bourgmestre

  • DERNIÈRE MINUTE > WASSEIGES: THOMAS COURTOIS EST BOURGMESTRE

    La jeunesse va pouvoir faire ses preuves à Wasseiges !

    Ce mardi, Joseph Haquin, le doyen des bourgmestres de l’arrondissement a quitté ses fonctions volontairement. C’est Thomas Courtois (MR), un Wasseigeois de 36 ans qui reprend le flambeau. Dans le paysage politique, deux « nouvelles » têtes : Vincent Renson et Monique Renson-Jacquemart.

    Le premier conseil communal de 2017 démarre fort à la commune de Wasseiges ! Il n’a pas eu lieu dans la salle des mariages comme à son habitude, et pour cause, l’ordre du jour était particulier : après 16 ans de maïorat, Joseph Haquin a cédé sa place à Thomas Courtois ce mardi soir.

    « Je suis très heureux. Je suis prêt et préparé, il faut dire qu’on le sait maintenant depuis quelques mois », réagit le nouveau bourgmestre. À 18 mois des élections ce dernier se voit remettre l’écharpe maïorale, l’occasion pour lui de … La suite pour les abonnés à l’édition digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/41949

  • WASSEIGES > LE MAYEUR JOSEPH HAQUIN A VIDÉ SON BUREAU

    Joseph Haquin est un homme incontournable à Wasseiges, tant il fait partie du paysage politique de la commune depuis des années.

    Un paysage qu’il s’apprête à quitter puisqu’il cédera sa place de bourgmestre à Thomas Courtois ce mardi 7 février. Le moment de vider son bureau et l’occasion pour de nombreux souvenirs de remonter à la surface…  

    Bien qu’il ne regrette pas un instant sa décision de mettre fin à son mayorat, la chose se concrétisant, un pincement au cœur envahit Joseph Haquin, bourgmestre de la commune de Wasseiges en vidant son bureau.

    « Je ne vais pas laisser tous mes papiers et toutes mes affaires que j’ai amassées durant tout ce temps dans le bureau. J’ai carrément retrouvé un règlement de police qui date de 2000, c’est dire tout ce qui s’est accumulé » , rigole le doyen des maïeurs de l’arrondissement de Huy-Waremme.

    Cela fait déjà une quinzaine de jours que Joseph Haquin s’y est attelé. Parmi ses trouvailles, essentiellement des documents de travail, des lettres de remerciements, de jolis cadres et bien entendu des photos.

    « Que de souvenirs ! Je n’ai pas grand-chose comme décorations dans mon bureau. C’est surtout un lieu de travail, mais j’y avais quand même des petites choses comme des trophées. » C’est qu’en 16 années de mayorat, Joseph Haquin a vu la commune se transformer, et il n’en est pas peu fier.

    Vu les montagnes de documents, vider le bureau pour faire place à son successeur ne fut pas une mince affaire.

    « C’est surtout que je ne triais jamais au fur et à mesure », rigole-t-il. Néanmoins, ceci aura permis au maïeur démissionnaire de retrouver des documents et des cadeaux qui lui ont réchauffé le cœur.

    « J’ai mis du temps parce que j’en ai profité pour redécouvrir les lettres de remerciements que j’avais reçues. Evidemment ça me touche. C’est comme quand je suis retombé sur toute une série de photos. Je les regarde et je me souviens… »

    Mais tous les souvenirs ne sont pas aussi roses. En effet, durant ses différents mandats, Joseph Haquin a vécu des événements qui ont marqué de manière plus négative la commune de Wasseiges. « Il y a eu ces inondations dans le village de Meeffe. Je me souviens encore de ce jour-là quand une employée m’a appelé pour me prévenir. Ou encore l’effondrement des marnières, ces galeries souterraines, qui avait causé l’éboulement d’une maison dans leur chute. »

    Mais un bourgmestre, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 06/02/2017

    Source > CYNTHIA CHAROT sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 06/02/2017

    Sur ce blog, deux publications sur le sujet >

    23 Nov 2016 > WASSEIGES: JOSEPH HAQUIN DEMISSIONNE, THOMAS COURTOIS DEVIENT LE NOUVEAU BOURGMESTRE > http://hannut.blogs.sudinfo.be

    24 Nov 2016 > WASSEIGES > « EN 34 ANS, ON A REFAIT LA COMMUNE » JOSEPH HAQUIN (MR) QUITTE LA POLITIQUE HEUREUX >  http://hannut.blogs.sudinfo.be

     

  • WASSEIGES « HERVÉ. JAMAR M’A DONNÉ GOÛT À LA POLITIQUE »

    Échevin depuis 10 ans, ce commercial de profession, va bientôt accéder au poste de bourgmestre

    Thomas Courtois (MR), c’est le nom à retenir car très prochainement le trentenaire reprendra le flambeau et deviendra bourgmestre de la commune de Wasseiges. L’occasion pour nous de faire le point sur sa vie, sa carrière et les aspirations futures pour ce Wasseigeois de pure souche.  

    Avez-vous été surpris d’apprendre que Joseph Haquin, actuel bourgmestre, vous laissait sa place pratiquement 2 ans avant les prochaines élections ?

    Oui. Il me témoigne beaucoup de confiance en agissant ainsi. Il me permet aussi de faire mes preuves avant les élections, bien que tous les dossiers, soient déjà lancés.

    Il ne s’en est jamais caché.

    Quelle profession exercez-vous en complément de votre échevinat ?

    Je suis commercial dans le service agricole chez Leadership.

    J’ai toujours été très présent sur le terrain, j’ai de la chance à ce niveau, mon patron est très conciliant. Je compte bien poursuivre de la sorte.

    En quelques mots, pouvez-vous résumer votre parcours politique?

    Je me suis présenté pour la première fois aux élections en 2006 à l’âge de 26 ans et j’ai directement été élu. Mais la grande surprise, c’était en 2012, quand j’ai fait le 2e meilleur score alors que j’étais 6e sur la liste, c’est d’ailleurs ce qui me permet de devenir bourgmestre.

    Qu’est-ce qui vous a poussé à faire de la politique ?

    C’est Hervé Jamar. Il a une certaine aura et est réellement au service des citoyens, peu importe leur couleur politique. C’est ce que j’ambitionne également.

    Cela a-t-il eu un impact sur votre vie de famille ?

    S’il y a bien une chose qui prime avant tout pour moi, c’est ma famille. Ma compagne, Melissa Kinnart (NDLR : elle fait partie de la famille du mayeur de Lincent), m’a connu à mes débuts. Elle m’a toujours soutenu et c’est vrai, a aussi fait des sacrifices. Elle est institutrice primaire à Lincent. On a deux filles, Chloé (4) et Charline (1). Dès qu’on va quelque part, c’est tous ensemble. Elles sont prêtes à prendre la relève (rires).

    Bien que les différents projets soient déjà en route pour les deux ans à venir, concrètement, comment comptez-vous vous affirmer ?

    Je souhaite qu’on travaille davantage sur la communication. Le citoyen doit pouvoir s’exprimer davantage et qu’on démarche encore plus de subsides pour le financement de projets, tel que le PCDR. Tout coûte de plus en plus cher, il est important qu’on fasse des efforts en ce sens.

    Par ailleurs, j’envisage la construction d’une salle des fêtes, ça manque sur la commune.

    Pour le reste, c’est à voir avec le Collège, on fonctionne en équipe.

    Étant du même parti (MR) que la majorité fédérale, que pensez-vous de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 28/11/2016

    Source > PROPOS RECUEILLIS PAR CYNTHIA CHAROT sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 28/11/2016

    A Lire, deux autres articles parallèles au sujet sur votre journal !

    Le tennis et le football : deux belles passions…

    Les cotes : « J’apprécie Cloux mais…»…

     

  • WASSEIGES > « EN 34 ANS, ON A REFAIT LA COMMUNE » JOSEPH HAQUIN (MR) QUITTE LA POLITIQUE HEUREUX

    Après 40 ans de politique, Joseph Haquin (MR), bourgmestre de Wasseiges, quitte la politique avec le sourire

    Ce dernier revient sur toutes ces années de carrière et ses plus beaux souvenirs. À découvrir.

    C’est officiel, le bourgmestre de Wasseiges, Joseph Haquin, âgé de 77 ans se retirera très prochainement de la politique… mais avec le sourire. « J’ai 40 ans de politique derrière moi. J’ai vécu la fusion des communes. Et aujourd’hui, je peux témoigner de l’évolution de la vie sur la commune, des changements qu’elle a connus etc. Il y a tant à dire » , déclare-t-il.

    En 34 ans dans le collège et en presque 17 ans de mayorat, les projets se sont succédé et la commune a évolué. « Ce n’est plus comme quand j’ai commencé, ça a tellement changé, qu’on ne reconnaîtrait plus la commune. C’est une très petite entité donc dès qu’on fait quelque chose, ça a beaucoup d’importance. » C’est ainsi que le bourgmestre se souvient de la construction d’une crèche pour 25 enfants à Meeffe. « C’est un de mes plus beaux projets. Et d’ailleurs elle va prochainement s’agrandir pour en accueillir 10 de plus. Ça me fait chaud au cœur quand je vois des choses ainsi se concrétiser. »

    La devise de ce cher Joseph Haquin ? « Quand on a de belles écoles, une crèche et un home, on peut déjà aller très loin. » Mais le bourgmestre, également agriculteur, estime que le mérite ne lui revient pas. « Ce n’est pas le bourgmestre qui fait le travail seul, ni un échevin d’ailleurs, c’est le collège tout entier. Le mérite revient à tout le monde. »

    Sa vie de famille, d’agriculteur, d’échevin puis de bourgmestre n’a pas toujours été facile à concilier. Mais tout cela a contribué au bonheur de ce septuagénaire. « Les choses, la vie, les relations ont fondamentalement changé. La vie va … La suite dans votre journal LA MEUSE de ce jeudi 24/11/2016

    Source > CYNTHIA CHAROT dans votre journal LA MEUSE de ce jeudi 24/11/2016

    A lire également sur ce blog > WASSEIGES: JOSEPH HAQUIN DEMISSIONNE, THOMAS COURTOIS DEVIENT LE NOUVEAU BOURGMESTRE

  • WASSEIGES: JOSEPH HAQUIN DEMISSIONNE, THOMAS COURTOIS DEVIENT LE NOUVEAU BOURGMESTRE

    Les bruits de couloir étaient déjà bien présents depuis un moment, et cela a été confirmé ce mardi soir au conseil communal de Wasseiges.

    Joseph Haquin, bourgmestre depuis 16 ans a annoncé qu’il se retire de la politique et cède sa place à son premier échevin, Thomas Courtois.

    « C’est un grand honneur que Joseph me fait, en me cédant sa place quasi deux ans avant les élections. C’est une grande marque de confiance  », explique Thomas Courtois, encore sous le coup de l’émotion.

    L’actuel échevin des travaux et des sports, succédera donc à Joseph Haquin le … La suite en ligne sur > http://www.lameuse.be/wasseiges-joseph-haquin-demissionne-thomas-courtois-devient-le-nouveau-bourgmest

    Source > Cy.C.Sur > http://www.lameuse.be > Photo > FB

  • HANNUT > MOINS DE BONBONS : MANU DOUETTE RETROUVE LA LIGNE

    Le résultat n’est pas spectaculaire mais il n’a toutefois pas échappé aux regards avisés de ceux qui le connaissent bien.

    Manu Douette, le bourgmestre de Hannut, a retrouvé la ligne.

    C’était surtout flagrant ce samedi lors du lancement du chantier de la nouvelle crèche du CPAS, sur le site du home Loriers. Pour la circonstance, le bourgmestre avait opté pour un costume noir très seyant. Sa nouvelle silhouette était encore soulignée par l’écharpe mayorale qu’il avait ceinte autour des hanches.

    Manu.jpgCette perte de poids est-elle due au surmenage lié à ses nouvelles fonctions de bourgmestre en titre ? Ou tout simplement à un régime drastique qu’il s’est imposé ? Nous lui avons posé la question.

    « Ni l’un ni l’autre, mais c’est vrai que ces derniers mois, j’essaie de faire attention à ce que je mange et surtout à ne plus grignoter à toute heure du jour et de la nuit. Et depuis, je me sens moins fatigué et surtout mieux physiquement ».

    Il a fait une croix sur les bonbons et les chocolats, ses points faibles. À la trappe aussi : les sodas qu’il a remplacés par l’eau pétillante. « Je fais aussi attention à ne pas consommer trop d’alcool », ajoute-t-il. Ce qui n’est pas évident pour un personnage public sollicité en permanence pour d’innombrables sorties.

    Mais tous ses efforts sont payants : en quelques mois, il a déjà perdu 4 à 5 kilos. « Pour les prochaines vacances, j’aimerais bien arriver à 85 kilos. » C’est dix kilos de plus que lorsqu’il avait 21 ans et qu’il débutait en politique. « Mais c’est beaucoup mieux qu’il y a quelques années. Je suis déjà monté à 96 kilos pour 1m88,5», confie-t-il.

    Les mauvaises langues diront que l’homme soigne en réalité son look dans la perspective de la campagne électorale de 2018. Il s’en défend : « Alors là, pas du tout. Tout simplement, j’approche des 40 ans. Alors, je me suis dit que je n’avais pas envie d’arriver aux chiffres de fréquence d’une station-essence », se marre-t-il doucement. « Idéalement, je devrais aussi me remettre au sport. Mais là, j’ai plus de mal à l’appliquer » , confesse-t-il.

    Source > M-CL.G. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 08/11/2016

    La suite avec un autre article sur le Bal du Bourgmestre sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 08/11/2016 ou sur l’édition numérique

  • HANNUT > MANU DOUETTE DEVIENT BOURGMESTRE À TEMPS PLEIN

    Il se met en congé de l’enseignement jusqu’en 2018

    Pendant un an, Manu Douette a réussi à mener de front son mandat de bourgmestre de Hannut avec un job d’enseignant à mi-temps. « Mais ce n’est pas évident du tout », reconnaît-il.

    Jusqu’en 2018, date des prochaines élections, il envisage de se mettre en congé de l’enseignement pour s’investir pleinement dans la gestion de la ville.

    Dès son entrée en fonction, en octobre dernier, Manu Douette avait demandé et obtenu de la Fédération Wallonie Bruxelles un congé politique pour un mi-temps. « C’était le congé auquel j’avais droit en tant que bourgmestre pour une ville de moins de 20.000 habitants, ce qui est le cas de Hannut qui compte 16.000 habitants. »

    Mais visiblement, même à mi-temps, faire coïncider un agenda de bourgmestre avec un horaire d’enseignant, n’est vraiment pas évident. « Ce n’est ni la motivation, ni la charge de travail qui pose problème, mais la flexibilité des horaires ».

    Résultat : à l’Athénée de Jodoigne où il enseigne la physique et la biologie, Manu Douette a été amené plusieurs fois à prendre un jour de congé sans solde pour pouvoir honorer des rendez-vous politiques impossibles à caser hors de ses heures de cours. « Pendant un an, ce fut très difficile. J’ai assumé les deux fonctions, bourgmestre et enseignant, de manière correcte mais j’ai parfois dû faire du bricolage », admet-il. Or, affirme-t-il, « à faire trop de chose, on ne fait rien correctement ».

    Raison pour laquelle, il envisage dès la rentrée scolaire prochaine, de se consacrer à temps plein à la gestion de sa ville. Il vient de solliciter auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles, un congé sans solde pour convenance personnelle pour le mi-temps qui lui restait. « J’attends la réponse ». S’il l’obtient, Manu Douette compte renouveler sa demande chaque année, jusqu’en 2018, date du prochain scrutin communal. « En fonction des résultats électoraux, je devrai alors faire un choix. J’aurai 39 ans mardi prochain, je ne peux … L’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 21/06/2016 …

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 21/06/2016 …

  • HANNUT > TOUTES LES PHOTOS DU BAL DE MANU ! > ICI LES LIENS

    Les photos sont déposées sur le site de notre commune. Ci-dessous, les liens vers les différents groupes.

    Bal du Bourgmestre (entrée) > ICI

    Bal du Bourgmestre (discours) > ICI

    Bal du Bourgmestre (salle) > ICI

    Bal du Bourgmestre (VIP) > ICI

    Source > http://www.hannut.be/photos/manifestations-communales/