bruxelles

  • Imprimer

    CE DIMANCHE > CE SERA LA FÊTE AVEC NOS DIABLES À BRUXELLES > LE PROGRAMME …

    Voici le programme officiel de l’équipe ce dimanche.

    On commence par la visite chez le Roi au Château de Laeken pour un walking dinner (à 12h30) que la police déconseille on ne verra pas grand-chose selon elle.

    Le tour en bus débutera à 14h, mais le défilé proprement dit, ce sera à partir du Mont des Arts en bus à impériale. Le parcours empruntera les rues de l’Infante Isabelle, de la Putterie, Duquesnoy, Place St-Jean, du Lombard, de l ’Étuve pour arriver à l’hôtel de ville sur la Grand-Place vers 15h.

    C’est là que le défilé s’achève mais les Diables ne quitteront la Grand-Place que vers 16h, on suppose qu’ils verront donc la finale (à 17h), à moins évidemment qu’ils soient – pour la première fois obligés de jouer les prolongations !…

    Pour ceux qui ne seront pas à Bruxelles, l’événement sera couvert en télé aussi bien sur La Une (dès 12h55) que sur RTL-TVI (dès midi)

    Source > 7dimanche en ligne > http://journal.sudinfo.be

    Illustration > Photo News/Le soir 1986

  • Imprimer

    DIABLES ROUGES CE DIMANCHE 15 JUILLET > DU PALAIS ROYAL À LA GRAND-PLACE (parcours & horaire)

    Les Diables seront bien fêtés par les autorités et leurs supporters ce dimanche

    Le match pour la 3ème place contre l’Angleterre aussitôt terminé ce samedi, les Diables rouges prendront l’avion direction Bruxelles. Au pays, l’organisation de leur retour a déjà commencé. Après une réception au palais royale, les joueurs monteront dans un bus qui les conduira à l’hôtel de ville de Bruxelles. L’équipe nationale saluera la foule massée sur la Grand-Place depuis le balcon. 

    Les joueurs quitteront donc la Russie dans la nuit de samedi à dimanche et seront accueillis triomphalement au pays. Il n’est pas exclu qu’une poignée de supporters fasse le déplacement jusqu’à l’aéroport de Zaventem.

    Au programme de la journée de dimanche, une réception au château de Laeken en présence du roi Philippe et de la reine Mathilde. Les souverains recevront les Diables vers 12h30 ; une partie de l’entretien devrait se passer dans la grande rotonde du palais.

    Vers 14 heures, ils monteront dans un bus qui les conduira de Laeken au centre de Bruxelles. Les Diables rouges devraient voyager dans un bus à impérial et emprunter les grands boulevards comme le boulevard Albert II, le boulevard du Jardin Botanique ou encore la rue de la Loi, de façon à permettre aux Diables de saluer les supporters sur le trajet.

    Au cœur de la capitale, ils seront accueillis à l’hôtel de villes, pour une réception en présence des autorités de la Ville et de leurs proches. Comme leurs aînés en 1986, les Diables rouges salueront la foule massée sur la Grand-Place depuis le balcon d’honneur vers 15 heures. Les festivités devraient … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce vendredi 13/07/2018

    Source > J.C. Sur votre journal LA MEUSE de ce vendredi 13/07/2018

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > BELGE OU ÉTRANGÈRE, LA BIÈRE À L'HONNEUR CE WEEK-END DANS LE CENTRE DE BRUXELLES

    Trois lieux du centre de Bruxelles proposeront un large choix de bières ces prochains jours.

    Comme de coutume le premier week-end de septembre, les Brasseurs belges seront reçus en grande pompe sur la Grand-Place.

    Le Vismet accueillera samedi son premier Good Beer Feast, réunissant, à l’initiative de la brasserie bruxelloise Brussels Beer Project, une douzaine de brasseurs artisanaux internationaux. Et place Fontainas, le Moeder Lambic, établissement célèbre pour sa sélection brassicole pointue, mettra les bières italiennes à l’honneur durant trois jours.

    Une cinquantaine de brasseurs belges seront rassemblés sur la Grand-Place. Les premiers verres seront servis vendredi en fin d’après-midi et les derniers dimanche soir. Quelques mesures de sécurité supplémentaires seront prises par rapport à l’édition précédente en raison du niveau de la menace terroriste maintenu à trois.

    «Il y a des instructions données par le ministère de l’Intérieur pour tout événement de ce type dans un contexte de niveau trois», a précisé Jean-Louis Van de Perre, président de la fédération des Brasseurs belges. Les sacs à dos ne seront par exemple pas acceptés dans l’enceinte du festival.

    Belgian Beer Week-end, l’évènement le plus fréquenté

    Le Belgian Beer Week-end sera le plus fréquenté des trois événements, avec quelque 70.000 visiteurs attendus. Les organisateurs des deux autres comptent toutefois bien sur l’arrivage d’amateurs brassicoles du monde entier pour se faire connaître.

    «Même si nous prônons un éloignement de l’industriel avec nos treize brasseries artisanales invitées, nous pensons être complémentaires de ce qui va se dérouler sur la Grand-Place», a expliqué Olivier de Brauwere, cofondateur du Brussels Beer Project (BBP). Le festival marque par ailleurs le premier anniversaire du premier brassin réalisé dans les installations de l’avenue Antoine Dansaert.

    Outre les bières maison du BBP, le public pourra tester des bières japonaises, britanniques, néerlandaises, françaises, norvégiennes, espagnoles et américaines.

    Des bières plus franches

    «Nous partageons avec ces brasseries l’envie de faire des bières plus franches, qui vont faire sortir les gens de leur zone de confort», a ajouté Sébastien Morvan, cofondateur. La brasserie bruxelloise emploie désormais 11 personnes et est déjà arrivée à pleine capacité (2.000 hectolitres annuels), un an après avoir investi ses nouveaux locaux.

    Les responsables du Moeder Lambic proposeront, eux, dans leur établissement de la place Fontainas un large choix de bières artisanales italiennes. Ici aussi, la stratégie affirmée consiste à prendre le contrepied de la grand-messe organisée sur la Grand-Place.

    «Nous avons invité 17 brasseries italiennes qui mettent l’accent sur le goût et la créativité», souligne Jean Hummler, l’un des patrons du bar. La carte reprendra une petite sélection de bières belges durant le week-end, mais la plupart des 70 bières au fût proviendront bien de la Botte.

    Source libre en ligne > Belga via > http://www.sudinfo.be/1656637

    Illustration > Capture d’écran Twitter

  • Imprimer

    RENAUD DÉMARRE UNE TOURNÉE DE 100 DATES, QUI PASSERA PAR LA BELGIQUE EN NOVEMBRE

    Le chanteur Renaud donne samedi soir le coup d’envoi d’une tournée marathon très attendue par ses fans, qui n’ont plus eu l’occasion de l’applaudir en concert depuis bientôt dix ans.

    Il passera par la Belgique avec des dates prévues les 8 et 9 novembre à Forest National.

    Un livre aussi

    C’est au printemps 2015, avec l’aide du slameur Grand Corps Malade, que Renaud a renoué avec l’écriture, inspiré par son fils Malone mais par le choc personnel que furent-les …

    La suite de l’article & une vidéo sur > http://www.sudinfo.be/renaud-demarre-une-tournee-de-100-dates

    Source > AFP/Belga sur > http://www.sudinfo.be > Illustration Photo NEWS

  • Imprimer

    JOURNÉE DE L’EUROPE > CE SAMEDI 28 MAI, VENEZ DÉCOUVRIR L’EUROPE !

     Journée Portes Ouvertes des Institutions européennes 2016

    Le samedi 28 mai 2016, les institutions européennes ouvriront leurs portes au grand public.

    Au cœur de cette journée ludique et familiale, c’est l’Europe que nous découvrirons dans toute sa diversité !

    « Unie dans la diversité », la devise de l’Union européenne, sera en effet le thème de cette édition 2016. Brassage de langues, de cultures, de religions, d’opinions politiques…, l’Europe est multiple et cette identité « plurielle » est reflétée dans ses valeurs fondamentales et dans les institutions qui la gouvernent.

    Les Parlement européen, Conseil européen, Conseil de l’Union européenne, Commission européenne, Comité économique et social européen, Comité européen des Régions et Service européen pour l’action extérieure s’associent pour accueillir plus de 30.000 visiteurs curieux de découvrir leur fonctionnement et les enjeux qu’ils défendent au service des citoyens.

    Du Rond-Point Schuman à la place du Luxembourg, en passant par la rue Belliard, le quartier européen ouvrira ses bâtiments au public, de 10h à 18h.

    Au programme : des visites des lieux, des stands d’information, des activités participatives, des débats, des concerts et des expositions… de quoi passer une journée informative et ludique en famille ou entre amis.

     Pour connaître le programme complet, rendez-vous sur europeday.europa.eu (en ligne à partir du 16 avril).

    Voir les vidéos sur Facebook > https://www.facebook.com/epbelgium

    Source > http://www.hannut.be

  • Imprimer

    EMPLOIS > « UNE ATMOSPHERE DE VACANCES A BRUSSELS AIRPORT »

    « Travailler dans un aéroport est quelque chose d’unique.

    Vous n’imaginez pas la multitude d’endroits dans lesquels nous nous rendons.

    Nous pouvons même toucher les avions si nous le voulons ! » Yves Deliens, technicien Airfield Lighting Systems chez Brussels Airport Company, aime son job. Avec son collègue Toni Sallaerts, il est responsable de l’entretien de pas moins de 11 000 lampes. « Nous baignons dans une atmosphère de départ en vacances permanente, ce qui donne un charme tout particulier à notre boulot. »

    Dynamique et varié

    « J’aime mon travail chez Brussels Airport parce qu’il est très varié », explique Yves. « Nous remplaçons certaines lampes dans l’atelier, d’autres doivent être réparées sur place. Nous testons les différents systèmes d’illumination, et nous travaillons très souvent à l’extérieur, ce que je trouve fantastique. » Toni et Yves doivent également de temps en temps assurer des gardes. « Mieux vaut être flexible et résistant au stress », ajoute Toni. « Parfois, nous devons tout laisser tomber pour intervenir en urgence. La sécurité des pistes d’atterrissage est l’ultime priorité. »

    Un environnement unique

    « Nous allons dans des endroits auxquels personne d’autre n’a accès », explique Yves. « Nous travaillons souvent très près des avions, ou dans les souterrains de l’aéroport où se trouvent les réseaux câblés. C’est parfois très impressionnant. » Toni apprécie par ailleurs les gardes nocturnes. « Une fois par mois environ, nous faisons l’entretien des panneaux qui sont plus visibles la nuit qu’en journée. On a alors l’occasion de rouler sur les pistes, quand tout est calme et que toutes les lumières sont allumées... C’est un sentiment très particulier. »

    Un job hors du commun

    Brussels Airport est un lieu qui rassemble de nombreuses compagnies aériennes.  C’est un carrefour très dynamique de différentes nationalités.  « Nous parlons français et néerlandais », explique Yves, « la communication avec le personnel de contrôle se fait en anglais. Nous sommes sur la même fréquence que les pilotes, parce qu’ils doivent aussi savoir où nous nous trouvons. » Et Yves de rajouter : « Nous sommes en contact avec un très grand nombre de personnes, que ce soient l’inspection de l’aéroport, les sociétés de manutention des bagages, les pompiers... Un aéroport est comme une petite ville finalement, et c’est un privilège de pouvoir en faire partie. »

    Envie de trouver une offre d’emploi technique chez Brussels Airport Company ?

    Surfez sur www.brusselsairport.be/jobs pour consulter toutes les offres d’emploi de Brussels Airport.

    https://youtu.be/j8s6Bl-bVuY

    Source & Texte: Rédaction sur > http://www.references.be

    aéroport / technicien / Postuler / Techniek

  • Imprimer

    DISNEY RECRUTE LE 1ER SEPTEMBRE À BRUXELLES

    disney.jpg

    Le 1er septembre prochain, Disney débarque en Belgique.

    Objectif : rencontrer les candidats qui rêvent de travailler dans le célèbre parc de Marne-la-Vallée.

    "On publie les offres sur notre site Internet et ensuite, une effectue une présélection en fonction des profils et de l’expérience", explique Daniel Dreux, vice-président des ressources humaines chez Disneyland Paris. À chacune de ses visites à Bruxelles, entre 60 et 80 Belges ont pu tenter leur chance. "Pour l’instant, nous avons un peu plus de 100 CDI venant de Belgique", affirme-t-il.

    Les postes à pourvoir sont variés : serveur, commis, opérateur d’attraction, hôtesse ou encore réceptionniste. À chaque vague de recrutement, ce ne sont pas moins de 8.000 personnes qui trouvent un emploi dans le parc féérique. Parmi celles-ci, 1.000 ont la chance de signer un contrat à durée indéterminée. Quant aux autres, une possibilité d’évolution existe : "Entre fin août et fin septembre, nous proposerons un CDI à 500 personnes bénéficiant actuellement d’un CDD."

    Vous avez toujours rêvé de travailler aux côtés de Mickey, Minnie et compagnie ? Rendez-vous rapidement sur le site pour postuler. Mais ne traînez pas : les candidatures ne seront reçues que jusqu’au 21 août. 

    Source > S.B. sur > http://www.jobsregions.be  > Crédit Photo: D.R.

    Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

    Disney / Recrutement / restauration / CDD / CDI / Réceptionniste / cuisine

  • Imprimer

    BRUXELLES, UN CARREFOUR POUR L’EMPLOI

    Bruxelles_229762375.jpg

    Le Census de 2011, dernier recensement national en date, le montrait encore : la Région de Bruxelles-Capitale attire (quotidiennement) 250 000 navetteurs issus de toutes les provinces.

    La plupart d’entre eux viennent du Brabant flamand (130 000), de Flandre orientale (60 000) et du Hainaut (51 000).

    Pas besoin de chercher bien loin pour en connaître les raisons : de nombreux emplois sont créés à Bruxelles et dans ses environs, et les salaires y sont les plus élevés de Belgique.

    Des emplois variés

    À Bruxelles, bon nombre d’emplois relèvent du secteur des services, comme tout ce qui a trait aux RH. Mais on y trouve également de nombreuses fonctions commerciales et de marketing telles que celles d’Account Manager et de Customer Advisor.

    Notre capitale est par ailleurs une plaque tournante pour les emplois du secteur IT. On y recherche aussi des profils techniques, aussi bien titulaires d’un diplôme de l’enseignement technique que de bachelier. Bruxelles est enfin la ville idéale pour les fonctions de cadres comme les directeurs et chefs d’équipe.

    Cliquez ici pour découvrir tous les emplois disponibles à Bruxelles.

    Source & Texte: Rédaction de > http://www.references.be