birkini

  • LES BAIGNADE A HUY-WAREMME HANNUT- LE BURKINI DANS NOS PISCINES ???

    Le burkini dans nos piscines : c’est non !  

    Comme les shorts, ce « maillot » ne répond pas aux mesures d’hygiène des règlements intérieurs  

    Aucune personne munie d’un burkini n’a pour le moment été vue dans nos bassins.

    Aucune personne portant le burkini n’a été aperçue dans les piscines de notre région. Des bourgmestres aux communes dotées d’une piscine expliquent par conséquent ne pas s’être penché sur la question. Par mesure d’hygiène, ce vêtement est toutefois proscrit dans les piscines, comme les shorts.  

     « Il y a plusieurs années, nous avons eu quelqu’un qui était venue en burqa», dit une employée de la piscine deWanze. « Je ne me souviens pas avoir croisé quelqu’un muni d’un burkini. De toutes façons, comme nous interdisons le short, c’est un vêtement qui ne passerait pas »

    Selon le bourgmestre, Claude Parmentier, « un règlement d’ordre intérieur strict au niveau de la tenue existe à la piscine. » Toutefois, la question du burkini n’a « jamais été envisagée », et ce pour une raison simple : quand le règlement a été fait, « ce vêtement n’existait pas », indique-t-il.

    À la piscine communale de Hannut, pas le moindre de passage de personne vêtue d’un burkini. « Le short est déjà interdit pour des questions d’hygiène, il en va donc de même pour le burkini », dit Yvan Piotte, maître-nageur au sein de cette piscine.

    En ce qui concerne le parc aquatique de l’Hirondelle, àOteppe, aucun burkini n’a été aperçu. « Je n’en ai jamais vu, et je ne serais pas d’accord que quelqu’un en porte ici », déclare Ludo Maertens, directeur du site.

    À Huy, aucun cas n’a été relevé. «À ma connaissance, je n’ai pas entendu parler de personnes se rendant à la piscine communale de Huy avec un burkini », dit Christophe Collignon. « Très honnêtement, il n’y a pas de raison de susciter la polémique là où les choses se déroulent de manière normale. La question ne s'est tout simplement pas posée.»

    Pour ce qui est de la piscine deWaremme, qui devrait ouvrir en automne, même topo : pas l’ombre d’un burkini. « Nous n’avons pas encore parlé de ce sujet, donc je ne saurai pas me prononcer », déclare Jacques Chabot, bourgmestre de Waremme. « Notre principal souci pour le moment, c'est plutôt d'avoir de l'eau dans la piscine et qu'on la rouvre... », ajoute-t-il avec humour.

    ET EN DEHORS DE L’EAU?

    La piscine d’ Ocquier étant en plein air, si une personne en burkini s’y rendrait, cela offrirait une situation particulière, comme le souligne une membre du comité de la piscine. « Si elle garde son burkini mais reste au bord de l’eau ? Personnellement, ça ne me poserait pas de problème. Mais la question pourrait se poser ; et ce n’est pas à moi mais au comité et au Collège communal de prendre la décision », conclut-elle.

    Source > J.G. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 18/08

    L’article en ligne sur > http://www.lameuse.be