bio

  • UN VIGNOBLE BIO À LIÈGE ! > PAUL-FRANÇOIS VRANKEN, N°2 MONDIAL DU CHAMPAGNE

    Le Liégeois Paul-François Vranken, n°2 mondial du champagne, propose un nouveau projet de vignoble 100% bio sur les Coteaux de la Citadelle

    Dix ans que le Liégeois Paul-François Vranken, qui n’est autre que le patron du groupe Vranken-Pommery, nº2 mondial du champagne, tente de développer un projet de vignoble sur les coteaux de la Citadelle.

    Après une levée de bouclier de riverains – une pétition a récolté 6.000 signatures contre –, notamment par crainte de l’utilisation de pesticides. Mais aujourd’hui, M.Vranken revient à la charge avec un argument de poids : la garantie de réaliser un vignoble 100 % bio. La Ville de Liège l’a donc officiellement (re)sollicité.

    Il n’y a pas encore de quoi sabrer le champagne. Mais une étape clé a peut-être bel et bien été franchie ces mercredi et jeudi dans le dossier, devenu au fil du temps une véritable arlésienne en Cité ardente, de l’implantation d’un vignoble sur les Coteaux de la Citadelle. Le Liégeois et numéro deux mondial du champagne, Paul-François Vranken, espère pouvoir y planter des … Lire la suite ici ...

    Source > Gaspard GROSJEAN sur > http://www.lameuse.be > Photo TVA

  • 8 OFFRES D’EMPLOIS A HUY > – VENDEURS / MAGASINIERS ET VENDEURS COMPTOIRS

    DESCRIPTION DE FONCTION

    La MIRHW est un organisme agréé "agence de placement" par la Région Wallonne, et est spécialisée dans les domaines de la formation qualifiante et du recrutement de personnel.

    Depuis sa création, la MIRHW a permis à de nombreux demandeurs d’emploi et entreprises de trouver réponse à leurs besoins en matière d’emploi et, ce, grâce au travail efficace et de qualité d’une équipe professionnelle et dynamique !

    Pour un magasin BIO de la région de Huy, nous sommes actuellement à la recherche de :

    8 vendeurs-vendeuses en magasin BIO

    Dans une ambiance familiale, vous travaillez dans un magasin de produits BIOLOGIQUES et assumez une fonction très polyvalente.

    Avenant et sympathique, vous accueillez les clients avec sourire et bonne humeur. Vous les conseillez sur les produits et vous vous assurez également de leur satisfaction.

    Votre fonction très polyvalente vous amène autant à ranger les marchandises en rayons qu’à vous occuper des clients en caisse.

    Vous servez également les clients au comptoir boucherie / charcuterie / traiteur et vous pouvez être amené à organiser des dégustations de produits.

    Vous travaillez à temps plein (5 jours/semaine), en horaires variables du lundi au samedi.

    PROFIL

    Vous êtes un vendeur dans l’âme et avez obligatoirement une expérience stable dans le domaine du commerce d’au minimum 3 ans.

    Vos connaissances concernant les produits bio sont un énorme atout. Ce domaine vous intéresse et vous êtes capable de conseillez les clients sur l’origine et la composition de ces produits.

    Etant le « visage » du magasin, vous vous montrez avenant, sociable et souriant. Les clients sont votre priorité !

    Dynamique et débrouillard, vous êtes autonome dans votre travail et êtes capable de prendre des initiatives.

    Vous êtes impliqué dans votre travail et n’hésitez pas à faire des propositions d’amélioration.

    Vous avez une bonne condition physique, êtes capable de porter des charges lourdes, de rester debout plusieurs heures et n’avez pas le vertige.

    Vous êtes flexible au niveau des horaires et êtes en possession d’un permis B ainsi que d’un véhicule.

    Vous avez obligatoirement un certificat de bonne vie et mœurs vierge.

    Vous habitez de préférence dans un rayon de 30 km de Huy.

    AUTRES AVANTAGES

    Après une période de formation, l’employeur vous propose un contrat à durée indéterminée à temps plein, des possibilités d’évolution et une ambiance de travail familiale et dynamique.

    MODALITES DE CONTACT

    Merci d’envoyer votre cv (avec photo) accompagné de votre lettre de motivation de préférence par mail à l’adresse : elisabeth.poskin@mirhw.be

    Source > http://www.mirhw.be/pages/chercheur/offres.php

  • LE BELGE PRÊT À PAYER PLUS POUR L'ALIMENTATION DURABLE MAIS NE COMPREND PAS BIEN LE BIO

    Le consommateur belge est disposé à dépenser davantage pour de la nourriture dite durable, mais il ne sait pas bien ce qu’englobe le label bio, ressort-il du travail d’une doctorante, Ellen Van Loo, indique l’université de Gand dans un communiqué.

    La doctorante s’est penchée sur les habitudes de consommation des produits étiquetés durables, tels que l’alimentation bio ou équitable notamment. Il apparaît qu’un tiers des personnes interrogées reconnait que la durabilité intervient dans leur choix des produits.

    Leur connaissance en la matière est par contre assez limitée. Seul un cinquième des sondés a en effet pu répondre correctement à une série de questions concernant le bio. «Les consommateurs doivent être mieux informés sur les choix durables dans l’alimentation», conclut Ellen Van Loo.

     «L’Allemagne et la Suède ont déjà adapté leurs … Lire la suite ici ...

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be Illustration > Reporters / Andia

  • LE BIODIESEL PLUS NÉFASTE QUE LE DIESEL NORMAL, SELON GREENPEACE

    phpThumb_generated_thumbnailjpg.jpgCirculer avec du diesel normal ou de l'essence est moins néfaste pour l'environnement que circuler au biodiesel, selon une étude réalisée pour l'organisation environnementale Greenpeace

    L'étude du bureau d'enquête néerlandais CE Delft révèle, pour la première fois, les mauvais résultats réalisés par presque toutes les sortes de biodiesel et d'éthanol, comparativement au diesel fossile et à l'essence, rapportée vendredi par le quotidien De Morgen.

    Les chercheurs ont calculé, par carburant, la quantité de dioxyde de carbone (CO2) émise, la surface de terrain nécessaire à la production du carburant et la quantité d'engrais chimique utilisée.

    Le carburant le plus durable est le méthanol produit à partir de la glycérine, suivi par le biométhanol produit à partir de restes de bois. Rouler à l'électricité arrive en troisième place, à condition que l'électricité soit verte.

    L'étude jette un pavé dans la mare de la politique en matière de carburant bio en Europe, qui prévoit de rajouter des carburants bio, ajoute encore le quotidien De Morgen.

    Source  > Le Soir > (belga) vendredi 06 avril 2012, 08:56 > DR