canabis

  • HANNUT > IL « DÉPANNAIT » LES MINEURS EN STUPÉFIANTS

    Anthony, de Hannut, a 23 ans. Il y a trois ans d’ici, il consommait du cannabis mais fournissait aussi « quelques amis, des connaissances, pour les dépanner », dit-il.

    Cela a duré plus d’une année. Sauf que ces fameux contacts en question étaient mineurs au moment des faits. Deux d’entre eux n’avaient d’ailleurs que 13 ans quand Anthony leur vendait des stupéfiants.

    Aujourd’hui, il est donc inculpé pour trafic, devant le tribunal correctionnel de Huy. Ce mercredi, c’est l’air penaud qu’il s’est expliqué face au juge. Il affirme qu’il n’a pas tiré de bénéfices de ce commerce. « Quand j’allais chercher du cannabis pour moi, j’en prenais pour eux. Cela ne me rapportait pas d’argent. Cela comblait ma consommation personnelle car je prenais un peu dans leurs sachets », a-t-il assuré.

    Le parquet ne l’entend pas de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 18/05/2017

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 18/05/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/83283

  • HANNUT > CULTURE DE CANNABIS (SUITE) JUSQU’À 6 ANS DE PRISON

    Trois Roumains, engagés pour le travail, restaient sur place nuit et jour pour entretenir les plants

    La découverte d’une plantation de cannabis, à Villers-le-Peuplier en avril 2016, a débouché sur une enquête (et une seconde affaire) comme on pense n’en voir que dans les films.

    Ce mercredi, les 7 impliqués dans cette histoire, dont un coiffeur hannutois de 48 ans, ont fait face au tribunal correctionnel. Ils risquent tous des peines de prison, de 10 mois à 6 ans.

    Il était près de 4h du matin, le 11 avril 2016 quand des riverains de la rue Aux Ruelles à Villers-le-Peuplier sont réveillés par des bruits et agissements suspects dans la maison située au nº13. En réalité, des hommes armés et cagoulés avaient fait irruption sur les lieux afin de tenter d’y voler… du cannabis. Arrivés sur place, les policiers ont découvert des traces d’impact dans les murs et, surtout, une importante culture (plus de 1.000 plants), installée dans le grenier. « Ils ont été découverts derrière une trape, dissimulée par une armoire dans le garage », a expliqué le substitut au tribunal correctionnel de Huy, ce mercredi.

    Deux hommes, recroquevillés dans un fauteuil et ne s’exprimant pas en français, se trouvaient sur place. Un troisième a été interpellé, plus tard, à la clinique Notre-Dame de Waremme.

    Ces trois Roumains, âgés de 20 à 32 ans, ont en réalité été engagés pour s’occuper de la plantation. Après avoir travaillé sur …

    Le propriétaire des lieux, un Hannutois de 48 ans, risque 40 mois de prison, après en avoir déjà subi trois … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 11/05/2017

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 11/05/2017

    Un article complet avec deux autres développements pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/80591

    La coke, dans une cache de l’auto & Ils ont plaidé l’acquittement

     

    Dernier article édité sur le sujet > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

    L’article révélateur du 11 avril 2016 > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

  • HANNUT > DU CANNABIS CHEZ ELLE > 18 MOIS AVEC SURSIS

    Axel (23) et Pauline (23) vont pouvoir souffler.

    Leur maman, Rose, une Hannutoise habitant dans une villa à Lens-st-Remy, ne terminera finalement pas derrière les barreaux.

    Cette mère de famille aux abois avait, en 2012, loué son garage à un vendeur de cannabis pour 1.000 euros par mois.

    Elle l’avait rencontré lors du marché de Noël de Liège. « La seule condition était que je ne pose pas de question », avait-elle expliqué le 8 septembre dernier au tribunal correctionnel de Huy devant lequel elle devait répondre de détention et participation à un trafic et vol d’électricité.

    Ce qui avait motivé son geste ? Le bien-être de ses enfants. « Au début, je pensais qu’il s’agissait d’un cas de recel et, quand j’ai découvert les plantations, j’ai d’abord pris peur avant de me dire que ce n’était que pour 6 mois. De plus, j’ai deux enfants que j’élève seule et des difficultés financières. » Un contexte qu’Axel et Pauline ont très vite compris.

    Lors de l’audience, le substitut du Procureur du Roi avait requis … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 06/10/2016

    Source > C.L. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 06/10/2016

    Lire notre article du 08 septembre sur le sujet > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

  • HANNUT > ELLE LOUE SON GRENIER 1.000€/MOIS À UN VENDEUR DE CANNABIS

    Une mère de famille hannutoise risque 2 ans de prison pour avoir aidé à la culture de 325 plants 

    L’appât du gain a été plus fort que tout pour une famille vivant à Lens-st-Remy (Hannut).

    Rose a loué en 2012 son grenier à des cultivateurs de cannabis au prix de 1.000 euros par mois et ce, pendant 5 mois. En tout, 325 plants ont été découverts lors d’une perquisition en août 2012. Aujourd’hui, Rose risque 2 ans de prison.

    C’est le mercredi 8 août 2012 que le calvaire commence pour une famille vivant dans une villa située rue Jérôme Lambrechts à Lens-st-Remy (Hannut). Et pour cause, les enquêteurs de la police de Hesbaye-Ouest ont fait la découverte de 325 plants de cannabis. Une culture entière était installée dans le grenier de Rose, propriétaire et mère de famille. Les enquêteurs avaient pu mettre la main sur ce petit trafic grâce à un courrier anonyme qu’ils avaient reçu dénonçant la situation.

    Rose avait accepté de louer son grenier à des cultivateurs de cannabis au prix de 1.000 euros par mois. Une sacrée rentrée d’argent pour cette mère de famille aux abois.

    C’est lors du marché de Noël de Liège, où Rose tenait un stand avec son compagnon Nicolas, qu’elle a rencontré Jonathan. Celui-ci lui a fait une proposition plutôt alléchante. « La seule condition était que je ne pose jamais de question », expliquait-elle ce mercredi matin au tribunal correctionnel de Huy devant lequel elle devait répondre de détention et participation à un trafic de stupéfiant et de vol d’électricité au préjudice de Resa. Sur la porte du grenier, il y avait un cadenas, c’est ce qui a mis la puce à l’oreille à cette mère de famille. Lors de l’audience, Rose a avoué : « Je n’ai pas … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce 08/09/2016

    Source > C.L. dans votre journal LA MEUSE H/W de ce 08/09/2016

  • HANNUT: DES COUPS DE FEU SUITE À LA DÉCOUVERTE D'UNE PLANTATION DE CANNABIS À VILLERS-LE-PEUPLIER

    Il est près de 4h30 du matin ce lundi lorsque la police est appelée à intervenir au numéro 13 de la rue Les Ruelles à Villers-le-Peuplier.

    Plusieurs coups de feux ont été entendus et du cannabis aurait été retrouvé sur place.

    Les riverains de la rue Les Ruelles, à Villers-le-Peuplier ont été réveillés en pleine nuit vers … Lire la suite ici ...

    Source & illustration > C.L. sur > http://www.sudinfo.be

  • HANNUT: UNE CULTURE DE CANNABIS A ETE DECOUVERTE DANS LA MAISON INCENDIEE

    1546508617_B974015260Z_1_20141110135454_000_GQ43EI286_1-0.jpg

    Une culture de cannabis a été mise au jour samedi matin lors d’une intervention incendie dans une habitation de Merdorp (Hannut).

    Le cultivateur présumé n’a pas encore pu être identifié.

    Un incendie d’origine accidentelle s’est déclaré … Lire la suite ici ...

    Source > belga sur > http://www.sudinfo.be/1144307

  • AGENDA > CONFÉRENCE DÉBAT > CANNABIS & AUTRES PRODUITS ...

    sans-titre.jpg

  • HANNUT: LA PRODUCTRICE DE CANNABIS RESTE EN PRISON

    1237486826_ID7993468_cannabis_191136_H40LFZ_0.jpgLe cannabis avait été découvert dans le grenier de cette maison

    Premier article sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2012/08/10/hannut-400-plants-de-cannabis-saisis.html

    La femme, arrêtée ce mercredi, pour s’être adonnée à la culture de plusieurs centaines de plants de cannabis restera derrière les barreaux. Elle a comparu, ce vendredi matin, devant la chambre du conseil de Huy. Cette instance a décidé de la garder en prison.

    >Retrouvez l’article complet dans l’édition Huy-Waremme d’hier samedi

    Source > Sudpresse > Publié le Samedi 11 Août 2012 à 12h26(D.DH.)