booster

  • DEBORDE ? 15 ASTUCES POUR BOOSTER VOTRE PRODUCTIVITE

    Vous courez d’un meeting à l’autre, votre boîte réception déborde de mails qui attendent une réponse et votre to-do list ne semble jamais prendre fin ?

    Bienvenue dans le lot quotidien de nombreux travailleurs débordés !

    Nous avons compilé une liste de 15 astuces qui vous aideront à booster votre productivité dans les domaines-clés qui ralentissent votre travail au quotidien.

    Pour une to-do list ultra-efficace

    Pour gérer vos e-mails en 5 minutes

    Pour des meetings ultra-rapides

    Source > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be

    Liens utiles > trop de travail / gestion du temps / planning / organisation / to-do liste- / mails / meetings / réunions / Evoluer / Gestion d'équipe / Promotion / Compétences

  • 50 ANS : 6 ASTUCES POUR BOOSTER VOTRE RECHERCHE D’EMPLOI

    50_ans_shutterstock_159494420.jpg

    Vous avez travaillé pendant près de trente ans et vous voilà au chômage.

    Votre entreprise a dû se séparer de vous pour cause de restructuration.

    Le choc de la nouvelle a cédé la place au désespoir : vous ne savez pas ce que vous allez devenir. À 50 ans, vous dites-vous, les entreprises ne voudront plus de vous. Elles préféreront recruter un jeune, fraîchement diplômé, parfaitement up-to-date et… meilleur marché que vous ! Et pourtant, vous restez un atout majeur sur le marché de l’emploi. Voici comment le faire savoir à votre futur employeur.

    1. Mettez-vous à la page

    L’un des plus grands obstacles qui se dressent sur votre chemin vers un nouvel emploi est sans doute votre inconfort avec les dernières technologies et avec les nouvelles tendances. Or, vous êtes sur le marché de l’emploi pour encore une bonne dizaine d’années : tenez-vous au courant de l’évolution récente de votre branche. N’hésitez pas à suivre une formation, histoire d’ajouter quelques cordes à votre arc.

    2. Trouvez un disciple-mentor

    Vous pouvez aussi vous renseigner autour de vous et demander à un représentant de la génération Y de vous donner un coup de main. Il vous apprendra les ficelles du monde 2.0. En échange, vous lui ferez profiter de votre longue expérience dans le monde du travail.

    3. Reliftez votre CV

    Les CV ont subi une mutation importante depuis vos premiers pas dans la vie active. Ils sont nettement plus courts (maximum 2 pages). Ils sont design. Ils comportent de nouvelles rubriques, tandis que d’autres ont disparu. Relookez votre CV et donnez-lui un visage « tendance ».

    4. Soyez un « donneur »

    Une étude montre que les « donneurs », ceux qui guident les autres, les coachent, font part de leur expérience, prennent en charge des responsabilités, grimpent plus rapidement les échelons du succès. Les cinquantenaires sont de plus grands « donneurs » que leurs cadets. Profitez-en et imposez-vous comme tel.

    5. Faites marcher votre réseau

    À 50 ans, vous avez eu l’occasion de rencontrer une foule de gens. Anciens collègues, amis, connaissances, amis d’amis, partenaires de sport, votre réseau social est potentiellement colossal. Inscrivez-vous sur LinkedIn, renouez avec toutes ces personnes et faites-leur savoir que vous êtes disponible sur le marché de l’emploi !

    6. Faites du volontariat

    Vous avez travaillé plus de vingt ans et vous pensez que le volontariat serait un retour en arrière. Détrompez-vous : il n’est pas réservé aux jeunes diplômés sans expérience. Une étude récente montre que les chercheurs d’emploi qui concèdent un travail volontaire ont plus de chances de décrocher un emploi que ceux qui ne s’investissent pas dans une telle activité. Par ailleurs, le volontariat vous sortira aussi de la morosité du chômage et constituera une source de motivation pour vos journées.

    Source : Forbes > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be

    Evoluer / 50 ans et plus / Postuler / CV / Quitter son emploi / Chômage / Licenciement / Conseils carrière

  • BIEN CHOISIR SON MBA POUR BOOSTER SA CARRIERE

    MBA_2015_shutterstock_134496836.jpg

    En matière de management, de finance ou de RH, difficile de trouver diplôme plus prestigieux que le MBA.

    Ce genre de formation, prodiguée par toutes les business schools du monde, peut devenir un bel atout en termes de progression de carrière. À condition de bien choisir son cursus…

    Pour beaucoup de cadres carburant à l’ambition, ce diplôme reste la crème de la crème. Le top du top. Le sésame déverrouillant l’accès vers les entreprises les plus prisées, les postes les plus convoités, les salaires les plus confortables. L’identité de ce « passe-partout » tient en trois lettres : MBA. Master of Business Administration, comme l’ont baptisé les Américains qui ont inventé ce cursus au début du XXe siècle. Ou, à la française, « maîtrise en administration des affaires ».

    Une formation internationale de haut niveau s’adressant aux managers qui souhaitent booster leur carrière dans les domaines du management, de la finance, du marketing ou encore des ressources humaines.

    MBA certifié, trajectoire professionnelle assurée ?

    Ce diplôme est-il devenu un passage obligé pour obtenir un poste à responsabilités ou est-il toujours possible d’évoluer sans en faire mention sur un CV ? « Ce titre a une valeur très attractive sur le marché du travail », estime Isabelle Pasmantier, directrice marketing et communication de QS France, entreprise chargée de promouvoir le MBA dans le monde. « C’est un passeport carrière important, surtout en temps de crise. »

    Isabelle Pasmantier prêche évidemment pour sa paroisse. Mary Pitsy, chasseur de têtes depuis plus de vingt-cinq ans et associée du cabinet Odgers Berndtson à Bruxelles, nuance : « Ça confère plus de compétences et donc un atout supplémentaire. De là à affirmer que c’est indispensable… N’exagérons rien ! C’est chouette, mais ce n’est pas un must. Au final, ce qu’un recruteur privilégiera toujours, ce sont avant tout les achievements, les réalisations. »

    Pour Thierry Lesenfants, associé au sein du cabinet de recrutement Habeas, un MBA pourrait même parfois devenir un frein. « En Wallonie, ça n’aide pas à l’engagement ou très rarement. Parfois même, l’incidence peut être négative. Mais ça peut toujours servir en termes de progression future. »

    Réticentes, les entreprises wallonnes face à un diplômé MBA ?

    Mary Pitsy n’est pas tout à fait d’accord. « Tout dépend du niveau de la formation. C’est vrai, toutes les écoles ne se valent pas. Les employeurs, surtout dans les grands groupes, se montrent très regardants sur la qualité du diplôme. En Belgique, par exemple, si l’on décide de se lancer dans cette formation et que l’on est diplômé d’un établissement francophone, il vaut peut-être mieux choisir cette fois d’aller étudier en Flandre. Et vice-versa. Surtout, il faut s’assurer que le programme est bien certifié et que les professeurs sont des personnes de qualité. »

    Au-delà d’une belle ligne sur un CV, le MBA peut enfin apporter un autre avantage : un réseau. « Il existe une communauté des anciens très forte, un sentiment d’appartenance à un network. Une fois diplômées, les personnes continuent de s’épauler », expose Isabelle Pasmantier. Or, aucun cadre ne l’ignore : posséder un carnet d’adresses bien fourni facilite parfois grandement l’évolution de carrière…

    Infos : www.topmba.com

    Source & Texte: Mélanie Geelkens sur > http://www.references.be

    finance / management / carrière / marketing / diplôme / formation / mba / Formations

  • DEBORDE ? 15 ASTUCES POUR BOOSTER VOTRE PRODUCTIVITE

    Burnout_2015_04_shutterstock_247291396.jpg

    Vous courez d’un meeting à l’autre, votre boîte réception déborde de mails qui attendent une réponse et votre to-do list ne semble jamais prendre fin ?

    Bienvenue dans le lot quotidien de nombreux travailleurs débordés !

    Nous avons compilé une liste de 15 astuces qui vous aideront à booster votre productivité dans les domaines-clés qui ralentissent votre travail au quotidien.

    Pour une to-do list ultra-efficace

    Pour gérer vos e-mails en 5 minutes

    Pour des meetings ultra-rapides

    Source > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be

  • 8 ASTUCES POUR BOOSTER VOTRE CONFIANCE EN VOUS

    shutterstock_158416847b.jpg

    Avez-vous confiance en vous ? Beaucoup de gens aimeraient répondre par un « oui », franc et affirmé.

    Selon Becky Blalock, auteur et ancienne dirigeante de Fortune 500, la confiance en soi ne serait pas un atout inné mais une qualité qui s’acquiert, qui s’apprend. L’être humain serait même naturellement enclin à la réserve et à la prudence, à l’origine nécessaires à la survie de l’espèce. Blalock nous livre 8 astuces pour lutter contre notre instinct de conservation et pour booster notre confiance en nous !

    1. Remettez les choses à leur place

    L’être humain a en moyenne 65 000 pensées par jour, avance Becky Blalock. 85 à 90% de ces pensées sont négatives et concernent des craintes ou des préoccupations. Elles relèvent de mécanismes de protection contre le monde extérieur. Mais ces mécanismes nous empêchent de nous focaliser sur nos rêves et sur nos attentes. Si vous ne pouvez pas empêcher ces pensées, vous pouvez à tout le moins les relativiser et les remettre à leur place : elles ne sont que des pensées et non des faits objectifs.

    2. Commencez par la fin

    Demandez-vous quels sont les grands objectifs de votre vie. Quels sont les grands accomplissements que vous voulez réaliser ? C’est en ayant la réponse en tête que vous trouverez la source de motivation quotidienne pour vous dépasser et y arriver.

    3. Soyez reconnaissant

    Commencez chaque journée en pensant aux choses pour lesquelles vous devez être reconnaissant. Pensez à tout ce que vous avez et que la majorité des habitants de cette planète n’ont pas : pensez aux ressources dont vous disposez, aux opportunités qui s’ouvrent à vous, aux choix que vous avez la chance de vous permettre de faire. La conscience de cette chance vous portera.

    4. Faites un pas en dehors de votre zone de confort

    Les zones de confort ont un mode de fonctionnement assez ironique : si l’on en sort régulièrement, elles s’étendent, si l’on y reste trop longtemps, elles se racrapotent. Évitez de rester piégé dans votre zone de confort en vous forçant à en repousser régulièrement les limites.

    5. Remontez en selle

    Ce n’est pas l’échec qui ronge notre confiance en nous. C’est le fait de ne pas rebondir et de rester sur une note négative et sur une frustration ou une déception. Vous devez vous forcer à remonter en selle après une chute.

    6. Choisissez bien votre entourage

    Votre vision – optimiste ou pessimiste – des choses du quotidien correspond à la vision moyenne des cinq personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps. Vous devez donc être particulièrement attentif aux personnes dont vous choisissez de vous entourer. Entourez-vous de gens qui vous encouragent et vous motivent.

    7. Préparez-vous

    Dans presque toutes les situations, la préparation aide à booster la confiance en soi. Vous devez faire un discours ? Répétez-le plusieurs fois, enregistrez-vous et écoutez-vous. Vous devez rencontrer des gens pour la première fois ? Passez en revue leur profil et leur entreprise sur internet. Vous serez plus confiant si vous êtes préparé.

    8. Reposez-vous et faites de l’exercice

    Le sommeil, le sport et une alimentation saine et équilibrée ont une influence profonde sur votre humeur et sur votre efficacité. En pratiquant une demi-heure de sport intensif deux fois par semaine, vous vous construisez une barrière immunitaire contre l’Alzheimer et la dépression.  

    Source : Inc.com > Texte: Céline Préaux Via > http://www.references.be

  • 7 ASTUCES POUR (RE) BOOSTER VOTRE CREATIVITE AU TRAVAIL

    shutterstock_175323647b.jpg

    Vous croulez sous le travail, vous courez d’une réunion à l’autre, vous vous dépêchez de terminer le rapport pour la compta et vous devez encore compiler le dossier pour ce gros client qui attend votre feedback.

    Au final, vous vous retrouvez happé(e) dans le tohu-bohu de la vie active et vous n’avez même plus le temps de… penser ! Vous êtes en mode pilote automatique et effectuez vos tâches à la chaîne, à la manière d’un robot. Nous vous livrons 7 astuces qui vous aideront à lever le pied et à dégager du temps pour rebooster votre créativité.

    1. Faites de votre petit-déjeuner un moment privilégié

    Profitez pleinement de ce moment de solitude avant de vous lancer dans le rush du boulot. Exit vos appareils mobiles en tout genre, exit la lecture du journal devant votre bol de céréales, exit la vérification compulsive de vos e-mails et la rédaction de votre to-do list de la journée. Faites de votre petit-déjeuner un moment privilégié où vous vous retrouvez avec vous-mêmes et laissez libre cours à vos pensées.

    2. Simplifiez-vous la vie

    Épargnez-vous le stress inutile de la désorganisation (« Mais où ai-je encore rangé ce dossier ?! »). Terminez toutes vos journées par le même rituel : rangez vos affaires à leur place (bien déterminée) et dressez la liste des tâches à effectuer pour le lendemain (préparez déjà les dossiers dans l’ordre).

    3. Votre pause du midi, une vraie… pause !

    À moins que vous ne déjeuniez avec un client, vous avez tendance à zapper la pause du midi et à manger votre sandwich devant votre écran d’ordinateur. Malheur à vous ! La pause du midi est essentielle pour recharger vos batteries. Allez faire un tour, loin de votre bureau. Déconnectez-vous complètement.

    4. Détendez-vous avant de prendre une pause

    Vous ne profiterez pas pleinement de votre pause si vous la prenez alors que vous venez d’achever une tâche stressante, qui continuera à occuper vos pensées. Essayez de terminer par une activité simple avant de prendre votre pause. Vérifiez votre to-do list ou mettez de l’ordre sur votre bureau.

    5. Faites un détour

    Si vous habitez près du travail, ne rentrez pas directement chez vous. Essayez d’abord de véritablement vous déconnecter, de décrocher du boulot en dégotant un endroit qui ferait guise de transition : rendez-vous à la salle de sport, promenez-vous dans un parc, allez boire un café (oui, tout(e) seul(e) c’est agréable aussi !) dans un endroit qui vous évoquera la sérénité.

    6. Bousculez votre routine 

    En bousculant vos habitudes, vous vous extirperez de ce fameux mode « pilote automatique ». Sortir du quotidien vous forcera à penser à ce que vous faites et à faire le point sur ce que vous avez accompli au cours de votre journée. Variez les moments où vous prenez des pauses, changez les endroits et les moments où vous allez déjeuner. Parfois, il suffit de troquer votre sempiternel café contre des boissons éclectiques (thé, jus, soda, eau, chocolat chaud, etc.). 

    7. Coupez votre téléphone 

    Oui, c’est dur, mais vous pouvez le faire ! En rentrant chez vous, pendant vos pauses, bref, à n’importe quel moment de la journée, accordez-vous 30 minutes au cours desquelles vous n’êtes pas joignable. Pas de sms, pas de coups de fil, pas de 3G, rien que vous et vos pensées ! Vous ressortirez ressourcé(e) de cet isolement.

    Source : Forbes via > http://www.references.be