bonne réponse

  • « QUELS SONT VOS POINTS FAIBLES ? » LA BONNE REPONSE EN ENTRETIEN D'EMBAUCHE

    Entretien_points_faibles_shutterstock_193680194_0.jpg

    « Citez trois qualités et trois défauts » : une question classique en entretien d’embauche.

    Pas de problème pour vanter vos forces, mais comment gagner des points en décrivant vos faiblesses ?

    Vous pourriez répondre « désorganisé », « timide », « agressif », mais finissez par répondre « perfectionniste » ? Pas très original ni crédible ! Attention, « je suis incapable de respecter une deadline » est une réponse aussi mauvaise que « aucun, je suis parfait ». Nuancez votre réponse, mais soyez honnête : ce que le recruteur cherche à faire, c’est juger de votre capacité d’autocritique et de remise en question.

    La bonne réponse doit indiquer que vous êtes capable de relever des challenges et d’évoluer professionnellement. Il va falloir faire en sorte que vos faiblesses subliment vos forces. Voici quelques conseils pour passer haut la main le test de cette question piège.

    • Vous avez surmonté une faiblesse

    Ne cherchez pas à dissimuler vos lacunes, vous sembleriez malhonnête : tout le monde en a. Décrivez plutôt comment vous gérer les vôtres, vous donnerez l'image d'une personne consciente et concernée par son développement personnel. Réfléchissez à un aspect de votre personnalité qui pose problème, mais que vous tentez d’améliorer, et expliquez votre démarche et vos efforts pour y arriver.

    Vous pouvez par exemple avouer que vous avez du mal à prendre la parole en public, mais que vous avez trouvé des outils pour vous y aider et que vous avez fait des progrès.

    • Vous n'avez rien à cacher sur votre CV

    Si votre expérience professionnelle ne convient pas exactement au job pour lequel vous postulez et que vous sentez que le recruteur hésite à retenir votre candidature pour cette raison, saisissez cette occasion pour aborder les points faibles de votre CV. Dites par exemple que votre plus grande faiblesse est certainement votre manque d'expérience dans le secteur, mais que vous possédez d'autres capacités qui seront également précieuses pour la fonction.

    • Vos faiblesses peuvent être décrites comme des forces

    Pour nommer votre lacune, choisissez le terme qui semble le plus positif possible. Vous êtes instable, buté ou incapable de déléguer ? Dites plutôt que vous êtes passionné, obstiné ou minutieux. Par exemple : « J’ai du mal à laisser un projet quitter mes mains tant qu’il n’est pas tout à fait  finalisé ». Vous admettez que vous devez faire des progrès dans ce domaine, mais positivement. Expliquez directement ensuite comment vous comptez gérer ce problème.

    • La bonne attitude

    Il est important d’avoir l’air spontané lorsque vous donnerez cette réponse, mais il faudra malgré tout la répéter avant pour rester précis et concis. Sinon, vous risquez de vous embourber dans le chapitre « faiblesses ». Tentez toujours de traduire les aspects positifs de votre situation et revenez ensuite à vos points forts.

    Source & Texte: Magali Henrard sur > http://www.references.be

  • "POURQUOI DEVRAIS-JE VOUS ENGAGER ?" : LA BONNE RÉPONSE EN ENTRETIEN

    candidats.jpg

    Voici une autre question typique des entretiens d’embauche devant laquelle le candidat est bien souvent déconcerté. Que répondre pour donner une impression de compétence et d'honnêteté, sans être prétentieux pour autant ?

    L’objectif du recruteur

    Le but de cette question est de permettre au recruteur de voir si vous savez mettre vos compétences en valeur, et de tester votre motivation. Il veut aussi vérifier si le candidat a bien compris en quoi consistait le poste vacant, et s’il pense réellement y convenir.

    Ne pas pouvoir y répondre, comme pour toutes les autres questions-piège, prouvera au recruteur que vous n’avez pas assez travaillé la préparation de votre entretien et ne jouera donc pas en votre faveur. Alors, que répondre à cette question ?

    Que répondre ?

    Il ne s’agit pas d’enfoncer vos concurrents par des arguments fallacieux, simplement de montrer que vous êtes le candidat le plus adapté pour ce poste en mettant une ultime fois vos atouts professionnels en avant. Pour cela, réfléchissez à ce que vous pouvez apporter à l’entreprise.

    Formulez une réponse brève, qui montre votre esprit de synthèse et votre efficacité. Dans votre réponse, faites un mix avec vos qualifications, vos compétences et vos qualités humaines. L’idéal est d’énoncer en quelques points les éléments qui représentent votre valeur ajoutée pour l’entreprise, et de souligner votre motivation.

    Exemple : « Je pense que vous devriez m'engager car mon baccalauréat en marketing et mon master en E-business m'offrent les compétences nécessaires pour devenir responsable de votre département e-commerce. J'ai en plus suivi récemment une formation « mobile application development » qui sera une grande source d'inspiration pour renouveler le service. Puis, je sais comment motiver une équipe et l'encourager à donner le meilleur d'elle-même. Sans oublier que je suis très motivé, flexible et que je ne compte pas mes heures.»

    Si vous pensez à un « bonus » que vous possédez mais que vous n'avez pas encore réussi à placer dans l'entretien, c'est le moment c'est l'instant, pour autant qu'il puisse être associé au poste proposé. Cela peut être une spécialisation acquise lors d'une formation, un trait de caractère qui se révélera très utile (une bonne gestion du stress par exemple), même un hobby ou un loisir!

    Alternative

    Cette question est en fait une chance inespérée de faire la différence par rapport aux autres candidats, surtout si vous avez senti que le recruteur coinçait sur un aspect de votre candidature. Pour cela, adaptez votre réponse pour contrebalancer cet aspect de votre profil. Par exemple, si vous êtes un jeune sans expérience, insistez sur le fait que vous débordez d’énergie, d’enthousiasme et de soif d’apprendre.

    A ne surtout pas répondre...

    Ces trois réponses pourraient vous passer par la tête, mais ne les formulez surtout pas !

    « Parce que je suis tout simplement le meilleur candidat pour ce poste » : Vous pensez être minimaliste et efficace, mais le recruteur va juste vous trouver prétentieux et vain. Il va falloir travailler à une réponse plus constructive !

    « Je veux vraiment ce poste parce que… » : Avec cette question, le recruteur veut savoir ce que vous allez apporter comme valeur ajoutée à l’entreprise, pas l’inverse ! Concentrez-vous sur les besoins de l’entreprise.

    « Je suis qualifié en ceci, ceci, ceci, ceci… » : Le recruteur veut une réponse originale, pas la simple énumération de vos compétences et expériences qui se trouvent déjà sur votre CV. Personnalisez votre réponse.

    Source : TerraFemina.com via > http://www.references.be