blog

  • Imprimer

    HANNUT > CE MERCREDI 21 FÉVRIER > IL ÉTAIT UNE HISTOIRE POUR LES ENFANTS DE 6 MOIS À 3 ANS

  • Imprimer

    HANNUT MERCREDI 21 FÉVRIER > SÉANCE D’INFOS POUR UNE ANNÉE SCOLAIRE À L’ÉTRANGER

    Le mercredi 21 février de 15h à 18h, l’ASBL ‘YFU Bruxelles-Wallonie’ organise une séance d’information au centre INFOR JEUNES > (Ex :Cool Zone) à Hannut.

    Le but de cette séance est de présenter les différentes formules d’immersion à l’étranger pour les jeunes à partir de 15 ans.

    Une année scolaire aux USA ou en Équateur, faire un séjour combiné néerlandais-anglais, découvrir la vie de famille et l’école en Allemagne, partir pendant ses études secondaires en Grande-Bretagne ou en Irlande ? YFU propose différentes formules pour partir pendant les études secondaires avec le programme EXPEDIS ou après celles-ci. Il y a plus de 30 destinations sur tous les continents.

    ‘YFU Bruxelles-Wallonie ASBL’ est une Organisation de Jeunesse. Les séjours organisés sont bien plus qu’une immersion linguistique. C’est une aventure hors du commun qui aide les étudiants à mieux appréhender leur future vie d’adulte et à s’insérer dans ce monde interdépendant en pleine mutation.

    > Une séance d’informations est d’ailleurs organisée le 21 février à Hannut (Cool Zone, rue de Tirlemont 51). https://www.facebook.com/coolzone.centredinfojeunesse

    > Pour plus d’info, surfez sur le site internet www.yfu-belgique.be ou rendez-vous directement à la séance d’info.

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/188837

    Source en ligne > > http://huy-waremme.lameuse.be

    Illustration > yfu

  • Imprimer

    PROCHAINEMENT À HANNUT> ANOUCHKA, L’EX-ANIMATRICE DE RTL À LA BIBLIOTHÈQUE

    Anouchka Sikorski, l’ex-animatrice de RTL TVI, qui s’est notamment reconvertie dans l’écriture (elle a publié trois romans), sera présente à la bibliothèque communale de Hannut

    Le jeudi 29 mars à 19h, pour une rencontre littéraire.

    Cette rencontre littéraire est organisée par l’Alliance Française Condroz-Meuse-Hesbaye, le Centre culturel et la bibliothèque. Elle sera animée par Alain Bronckart.

    Entrée gratuite.

    Réservation souhaitée : Lisette Dantinne au 0496/25 74 15 ou lisettelabye@gmail.com

    Photo Sudinfo > Anouchka à son époque de RTL. - Arch. Soir Mag

    28056037_10213311576876801_7772245680329476888_n.jpg

  • Imprimer

    L’AVIS DES ORGANISATEURS DU SALON DE LA BIÈRE À HANNUT DE CE DIMANCHE 18/02

    Vingt brasseurs étaient présents

    Franck Berger et Laurent Leheureux, également organisateurs des apéros hannutois, se disent étonnés de l’engouement qu’il y a autour de l’événement.

    « C’est notre 4e année et on est sur une belle dynamique » , nous certifient ces deux amis de longue date, âgés de 48 ans. À l’heure d’écrire ces lignes, les chiffres de fréquentation n’étaient pas encore disponibles mais les deux hommes estiment toutefois que cette nouvelle édition a mieux marché que la précédente

    « Ce samedi, à 15h, des gens faisaient déjà la file pour rentrer » , affirme Franck Berger, « Par rapport à l’année dernière, nous sommes plus hauts en termes de fréquentation » , ajoute son collègue. Ces deux amateurs de bière regrettent toutefois les frais importants auxquels ils font face :

    « Dommage que la location du Marché couvert soit si chère, nous avons difficile de rentrer dans nos frais », expliquent-ils.

    Source > LC sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

  • Imprimer

    HANNUT – SALON DE LA BIÈRE « J’AI FAILLI PERDRE LA VIE EN BRASSANT »

    Didier Cornet, le miraculé de la Brasserie du Flo, était au salon 

    Didier Cornet, à gauche sur la photo, se considère comme une sorte de miraculé.

    Il faut dire que ce brasseur, âgé aujourd’hui de 58 ans, a eu très très chaud en décembre dernier. L’histoire qu’il nous raconte est assez ahurissante et a d’ailleurs failli l’empêcher de participer à la quatrième édition de ce salon de la bière qui s’est tenue tout ce week-end, au Marché Couvert de Hannut.  

    Un samedi matin, vers huit heures, l’homme se prépare à brasser dans la brasserie du Flo, à Blehen, un village près de Hannut. Il allume le système de chauffage au gaz de la cuve à eau quand, soudain… une explosion retentit : « J’ai tout fait péter ! », nous dit-il.

    « Le toit s’est soulevé »

    Le souffle était tel que « le toit du bâtiment s’est soulevé ! », nous raconte un Didier Cornet miraculé, « Les châssis ont été déplacés de quelques centimètres, les briques ont été descellées et certaines portes ont été arrachées », continue-t-il. Les conséquences … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    Des dégâts importants

    Ce que l’on sait, par contre, c’est que les dégâts aux installations sont importants. Au point que les activités de cette microbrasserie locale sont menacées. « Les bières que vous voyez lors de ce salon sont les dernières de ma production », explique le brasseur, qui est actif depuis 24 ans et qui … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    Aidé par la Sainte-Nitouche

    Désormais, les bières du Flo seront brassées dans les locaux qui produisent la Sainte-Nitouche, à Beyne-Heusay (Liège) : « Nous avons été touchés par son désarroi », nous racontent les deux hommes , « Surtout que Didier est un véritable brasseur qui fait tout lui-même dans ses installations, nous trouvions normal de lui prêter les nôtres, et puis, on le fait déjà pour d’autres. »

    La Ville de Hannut a, de son côté, affirmé vouloir effectuer le nécessaire pour relancer l’exploitation : « A la base, nous n’avons … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    Source > Laurent Cavenati sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/193251

  • Imprimer

    DON D’ORGANES > … UNE INSCRIPTION SIMPLIFIÉE

    On pourra bientôt s’inscrire directement en ligne ou via son médecin traitant

    Actuellement, nous sommes tous potentiellement donneurs d’organes sauf si on va formellement prévenir sa commune qu’on ne souhaite pas adhérer à cette pratique.

    Mardi, une proposition de loi, soutenue par la majorité, pourrait adoucir les règles et permettre ainsi de s’inscrire directement sur internet ou via son médecin traitant. Une solution idéale pour Thierry Kremer, ce papa qui milite pour le don d’organes depuis la mort tragique de son fils. 

    Lorsqu’on est confronté au décès d’un proche, il n’est pas simple de prendre les bonnes décisions, notamment en matière de don d’organes. La loi actuelle estime que chaque Belge est potentiellement donneur, sauf s’il a clairement notifié son administration communale du contraire. Mais un membre de la famille peut toujours refuser de donner les organes du défunt … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    … / … L’objectif de cette nouvelle loi est de donner un accès plus facile à ces inscriptions. Ainsi, si cette proposition soutenue par la majorité passe, on pourra faire connaître son souhait directement en ligne, via la carte d’identité électronique ou en passant par son médecin traitant. « La loi actuelle basée sur le consentement est bien faite mais cette proposition de loi fait partie des idées que nous défendons. D’autant plus que l’on peut changer d’avis quand on veut », explique Thierry Kremer, de l’asbl Chaîne de vies.

    Son fils a sauvé 7 vies

    Ce papa qui a perdu son fils dans la fusillade de la place St-Lambert à Liège, sait de quoi il parle. Grâce à son fils, il a sauvé 7 personnes. « Aujourd’hui, il y a 1.300 personnes qui attendent un organe en Belgique. Pour l’heure, 190.000 personnes ont fait savoir via leur administration communale qu’elles étaient opposées à ce don. Mais on est déjà à plus de 260.000 inscrits en faveur du don et cette courbe est ascensionnelle », se réjouit-il. Chaque personne saine peut ainsi en sauver 7 ou 8 autres en faisant cet ultime cadeau. … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

    … / …En 2017, 1.154 organes ont été transplantés en Belgique grâce à Eurotransplant (organisme responsable des transplantations dans 8 pays d’Europe dont la Belgique) alors qu’il y a eu 348 donneurs décédés et 99 donneurs vivants », détaille-t-il.

    En attendant la nouvelle loi, le service population des administrations communale enregistre toujours les inscriptions pour ou contre le don d’organes

    Source > Fanny Jacques sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/02/2018

  • Imprimer

    CE LUNDI 19 FÉVRIER A HANNUT > 9 MOIS ET APRÈS … ? > CYCLE D’ATELIERS DE PRÉPARATION À LA NAISSANCE

    L’asbl « l’Oasis Familiale » organise, en partenariat avec le Centre de planning et de consultation familiale et conjugale de l’Oasis Familiale, l’ONE et une sage-femme de la région, une série de cinq ateliers de préparation à la naissance gratuits

    Le deuxième de ces  ateliers gratuits aura lieu

     Le lundi 19 février 2018 à 19h dans les locaux de l’Oasis familiale Rue de Wavre, 22b à HANNUT

    Thème > L’accouchement > S’y préparer (gestion de la douleur, de la respiration)

    Bienvenues aux futures mamans mais aussi aux futurs papas !

    Renseignements : Centre de planning et de consultation familiale et conjugale de l’Oasis Familiale

    22B rue de Wavre 4280 Hannut 019/51 11 10

    20A  avenue Edmond Leburton 4300 Waremme 019/33 22 39

    Un nouveau cycle d’ateliers de préparation à la naissance aura à nouveau lieu à Hannut de septembre à décembre 2018.

    N’hésitez pas à en informer des personnes de votre entourage qui pourraient être intéressées !

    Centre de planning et de consultation familiale et conjugale agréé et subventionné par la région wallonne.

    Un projet réalisé avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin, de la Loterie Nationale et de Cap48-Viva for Life

  • Imprimer

    CE LUNDI 19 FÉVRIER A HANNUT > > GRANDE CONFÉRENCE AVEC LE CCHANNUT « OÙ VA LA RUSSIE? »

    Aude Merlin, chercheuse au CEVIPOL (Faculté des Sciences sociales et politiques), spécialiste de la Russie et du Caucase

    La Russie suscite passions et inquiétudes. La guerre en Ukraine, l'intervention russe en Syrie, et les élections présidentielles à venir en mars 2018 ramènent la Russie régulièrement dans l'actualité.

    Cette conférence a pour objectif d'analyser les ressorts de l'ordre russe tel qu'il est pensé et souhaité par les élites politiques russes, tout en réfléchissant à la façon dont s'articule le rapport entre société et pouvoir.

    > 19 février 2018 - 14h (Salle de l'Académie)

    > Rue des Combattants, 1 à 4280 Hannut - Salle de l'Académie

    >Prix : 8€ / Article 27

    > Réservations : 019/51.90.63

    Possibilités d'abonnements pour les conférences - INFO : 019/51.90.63