bénéfice

  • LINCENT: 5.500€ RECOLTES PAR LA MARCHE DES ELUS POUR LOGAN

    270573382_B971750288Z_1_20140107180718_000_GFA1ODQIP_1-0.jpg

    La balade du cœur a permis de récolter 5.500 euros pour financer le traitement médical du petit Logan.

    Cet enfant de 5 ans est atteint du syndrome de Muckle Wells et le médicament destiné à le soigner coûte 1.100 euros par mois.

    Les membres du Conseil communal avaient décidé de se faire parrainer par les habitants des trois entités que sont Lincent, Pellaines et Racour. Plus ou moins 350 Lincentois qui ont supporté leurs élus. Des parrainages qui s’élèvent à 3.500 euros auxquels viennent s’ajouter 1.000 euros par la participation des marcheurs du dimanche 5 janvier.

    Les 12 kilomètres ont été parcourus par deux cents personnes qui, en plus des frais de participation, ont offert 400 euros.

    La suite dans La Meuse Huy-Waremme d’hier mercredi.

    Articles précédents >

    IL FAUT 1.120 EUROS PAR MOIS POUR SOIGNER LE PETIT LOGAN, 5 ANS > ICI

    TOUS A LINCENT POUR AIDER LE PETIT LOGAN (MARCHE de 12km) >ICI

    Source > Rédaction en ligne de J.M. sur > http://www.sudinfo.be/896849

  • REVENDRE UN TICKET DE CONCERT EN FAISANT UN BÉNÉFICE SERA INTERDIT

    1407428516.jpg

    Il sera bientôt interdit de revendre un ticket de concert ou de compétition sportive à un prix supérieur au prix d’achat. La revente occasionnelle d’un ticket ne pourra se faire qu’à prix coûtant.

    La Commission de l’économie de la Chambre a adopté mardi une proposition de loi du PS visant à encadrer, dans ce sens, la revente des tickets. Seuls les frais administratifs pourront justifier une hausse modérée du billet remis en vente.

     «Un ticket pour Indochine acheté 30€ et revendu 255€. Un billet pour Rock Werchter à 350€ au lieu de 80€. Voici quelques exemples d’annonces réelles que le PS voudrait voir disparaître», a commenté le groupe socialiste au terme de la réunion de la commission.

    La proposition de loi vise à contrer l’augmentation massive des prix des concerts coïncidant avec l’apparition de sites de reventes tels qu’E-Bay et autre Viagogo.

    Pour la députée Karine Lalieux (PS), «l’achat d’un ticket doit permettre d’assister à un concert et non de le revendre en espérant en tirer le maximum. Car, au final, ce sont les citoyens qui sont pénalisés par ces revendeurs qui spéculent. En confisquant de nombreuses places dans le but exclusif de les revendre à prix d’or, ces revendeurs privent autant de personnes d’un accès à un tarif décent», a-t-elle jugé dans un communiqué.

    Le texte vise également à interdire la vente avant le démarrage de la vente officielle, ou de vendre un billet acquis soit gratuitement, soit via un concours, avec une marge bénéficiaire. Les acheteurs dupés pourront exiger le remboursement du surcoût.

    Prix sur le ticket

    L’inscription du prix définitif - en ce compris les frais de réservation etc.- devra figurer sur l’ensemble des tickets. Les personnes qui contreviendraient à la loi sont passibles d’une amende maximale de 10.000€.

    Une concertation régulière entre les parties concernées - producteurs, organisateurs, distributeurs, salles, consommateurs - sera instaurée afin de permettre l’échange de bonnes pratiques, par exemple les plates-formes d’échange de tickets abritées par certaines salles de concert.

    Source > http://www.sudinfo.be/704371> Photo AFP