisance cardiaque, ou encore un diabète.

    Le constat est clair : les plus grandes variations de température en été augmentent de manière significative le risque de mortalité prématurée ; et ceci est surtout vrai au-delà de 75 ans, et dans les villes à forte densité de population. La présence de nombreux espaces verts agit, au contraire, comme un élément « protecteur ».

    Ces observations (publiées dans la revue « PNAS ») doivent inciter les autorités publiques, mais aussi le corps médical et finalement chacun d’entre eux, à faire preuve d’une vigilance redoublée.

    Source > http://www.passionsante.be

  • CANICULE: RAPPEL UTILE DES PETITS CONSEILS POUR PROTÉGER LES PERSONNES À RISQUE

    canicule_personne_agee.jpgLa fin de la semaine s’annonce très chaude avec des températures qui dépasseront les 30° selon l’Institut royal météorologique (IRM).

    Certaines catégories de la population souffrent davantage de la chaleur et peuvent courir un risque mortel: les vieilles personnes, les malades et les enfants en bas âge. Il convient de prendre certaines précautions, rappelle le SPF Santé publique.

    Les vagues de chaleur sont régulièrement meurtrières, essentiellement chez les 85 ans et plus. Lors de la canicule de l’été 2006, environ 940 décès avaient été attribués par le SPF à la vague de chaleur.

    Passé, ce mercredi, en phase de pré-alerte ou d’avertissement, le plan “vague de chaleur” du SPF Santé publique prévoit la communication d’une série de conseils vers les maisons de repos et hôpitaux.

    Les personnes âgées ressentent beaucoup moins la chaleur environnante en raison d’un affaiblissement du traitement central de l’information par le cerveau. Qu’elles soient en institutions ou non, elles devront impérativement faire l’objet d’une attention particulière et renforcée.

    Il est donc essentiel de leur faire prendre régulièrement des boissons fraîches (eau, jus, thé, soupe, yaourt) et des repas légers (fruits, crudités). Il faudra aussi s’assurer de la bonne ventilation des pièces et vérifier que ces personnes à risque sont légèrement vêtues.

    Les enfants en bas âge courent aussi certains risques en période de forte chaleur. En effet, leurs réserves de liquide sont insuffisantes, explique le SPF.

    Pour les plus jeunes, les conseils sont assez simples: boire régulièrement et abondamment (éviter les limonades), mettre des tenues légères avec chapeau ou casquette, limiter la durée des activités au soleil (surtout en début d’après-midi) et appliquer toujours une crème solaire haute protection lorsqu’ils vont au soleil.

    Enfin, les personnes en bonne santé devront également observer quelques règles. Évitez les efforts physiques intenses aux heures les plus chaudes, buvez abondamment de l’eau mais évitez alcool et café.

    Si vous résistez à la chaleur, vous devrez néanmoins probablement faire face à un pic d’ozone néfaste pour la santé

    Source >Sudpresse > Publié le Jeudi 16 Août 2012 à 14h58 Photo News

  • PLAN CANICULE > VILLE DE HANNUT > INFORMATION IMPORTANTE

    2010_07_canicule-300x248.jpgLa Ville de Hannut réitère pour la huitième année consécutive le « Plan Canicule ».  Chaque jour, lors de périodes de fortes chaleurs, les pompiers du SRI de Hannut prennent contact avec les personnes préalablement inscrites via la Commune ou le CPAS afin de s’inquiéter de leur état de santé et de savoir si elles ne manquent de rien.

    Pour tout renseignement concernant ce « Plan Canicule », vous pouvez téléphoner au service social de la Ville au 019/51.93.86.

    Plan canicule : hydratez-vous et protégez-vous

    Le plan canicule a d’ailleurs été déclenché dans certaines villes du pays, même si on ne parle pas encore de vague de chaleur. Les précautions d’usage par ce type de temps sont tout de même de rigueur pour ces prochains jours.

    Bien s'hydrater lorsqu'il fait chaud est la première des recommandations du SPF Santé publique. © Thinkstock

     « Si le plan canicule a été déclenché dans certaines villes, on ne peut pas encore parler d'une vague de chaleur », a indiqué lundi Jan Eyckmans, porte-parole du SPF Santé publique. « Celle-ci a lieu quand les températures atteignent trente degrés ou plus pendant trois jours consécutifs et que les températures nocturnes ne se situent pas en dessous de 18 degrés. Ce n'est pas le cas actuellement », a-t-il poursuivi.

    Le plan canicule se met en route chaque année depuis 2003, du 15 mai au 30 septembre. Il prévoit une série de mesures visant à protéger les personnes les plus vulnérables lors de grandes chaleurs. « A côté de ce plan fédéral, les villes et les communes développent elles-mêmes leurs propres initiatives de sensibilisation et leurs messages aux populations », a expliqué Jan Eyckmans.

    D'après lui, les recommandations de l'année dernière ont plutôt bien fonctionné. Le personnel des CPAS, des infrastructures médicales et des refuges pour SDF notamment opèrent des « procédures standards » dans ce genre de cas et savent année après année comment réagir de manière adéquate.

    Cette année encore, les conseils sont axés sur VilledeHannut_incline_Quadri.jpgles personnes âgées, les jeunes enfants et les personnes affaiblies. Bien s'hydrater, aérer sa maison, éviter de sortir aux heures chaudes et de faire des efforts physiques violents font partie de ces recommandations.

    Le SPF Santé publique maintien des contacts avec l'Institut royal météorologique (IRM) et la Cellule interrégionale de l'environnement (CELINE) concernant les températures et les pics de pollution.

    Source > hannut.be