bleus

  • LES FONCTIONNAIRES WALLONS ONT LE BLUES

    2010256943_ID7573780_fonctionnaieres_210059_H3RLWN_0.JPGExclusif: les fonctionnaires wallons ont le blues mais ne veulent pas changer d’employeur

    Le stress, première cause d’absentéisme chez les agents wallons

    Les fonctionnaires wallons ont le blues. Dans une grande enquête interne réalisée en décembre 2011, 4500 fonctionnaires pointent des problèmes de sécurité, de salaire, de santé et de gestion. Mais 92 % d’entre eux ne souhaitent pas changer d’employeur.

    Le management du SPW en prend pour son grade. Les évaluations ne sont pas assez régulières et pas assez efficaces, 48 % des agents souhaitent bénéficier de plus d’autonomie et espèrent recevoir plus de responsabilités. La hiérarchie est pointée du doigt pour ses manquements au niveau de la motivation (4,9/10) et de gestion des conflits (4,7/10). D’ailleurs, 20 % des fonctionnaires déclarent avoir été victimes de harcèlement, de violences physiques ou verbales lors des deux dernières années. Affolant. Autre critique, celle concernant la charge de travail, trop importante pour une majorité d’agents (4,69/10). Par contre, 22 % des agents déclarent travailler en dehors des heures de travail, sans rémunération et sans récupération. À ce sujet, un fonctionnaire sur deux estime son salaire insuffisant par rapport au travail fourni. Par contre, une très grande majorité (85 %) se déclare satisfaite des avantages (assurance hospitalisation, chèques repas, frais de transport, etc.).

    Source > Sudpresse > Publié le Vendredi 6 Avril 2012 à 08h40 demetrio scagliola Belga