bellewaerde

  • BELLEWAERDE: DE L'EMPLOI TOUTE L'ANNÉE POUR CEUX QUI PARLENT NÉERLANDAIS

    bellewaerde1.jpg

    Si l’expérience n’est pas toujours nécessaire, la connaissance de la langue de Vondel l’est.

    Bellewaerde fait partie du groupe Compagnie des Alpes, un des plus grands groupes de parcs de loisirs à la journée d’Europe. 

    Pour tout qui souhaite y travailler, le parc offre un environnement de travail unique, dans la nature, au coeur d’un parc à thème avec un mix unique d’attractions et d’animaux (plus de 300 animaux exotiques dont des lions, des tigres, des singes, des éléphants, des zèbres et des girafes).

    Etant donné qu’il s’agit d’une activité saisonnière, il y a régulièrement de nombreux postes à pourvoir. Pour des étudiants, d’abord. « Chaque année, nous en avons entre 200 et 300. Nous avons besoin d’étudiants chaque fois qu’ils sont disponibles, c’est-à-dire pendant les vacances. On fait un mix avec des jeunes même sans expérience et des plus âgés, certains viennent pour quelques jours, d’autres travaillent ici chaque week-end », explique Annelies Dejaegher, RH Manager chez Bellewaerde.

    Une condition cependant indispensable : la pratique du néerlandais. S’il ne faut pas être obligatoirement bilingue, il faut être capable de se débrouiller (connaissances de base requises) puisque le personnel est très souvent en contact avec le public. 

    Des postes, il y en a également dans l’horeca. « Chaque année, environ 70% de nos saisonniers reviennent. C’est un bon chiffre pour un parc mais il y a aussi des personnes à remplacer et, dans l’horeca, ce n’est pas toujours facile », poursuit la RH manager.

    Cette année, des investissements ont été consentis par le parc pour l’horeca et entre 15 et 20 postes sont ouverts dont des jobs de collaborateurs points de vente horeca, de cuisinier grillades ou encore collaborateur « self-service plats chauds ». « On cherche des gens avec l’expérience, notamment en cuisine ou pour le contrôle qualité. Mais pour la vente dans les points de vente, l’expérience n’est pas obligatoire. Il faut être dynamique, enthousiaste, souriant et capable d’apprendre vite. On forme ici, sur le terrain », précise encore Annelies Dejaegher, ajoutant qu’ici aussi, la pratique du néerlandais est essentielle.

    Enfin, parmi les autres postes vacants, il y a également des places de collaborateurs entretien, collaborateur premiers secours ou encore d’opérateurs attraction et de surveillants de parking. 

    Consulter > http://www.bellewaerde.be/fr/travailler

    Source > L.B. via > http://www.jobsregions.be