blog;jcd

  • Imprimer

    HANNUT > LES HUMANISTES MINORITAIRES …

    À Hannut, pour la 1ére fois, il n’y aura pas de liste à coloration 100 % cdH

    Les élus locaux ont opté pour une liste d’ouverture. Une première qu’ils motivent par un besoin de mieux s’adapter à ce que souhaitent les citoyens. Mais rien à voir avec la perte de vitesse du parti dans les sondages, assurent-ils.

    Reste que dans les faits, du cdH passé, il ne restera pas grand-chose. S’agissant d’une liste d’ouverture, la liste sera rebaptisée. Les élus actuels, tous candidats à leur succession (Benoît Cartilier, Pascale Désiront, Sébastien Laruelle, Véronique Liénard) vont proposer H+. À confirmer !.

    Quant aux candidats, même si la liste n’est pas encore clôturée (il manque encore 3 femmes), les cdH étiquetés comme tels y sont minoritaires et ne représentent plus que 35 %.

    Source > Marie-Claire GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 13/01/2018

    Autres articles sur le sujet dans votre journal :

    Evrard n’exclut pas de rallier le PS > http://journal.sudinfo.be/journal.php#sudpresse/web,2018-01-13

    Le cdH DE HUY-WAREMME  À LA DÉRIVE > http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-13

    « Gros point d’interrogation » pour l’échevine Kunsch > http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-13

    Le cdH de Huy-Waremme à la dérive: Théo Blaffart s’en va aussi! > Pour les abonnés à la version digitale uniquement > http://huy-waremme.lameuse.be/176774

  • Imprimer

    IRRITANT ET DANGEREUX > CLIGNOTANT OUBLIÉ : 7 FOIS SUR 10 DANS LES RONDS-POINTS

    « La moitié des conducteurs n’utilisent pas leurs clignotants quand ils quittent ou changent de bande sur l’autoroute.

    Et aux ronds-points, la situation est encore pire », déplore Danny Smagghe, porte-parole de Touring. L’organisation de mobilité a contrôlé une dizaine de ronds-points répartis dans les différentes régions du pays.

    Verdict : sept conducteurs sur dix n’actionnent pas leur clignotant au moment de quitter ce type d’infrastructure. « Ce comportement est très énervant pour ceux qui attendent d’entrer dans le rond-point car il est impossible de savoir si la voiture qui arrive va sortir ou non », note Danny Smagghe. Et d’ajouter : « Ce comportement est aussi très dangereux pour les autres usagers de la route, surtout les motards et les cyclistes ».

    hannut,blog;jcd,rond point,clignoteursDans son enquête, Touring s’est également intéressé aux autoroutes, se plaçant sur des ponts enjambant l’E411, l’E40, l’E17 et le ring de Bruxelles. À chaque endroit, le contrôle a duré quinze minutes et a porté sur les dépassements ainsi que les changements de bande pour emprunter une bretelle ou une sortie d’autoroute.

    En moyenne, près d’un automobiliste sur deux ne respecte pas la règle. On observe toutefois de fortes différences selon les endroits. Les usagers les moins respectueux du code ont été repérés sur l’E411 (Bruxelles-Luxembourg) où le taux « d’oubli » était de 61,7 %, contre 42,6 % sur l’E17 (Anvers-Courtrai).

    « Nous avons aussi suivi quelques … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 26/12/2017

    Davantage de contrôles

    Pour expliquer ce comportement qui est une source importante d’irritation chez les autres usagers, Touring avance trois raisons probables : … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 26/12/2017

    Source > Yannick Hallet sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 26/12/2017

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://brabantwallon.lacapitale.be/170563

    Comment bien traverser un rond-point ? > Sur > http://www.sudinfo.be/1982676/article/2017-11-08/video-comment-bien-traverser-un-rond-point

  • Imprimer

    LES SOINS DE SANTE EN QUETE DE PERSONNEL QUALIFIE

    Si les entreprises du secteur pharma comme les acteurs des soins de santé affichent de vrais besoins de main-d’œuvre, les exigences qu’ils affichent sont élevées. Et le nombre de diplômés, parfois, très insuffisant. C’est le cas, notamment, dans le domaine des soins infirmiers spécialisés.

    C’est heureux, on vieillit! Du moins si l’on se place du point de vue de celles et ceux qui ambitionnent une carrière dans les soins de santé. Car ce sont bel et bien les besoins générés par une population vieillissante qui suscitent la forme du secteur, qu’il s’agisse des entreprises appelées à développer de nouveaux médicaments ou des organismes actifs dans les soins au sens strict, comme les hôpitaux. Les salariés de ces diverses organisations étant eux aussi vieillissants, ce sont donc deux réels appels d’air qui y justifient les demandes de main-d’œuvre qualifiée.

    Les participants au salon Jobs 2015, qui se déroulera le 20 octobre prochain à l’Axisparc de Mont-Saint-Guibert, pourront s’en convaincre, ayant l’opportunité d’y rencontrer les recruteurs de quelques géants pharmaceutiques établis dans la province du Brabant wallon, mais aussi des PME en croissance dont les besoins en profils pointus sont eux aussi importants.

    Du côté des soins de santé, Références a choisi cette semaine d’épingler une formation qui mène encore, assurément, à l’emploi: le bachelier en soins infirmiers. «Même si l’on ajoute à nos diplômés ceux de la Haute École de la Province de Liège, ce n’est pas suffisant pour couvrir la demande en région liégeoise, confirme Claudine Bultot, directrice de la catégorie paramédicale de la Haute École libre mosane (Helmo). La pénurie de personnel infirmier est certes moins forte qu’il y a quelques années, mais il n’en reste pas moins vrai que les besoins ne sont pas totalement satisfaits.»

    Le propos est confirmé par le directeur du département infirmier du CHU de Liège, Éric Maclot, qui redoute par ailleurs les effets de l’allongement annoncé de la durée du cursus de trois à quatre ans, qui pourrait générer un regain de tension si aucun nouveau diplômé ne devait se présenter sur le marché de l’emploi pendant une année. «Mais c’est surtout du côté des spécialisations que les problèmes de recrutement sont désormais les plus criants», affirme-t-il, citant notamment les spécialisations en gériatrie, en bloc opératoire ou en soins intensifs.

    La voie tracée vers l’emploi? À coup sûr, pour autant qu’on ait la vocation. «La moitié environ des inscrits en première année nous quittent à l’issue de celle-ci, constate Claudine Bultot. Celles et ceux qui réussissent sont des jeunes qui, fondamentalement, apprécient les contacts humains, qui sont motivés par l’idée de se rendre utile, d’aider des personnes en difficulté à retrouver l’autonomie, la santé.»

    Source > Texte: Benoît July sur > http://www.references.be

    Liens utiles > soins de santé / Evoluer / Soins de santé

  • Imprimer

    SONDAGE: QUAND POSEZ-VOUS VOS CONGÉS?

    photonews_10483325-008.jpg

    JobsRégions s’intéresse à vous et le prouve.

    Désormais, des sondages feront régulièrement leur apparition sur notre site Internet.

    Objectif? Connaître les tendances dans le domaine de l’emploi en passant par nos lecteurs.

    Et quoi de mieux pour démarrer cette nouvelle initiative qu’un petit sujet léger et vacancier? Le célèbre duel juillettiste et aoûtiens semble s’estomper de plus en plus. Aujourd’hui, la période de vacances s’étend du mois de juin à celui de septembre… quand elle ne déborde pas sur le mois de mai et d’octobre.

    Étant à la moitié des deux mois de grandes vacances, partagez votre propre expérience avec nous. Quel est votre mois préféré pour poser vos congés d’été?

    Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

    sondage / vacances

    Source > http://www.jobsregions.be

  • Imprimer

    BENOÎT ROBERT DE HANNUT > «J'ESPÈRE JUSTE QUE LA JUSTICE SERA IMPARTIALE»

    hannut,blog;jcd,benoit robert,justice

    Benoît Robert, le papa d'Alexis, tué dans l'effondrement rue Léopold: «J'espère juste que la justice sera impartiale» 

    « Il est temps que l’on détermine enfin les responsabilités. » 

    La demande de récusation d’un expert, annoncée vendredi dernier par la RTBF, a surpris plus d’une partie civile dans le dossier du drame de la rue Léopold. Il y a déjà plus de quatre ans qu’un immeuble s’est effondré dans le centre de Liège, provoquant la mort de quatorze occupants, et le procès qui devra déterminer les responsabilités ne sont toujours pas programmées. 

    Voilà à présent qu’un agent du service de sécurité et de salubrité publique de la Ville de Liège a introduit une requête en récusation à l’encontre d’un expert qui a participé à la rédaction du rapport relatif à l’explosion de l’immeuble. Ledit rapport met en cause le service de sécurité et de salubrité publique de la Ville alors que l’un des experts y a travaillé par le passé. La requête en récusation est donc motivée par un potentiel conflit d’intérêts.

    «C’est un peu fort, estime le hannutois Benoît Robert, qui a perdu son fils Alexis et sa belle-fille Vicky lors de la catastrophe survenue en janvier 2010. Nous allons nous réunir avec nos avocats cette semaine pour voir quelle attitude adopter. Cette décision est prise deux mois avant les élections, cela me surprend, même si j’estime que c’est de bonne guerre 

    La suite dans La Meuse d’hier lundi 3 mars ou à consulter via nos éditions numériques. 

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/949401 Photo > ddh 

  • Imprimer

    PALERMO HANNUT - VITORIA LIÈGE CE VENDREDI 24 JANVIER À 22:00

    1551679_607951402606643_1093502498_n.jpg

    Lors du match en terre liégeoise au premier tour, Palermo s'était imposé à la dernière minute du match.

    Ce vendredi 24 janvier à 22 hrs au hall omnisports de Hannut

    Qu'en sera-t-il pour ce match du second tour ? Vitoria Liège, en pleine confiance, trône à la 2ème place du championnat et est une équipe très redoutable en contre. Palermo, quant à lui, est 6ème....

    Source > https://www.facebook.com

     

  • Imprimer

    FRANCKY TIFFANY’S > LE LANCEUR DE COUTEAU DE BELGIUM'S GOT TALENT CONDAMNÉ !

    Projet3.jpg

    Faimes: le lanceur de couteau de Belgium's Got Talent condamné pour avoir laissé mourir un chien avec un collier trop serré (vidéos)

    Un illusionniste et lanceur de couteaux âgé de 53 ans, qui a participé à l’émission «Belgium’s Got Talent», a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Liège. Cet habitant de Faimes (Ancien habitant de Hannut) avait laissé grandir un chien avec un collier trop serré et lui avait occasionné des souffrances graves.

    Cet homme a été condamné à une peine de 6 mois de prison avec sursis, à une amende de 5.500 euros avec sursis pour la moitié et à une interdiction à vie de détenir toute espèce animale.

    En 2010, la SRPA (Société Royale Protectrice des Animaux) était intervenue au domicile du prévenu, connu sous le nom d’artiste de Francky Tiffany’s, pour mettre fin aux souffrances d’un chien. Cet animal avait été retrouvé sous-alimenté, privé de soins et porteur d’un collier trop serré. Le cou du chien s’était développé pendant plusieurs mois autour de ce collier qui s’était incrusté dans la peau au fil de sa croissance.

    Le prévenu s’était désintéressé du sort de cet animal qui était hébergé chez lui mais qui appartenait à sa belle-fille. Il l’avait laissé dépérir. L’animal avait été euthanasié par la SRPA afin d’abréger des souffrances dues à un étranglement de longue durée.

    L’homme est un professionnel du spectacle qui utilise notamment les animaux dans le cadre de ses représentations. Il exerce en qualité d’illusionniste et de lanceur de couteaux. Il avait notamment été sélectionné en 2012 par le jury de l’émission de RTL-TVI «Belgium’s Got Talent». L’interdiction à vie de détenir un animal l’empêchera d’utiliser encore des animaux dans le cadre de ses activités professionnelles.

    Notre premier article sur cette affaire > ICI

    Les vidéos de l’artiste :

    Première & deuxième prestation à Belgium's Got Talent > ICI

    Source RTL.be > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/896621 Photo > JCD