campagne propreté

  • HANNUT > LES TROIS HANNUTOIS À L’AFFICHE DE LA CAMPAGNE DE PROPRETÉ PUBLIQUE

    La Ville crée des affiches décalées pour sensibiliser la population

    Quatre affiches 100 % hannutoises pour améliorer la propreté publique : la campagne d’affichage sensibilise à l’évacuation des inertes et encombrants, au jet de déchets et aux déjections canines.

    Le point commun entre Jimmy, Béatrice, Philippe et le chien Lenny ? Ces hannutois servent de modèle à la nouvelle campagne de sensibilisation à la propreté publique.« Cette thématique touche de près les citoyens et c’est, hélas, un éternel recommencement. Notre volonté est de sensibiliser le public à ne pas dégrader son environnement. Cette campagne décalée de citoyens s’adressant à d’autres hannutois marque les esprits. », annonce Manu Douette (MR), le bourgmestre de Hannut.

    Derrière cette initiative 100 % locale (tout comme les modèles, photographe (Jean-Claude Dubois) et imprimeur (Ets Daxhelet) sont Hannutois), on retrouve Amélie Courmont, agent constatateur environnemental de la Ville. La campagne d’affichage, qui débute ce vendredi avec plus de 200 affiches, cible quatre comportements : l’évacuation des déchets inertes et des encombrants, les jets de déchets et les déjections canines.

    Jimmy rappelle l’existence d’un service d’évacuation des encombrants sur rendez-vous au prix de 5 euros par m³.

    CampagnePropreté(Jimmy).jpg

    Philippe, quant à lui, met en évidence la gratuité de l’évacuation de déchets inertes au recyparc, sans oublier un service communal si le citoyen dépasse le quota de 5m³ par an.

    CampagnePropreté(Philippe02).jpg

    Béatrice personnifie la lutte contre le jet de déchets alors qu’il existe plus de 140 poubelles dans le centre-ville.

    CampagnePropreté(Beatrice).jpg

    Avec Lenny, le chien, la Ville rappelle que tout propriétaire doit ramasser la déjection de son animal et porter obligatoirement l’équipement pour ramasser. « Deux nouvelles crottinettes s’ajoutent aux cinq déjà installées », évoque Amélie Courmont.

    CampagnePropreté(Lenny).jpg

    Le montant pour les infractions précitées est de 50 euros, minimum. « La propreté publique passe par l’éducation, d’où nos actions dans les écoles, mais aussi par la répression », explique-t-elle. « Certains se … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 24/02/2017

    Source > JULIEN MARIQUE dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 24/02/2017

    Illustrations > Photos de tête J.M. > Affiches > J.B > Photographe > J-C.D.

    L’article complet pour les abonnés à l’édition digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/48932

  • HANNUT > CAMPAGNE PROPRETÉ : DÉJÀ TROIS CANDIDATURES

    Trois Hannutois ont déjà posé leur candidature pour figurer dans la prochaine campagne de sensibilisation à la propreté publique à Hannut.

    Trois profils sont recherchés pour illustrer de façon humoristique la campagne

    Une mamie qui a la pêche, un beau jeune homme prêt à enlever la chemise et enfin un homme fort (mais pas forcément musclé) prêt à tout casser. « Nous avons déjà reçu une candidature pour chacune de ces catégories », se réjouit Mélanie Courmont du service environnement, à l’origine de l’opération.

    Stéphane Marotte, le mari de Martine Pauly, décédée en février 2015, a été un des premiers à se manifester. Il l’a fait par conviction mais aussi, pour passer le temps, reconnaît-il. « Avec mon épouse comme conseillère communale, on voyait beaucoup de monde. Je suis plus seul aujourd’hui», confesse le militaire à la retraite.

    Dans Hannut, c’est une figure connue. Tout comme Armande Hasoppe (61 ans) qui a aussi déposé sa candidature. « Je réagis à tous les appels », commente la dynamique sexagénaire qui partage aujourd’hui sa vie entre l’Espagne et sa ville Hannut qu’elle chérit plus que tout. « Alors, vous pensez la propreté, ça m’intéresse ! »

    Pour cette campagne d’affichage, Mélanie Courmont s’est inspirée d’une opération similaire menée à Lomme, une commune du Nord de la France. « Je me suis surtout inspiré du style humoristique mais les textes et les photos seront différents », prévient-elle.

    Intéressés ? > Si vous habitez Hannut, vous avez jusqu’au 30 novembre pour envoyer votre photo à Mélanie Courmont, à l’adresse suivante : melanie.courmont@hannut.be

    La campagne d’affichage devrait être lancée en février 2017.

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 26/10/2016 (Photos > avec l’autorisation des candidats)

    Voir la demande de la ville sur ce blog sur > LA VILLE DE HANNUT … RECHERCHE «VISAGES» … !