bénévolat

  • APPEL AU BENEVOLAT AU MAGASIN OXFAM HANNUT

    Logo Oxfam.jpg

    Le magasin du monde OXFAM de Hannut (50, rue Albert Ier)  recherche des bénévoles pour assurer les permanences de vente au magasin le mercredi après-midi ou le jeudi après-midi.

    Merci de contacter Mme Keppenne le mardi matin au magasin ou par téléphone au 019/324.345 ou 0474/531.044.

  • VOUS AVEZ UN PEU DE TEMPS POUR LA CULTURE > DEVENEZ « BÉNÉVOLONTAIRE » À LA DÎME ?...& POURQUOI PAS !

    image1.jpg

    On ne le dira jamais assez, le projet Ferme de la Dîme ne peut survivre sans l'aide précieuse des "bénévolontaires" qui œuvrent en coulisse lors de chacune des soirées.

    Dominique, Yves, Nordin, Emile, Andie, Pauline, Véronique, Michèle, François, Catherine, Sylvie, Pierre, Vincent, Manu, Philippe, Donatienne, Francine, Françoise... : la préparation et la gestion des dîner-spectacles demande beaucoup d'énergie et repose en bonne partie sur les bénévoles.

    Par ailleurs, d'autres besoins en coups de mains réguliers ou occasionnels existent en matière d'affichage, d'entretien des locaux ou des abords, d'envois presse ou spectateurs, de mise à jour de sites, d'encodage...

    Nous avons démarré une réflexion afin d'optimiser au mieux l'organisation de ces aides précieuses et d'éviter les stress de dernière minute, pour offrir à la petite équipe de travailleurs permanents (Catherine, Emmanuelle et Simon) plus de temps et de qualité dans leur travail.

    Vous avez envie de contribuer d'une manière ou d'une autre au projet? Bénévolontaires actuels mais aussi vocations naissantes, nous vous invitons dans le bar de la Dîme ce dimanche 15 février à 15h pour une rencontre conviviale où chacun pourra exprimer ses envies d'investissement, ses pistes de solution et où nous pourrons ensemble élaborer un "système D" (comme Dîme) qui alliera la convivialité à l'utile, le plaisir à l'indispensable.

    Signalez-nous votre présence éventuelle pour les quantités de pâtisseries, thé et café... Si vous ne pouvez être présent ce dimanche mais avez néanmoins le souhait de participer, vous pouvez vous exprimer par mail à ferme@deladime.net

    Au plaisir de vous revoir à la Dîme, Michèle Vos, bénévole et membre du CA, Catherine et Emmanuelle, membres de l'équipe permanente

  • BÉNÉVOLES : BIEN DANS LEUR TÊTE, BIEN DANS LEUR CORPS

    medium_main_tendue_michel_ange.jpg

    La pratique du bénévolat quelques heures par semaine s’accompagne d’effets extrêmement positifs pour le bénévole, en particulier s’il s’agit d’un senior.

    Faire du bien aux autres tout en s’en faisant à soi-même : le bénévolat réunit tous les avantages. Une équipe de l’université de Toronto a réalisé une méta-analyse d’une centaine d’études réalisées sur ce sujet à travers le monde. Elles ont évalué les effets du bénévolat sur la santé physique et psychologique.

    Le croisement des résultats montre que globalement, les bénévoles expriment un bien-être psychologique plus prononcé (les cas de dépression sont moins fréquents, par exemple), affichent une meilleure condition physique (notamment en ce qui concerne les limitations fonctionnelles chez les plus âgés) et présentent un meilleur état de santé général (ils sont ainsi moins exposés à l’hypertension artérielle).

    Le sentiment d’être apprécié s’inscrit comme l’un des éléments majeurs d’amplification du bien-être, qui accentue l’envie (le besoin) de s’investir. Un cercle vertueux, donc. Il faut aussi tenir compte de facteurs – très - importants comme le fait de rester physiquement actif et de maintenir des relations sociales (prévenant ou brisant l’isolement).

    Les auteurs de ces recherches considèrent que de deux ou trois heures de bénévolat par semaine constituent un très bon rythme.

    Source: Psychological Bulletin (www.apa.org/pubs/journals/bul)  Via > http://www.passionsante.b

  • LES COMPAGNONS DÉPANNEURS HANNUTOIS & LE SALON DU VOLONTARIAT DE HUY

    10349025_245503328985378_5711518329829555988_n.jpg

    Partant du constat que le volontariat s'envisage aussi à un échelon local, en terme de disponibilité et d'accessibilité, nous organisons trois "salon du volontariat » en 2014 à : Verviers, Huy et Liège...

    Cette belle initiative encourage le volontariat en permettant la rencontre entre les associations et les futurs volontaires et en informant ceux-ci sur leurs droits et devoirs via une brochure distribuée gratuitement sur les salons.

    Entrée libre et gratuite/Accès PMR > Infos : 04/237 27 76

    En savoir plus > http://www.provincedeliege.be/volontariat

    Les Compagnons Dépanneurs de Hannut ASBL

    1618685_n.jpg

    L'asbl "Compagnons Dépanneurs" travaille bénévolement pour permettre aux personnes démunies ou âgées de vivre le plus longtemps possible dans un logement décent.

    1623741_206721079530270_857209060_n.jpg

    En se rendant dans les domiciles pour effectuer les travaux, les compagnons ont aussi remarqué que, chez certaines personnes, des petits appareils électroménagers, des vélos, des tondeuses,...ne fonctionnaient plus et qu'ils s'en privaient car ils n'avaient pas moyen d'en acheter.

    Mais pourquoi faudrait-il vivre absolument dans une société "tu prends, tu jettes", sans essayer de réparer avant? Dans un souci d'économies pour les participants mais aussi d'écologie, nous avons l'idée et l'envie d'ouvrir un espace "repear café", dans lequel chacun pourrait venir demander de l'aide pour remettre en état ou apprendre même à réparer ces objets

    Source article > http://fintroameliorevotrequartier.be

    Pour tout renseignement, n'hésitez pas à nous contacter au n° 0495/28 06 96

    L’ASBL sur Facebook > https://www.facebook.com

  • DONNER SON TEMPS, C'EST AUSSI EN GAGNER

    envie-de-donner-un-peu-de-son-temps-.jpgAccorder du temps aux autres, et on pense en particulier aux bénévoles, donne le sentiment d’en disposer davantage pour soi-même.

    Le constat est extrêmement intéressant, et repose sur une série d’expériences conduites par une équipe de l’université de Pennsylvanie, en collaboration avec la Harvard Business School (Boston). Les chercheurs se sont intéressés à la perception subjective « d’avoir du temps ». Ils ont constaté, explique Santé Log, que « comparé au fait de consacrer du temps pour soi, d’en gagner ici ou là pour dégager du temps libre, le fait de consacrer du temps aux autres est bien plus efficace », singulièrement sur un plan qualitatif.

    D’autant qu’en plus, cette démarche renforce le sentiment de compétence et qu’elle rend plus disposé à s’engager dans des projets d’avenir, même malgré des horaires (professionnels ou familiaux) chargés.

    Cette étude est publiée dans la revue « Psychological Science ».

    Réagir à cet article > ICI

    Source > http://www.passionsante.be