boni

  • Imprimer

    COLRUYT RAPPELLE DES CHIPOLATAS DE POULET SURGELÉES BONI SELECTION

    Lors de contrôles microbiologiques chez le fournisseur, la présence de Salmonella a été décelée dans les chipolatas de poulet surgelées Boni Selection.

    En accord avec l’AFSCA (l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire), Colruyt a donc décidé de retirer ce produit de la vente.Colruyt demande à ses clients de ne pas consommer ce produit et de bien vouloir le ramener en magasin, où il leur sera remboursé.

    Entre-temps, cet article a été retiré des rayons dans tous les magasins Colruyt.

    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la Salmonella sont fièvre, crampes abdominales et diarrhée. Ces symptômes se déclarent dans un délai de 12 à 48 h après l’ingestion.

    Il est recommandé aux personnes ayant consommé ces chipolatas de poulet, et qui présentent ces symptômes, de consulter leur médecin.

    Le risque de contamination est très faible si les chipolatas de poulet ont été bien cuites (comme il est conseillé sur l’emballage).

    Description du produit :

    Boni Selection chipolatas de poulet ± 1,2 kg

    Numéro d’article : 30265

    Période de vente : du 19/12/2018 au 21/12/2018 inclus

    Date limite de consommation : 27/03/2020

    Numéro de lot : H463

    Source en ligne > https://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    HANNUT > UN BAS DE LAINE DE 1,230 MILLION D’EUROS

    Lors du dernier conseil communal, l’échevin des finances, Olivier Leclercq a présenté les comptes 2016 de Hannut. Intéressants quand on sait qu’ils reflètent la situation financière réelle d’une commune.

    À l’ordinaire, le compte se clôture par un boni général de 714.000 euros. « Si on y ajoute des provisions pour plus de 550.000 euros, notre bas de laine s’élève à 1,230 million » , a lancé, satisfait, l’échevin.

    A l’extraordinaire, la commune a investi en 2014 pour près de 4 millions d’euros, principalement dans les voiries (44 %), la rénovation du site de la Saline (25 %) et dans le logement public (18 %). Les travaux à l’Oratoire des Pères Croisiers représentent 2 %.

    « Cela représente un investissement de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 23/05/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur > Votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 23/05/2017