benoit robert

  • Imprimer

    HANNUT - EN PROJET > UNE SCULPTURE D’ALAIN BRONCKART À LA GARE

    Une idée de Benoît Robert en souvenir des Hannutois tués à Liège

    Qui veut la sculpture en Acier_Corten d’Alain Bronckart ?

    29512892_10213607904644810_4107821611286603880_n.jpgL’artiste et directeur du centre culturel de Hannut verrait bien son œuvre (Toujours au stade de maquette) érigée sur ses terres natales, au rond-point de Momalle-Fexhe et Fexhe-Le-Haut-Clocher. Il a publié une simulation sur Facebook mais depuis, il a reçu une offre de Benoît Robert qui lui propose de l’exposer dans le futur nouveau quartier de la gare à Hannut, en hommage aux quatre Hannutois décédés dans l’explosion de la rue Léopold à Liège. 

    Voilà plus de 10 ans qu’Alain Bronckart garde son projet de sculpture bien au chaud dans ses cartons. « J’avais conçu cette œuvre en 2006, sur commande de la Ville pour habiller un rond-point à l’entrée de Hannut », se souvient Alain Bronckart. Pour une raison financière, ce projet n’a jamais abouti. Un tracteur a pris la place et Alain Bronckart est resté avec sa maquette sur les bras.

    Cette semaine, déterminé à le voir aboutir, il a publié sur les réseaux sociaux une simulation de sa sculpture à un des ronds-points de Remicourt, sa terre natale, celui situé à cheval sur Momalle et Fexhe-le-Haut-Clocher. Avec cette question : « Qu’en pensez-vous ? ».

    « Réalisée en acier corten, l’œuvre doit être vue comme une porte qu’on peut ouvrir et refermer.

    Quand, elle est ouverte, un cercle, symbole de la maternité et d’ouverture sur le monde, apparaît. », 2003815557_B973473873Z_1_20140902192608_000_GFA327087_3-0.jpgcommente l’artiste qui, depuis a été contacté par Benoît Robert, le papa d’Alexis Robert, l’un des 4 Hannutois tué dans l’explosion de la rue Léopold à Liège.

    Juste avant son décès tragique, Alexis Robert planchait sur un projet de redynamisation du quartier de la gare à Hannut tombé en désuétude depuis la fin du chemin de fer en 1963. Le jeune homme rêvait d’un lieu intergénérationnel, où jeunes et moins jeunes, valides et moins valides, vivraient en harmonie. Ses proches ont repris son projet qui va enfin se concrétiser. Selon Benoît Robert, la demande de permis doit être introduite à la fin d’année, « les travaux pourraient commencer au second semestre 2019 », assure-t-il.

    Cette semaine, lors d’une réunion technique à la Ville, (Il s’agit d’un partenariat public-privé), il a proposé de placer la sculpture d’Alain Bronckart dans le nouveau quartier de la gare, « ce serait une manière de se souvenir des quatre Hannutois de la rue Léopold mais aussi de tous les enfants de Hannut décédés », insiste Benoît Robert.

    Du côté de la Ville, le bourgmestre Manu Douette n’est a priori pas contre. « Notre objectif est de toute façon que nos artistes locaux puissent exposer dans les lieux publics. »

    Même si le projet n’est pas encore définitivement approuvé, Alain Bronckart se réjouit d’avance. « Une œuvre qui survit à la mort de son auteur, c’est le rêve de tout artiste », conclut-il avec l’optimisme qu’on lui connaît.

    En bref > Un de ses dessins chez Bacquelaine … sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 10/11/2018

     Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 10/11/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > https://huy-waremme.lameuse.be/305442

  • Imprimer

    HANNUT > EXPLOSION DE LA RUE LÉOPOLD À LIÈGE > DE VALKENEER : « NOUS NE PROTÉGEONS PERSONNE »

    Le Procureur Général condamne les accusations de Benoît Robert dans le dossier « Rue Léopold » 

    La justice liégeoise réagit après les accusations proférées par le Hannutois Benoît Robert, le papa d’Alexis décédé lors de l’explosion survenue rue Léopold.

    Le Hannutois remettait en cause l’intégrité de la justice et en particulier celle de Philippe Dulieu, le Procureur du Roi. Christian De Valkeneer, le Procureur Général, défend le réquisitoire tracé et explique les choix collectifs posés dans le cadre d’un dossier qui, en janvier 2010, avait coûté la vie à 14 personnes. Explications. 

    Écrire que la perte d’un enfant est un drame dont on ne se remet jamais est un euphémisme. Vivre un pareil drame ne donne pas, non plus, tous les droits. « Et certainement pas celui de remettre en cause l’intégrité de la justice et les personnes qui ont travaillé dans ce dossier », ajoute Christian De Valkeneer, le Procureur Général de Liège. « Je comprends cette … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 03/02/2018

    high_d-20141002-35HAKT.jpgConférence de presse

    Lors de la conférence organisée le 26 janvier dernier, le papa d’Alexis déversait tout le mal qu’il pensait de la justice et de son intégrité. L’homme avait l’impression que certaines personnes avaient bénéficié d’une forme de protection.

    « On ne veut protéger personne », affirme le Procureur Général. « Les propos de Monsieur Robert sont très graves car ils mettent en cause l’intégrité de Philippe Dulieu et de la Justice. De pareilles attaques sont … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 03/02/2018

    Quatre magistrats

    Le réquisitoire a été réalisé par quatre magistrats issus du Parquet de Liège et du Parquet Général. La demande de renvoi concerne deux personnes : le propriétaire de l’immeuble qui a explosé et un employé de la ville de Liège.

    « Nous avons examiné ce dossier de très près car il pose des questions essentielles en matière de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 03/02/2018

     « Rien n’empêche Monsieur Robert de se constituer partie civile dans les mains d’un juge d’instruction et de demander d’étendre les poursuites à d’autres personnes », conclut Christian De Valkeneer.

    Source > Arnaud Bisschop sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 03/02/2018

    Les deux derniers articles sur le sujet

    17/01 > EXPLOSION RUE LÉOPOLD > TOUJOURS PAS INDEMNISÉS > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/01/17/explosion-rue-leopold-toujours-pas-indemnises-245698.html

    29/01 > LIÈGE/HANNUT - JUSTICE > EXPLOSION DE LA RUE LÉOPOLD > LA COLÈRE DU PÈRE D’UNE VICTIME > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/01/29/liege-hannut-justice-explosion-de-la-rue-leopold-la-colere-d-246667.html

  • Imprimer

    LIÈGE/HANNUT - JUSTICE > EXPLOSION DE LA RUE LÉOPOLD > LA COLÈRE DU PÈRE D’UNE VICTIME

    Le papa d’Alexis Robert a écrit au procureur général De Valkeneer

    Le Hannutois Benoît Robert ne décolère pas. Il dénonce ce qu’il appelle les conflits d’intérêt dans la justice liégeoise en charge de l’explosion de la rue Léopold. 

    high_d-20180126-3K8RNP.jpgIl y a exactement huit ans, le 27 janvier 2010, un immeuble de la rue Léopold à Liège s’effondrait suite à une explosion de gaz et endommageait fortement l’immeuble voisin.

    Le bilan était très lourd : 14 victimes, dont le jeune Hannutois Alexis Robert, et plusieurs dizaines de blessés.

    Les parents et la soeur d’Alexis Robert se sont constitués parties civiles. Robert, le papa, vient d’écrire mardi dernier au Procureur général de Liège, Christian De Valkeneer, pour exprimer ses inquiétudes et sa colère.

    « Responsabilités réduites »

    « Nous avons l’impression de n’en être nulle part et nous avons été choqués par l’évolution du dossier. La police judiciaire fédérale de Liège a fait un excellent travail. Madame le Procureur du Roi, Danièle Reynders, avait eu l’amabilité de … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 29/01/2018

     « Pas loin de la prescription »

    « D’autant qu’on n’est pas loin de la prescription qui est de dix ans » , précise son avocate, Me Maria Speranza Spadazzi qui poursuit : « mon client … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 29/01/2018

    Source > MARC Gérardy dans votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 29/01/2018

  • Imprimer

    UN CENTRE D'ENTRAINEMENT CYNOPHILE A CRISNEE DES 2016

    Créée en hommage aux victimes de l’explosion d'un immeuble, en janvier 2010 dans la rue Léopold à Liège, la Fondation Vicky & Alexis dégagera prochainement quelque 80.000 euros pour financer divers projets d’utilité publique, dont un centre d'entraînement cynophile à Crisnée, a annoncé samedi soir son président, Benoît Robert, lors du challenge annuel de golf organisé à Wanze par l’association.

    « Une convention doit être prochainement signée à cet effet entre la fondation Vicky & Alexis, l’Ecole du Feu de la Province de Liège et le SPF Intérieur. Quant à l’aménagement du terrain … Lire la suite ici ...

    Source > D.DH. sur > http://www.sudinfo.be/1374464

  • Imprimer

    HANNUT : «ON NOUS A VOLE DES SOUVENIRS D'ALEXIS»

    2003815557_B973473873Z_1_20140902192608_000_GFA327087_3-0.jpg

    Benoît Robert et son épouse ont connu l’horrible drame de perdre leur fils, Alexis, tué dans l’explosion de la rue Léopold à Liège.

    Depuis chaque souvenir de lui est précieux. Malheureusement, lors de leurs vacances, des cambrioleurs sont entrés chez eux et ont volé des souvenirs d’Alexis.

    Le couple Robert a très mal vécu un cambriolage dont ils ont été victimes le 30 juillet dernier.

    « Nous étions en vacances. Ils ont ciblé les bijoux et les sacs de mon épouse, ils voulaient des objets de valeur, j’en suis certain ».

    Mais l’un des bijoux avait une valeur sentimentale bien plus grande que sa valeur monétaire. « Ma femme avait un petit pendentif, dans lequel elle avait enfermé des cheveux d’Alexis et de Vicky. C’était précieux à nos yeux, mais ça ne vaut pas d’argent. Malheureusement, cela a été emporté et je suppose que nous ne le retrouverons jamais. Ils ont aussi pris des bics et des montres qu’Alexis collectionnait ».

    Tous les détails dans La Meuse Huy-Waremme d’hier mercredi.

    La fondation le site > http://vicky-alexis.be/

    La fondation sur Facebook > https://www.facebook.com

    Le reportage diffusé ce mardi 02 septembre dans le JT de 13h sur La Une > http://www.rtbf.be

    Source > Rédaction en ligne de SP sur > http://www.sudinfo.be/1093569

  • Imprimer

    BENOÎT ROBERT DE HANNUT > «J'ESPÈRE JUSTE QUE LA JUSTICE SERA IMPARTIALE»

    hannut,blog;jcd,benoit robert,justice

    Benoît Robert, le papa d'Alexis, tué dans l'effondrement rue Léopold: «J'espère juste que la justice sera impartiale» 

    « Il est temps que l’on détermine enfin les responsabilités. » 

    La demande de récusation d’un expert, annoncée vendredi dernier par la RTBF, a surpris plus d’une partie civile dans le dossier du drame de la rue Léopold. Il y a déjà plus de quatre ans qu’un immeuble s’est effondré dans le centre de Liège, provoquant la mort de quatorze occupants, et le procès qui devra déterminer les responsabilités ne sont toujours pas programmées. 

    Voilà à présent qu’un agent du service de sécurité et de salubrité publique de la Ville de Liège a introduit une requête en récusation à l’encontre d’un expert qui a participé à la rédaction du rapport relatif à l’explosion de l’immeuble. Ledit rapport met en cause le service de sécurité et de salubrité publique de la Ville alors que l’un des experts y a travaillé par le passé. La requête en récusation est donc motivée par un potentiel conflit d’intérêts.

    «C’est un peu fort, estime le hannutois Benoît Robert, qui a perdu son fils Alexis et sa belle-fille Vicky lors de la catastrophe survenue en janvier 2010. Nous allons nous réunir avec nos avocats cette semaine pour voir quelle attitude adopter. Cette décision est prise deux mois avant les élections, cela me surprend, même si j’estime que c’est de bonne guerre 

    La suite dans La Meuse d’hier lundi 3 mars ou à consulter via nos éditions numériques. 

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/949401 Photo > ddh 

  • Imprimer

    HANNUT: LES PARENTS D'ALEXIS, MORT DANS L'EXPLOSION DE LA RUE LÉOPOLD, ATTENDENT DES RÉPONSES

    648284107_.jpg

    Cela va faire trois ans… Trois ans presque jour pour jour qu’un terrible drame s’est abattu sur la famille Robert. Les Hannutois, Myriam et Benoît ont perdu leur fils, Alexis, lors de l’explosion de la rue Léopold à Liège

    À l’heure de commémorer ce triste anniversaire, ces parents attendent une réponse. Ils veulent savoir ce qui a réellement causé cette catastrophe qui a coûté la vie à leur fils, et à sa fiancée Vicky. «Il faut trouver le coupable», nous confie Benoît Robert.

    Un témoignage poignant à découvrir dans votre Meuse Huy-Waremme d’hier  samedi

    Source > http://www.sudinfo.be