autoroutes

  • 300 VÉHICULES ABANDONNÉS EN 2016 SUR LES AUTOROUTES

    Selon le ministre des Travaux publics Maxime Prévot, quelque 300 véhicules sont ainsi abandonnés chaque année le long des autoroutes wallonnes.

    Selon les calculs de la sécurité routière, le temps de survie sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute oscille entre 15 et 20 minutes. Les véhicules qui stationnent longtemps présentent donc un danger particulier. Selon le ministre des Travaux publics Maxime Prévot, quelque 300 véhicules sont ainsi abandonnés chaque année le long des autoroutes wallonnes. Le gestionnaire de la voirie procède donc à leur évacuation dans les meilleurs délais, via la police fédérale de la route et les dépanneurs privés.

    Aux frais du propriétaire

    « C’est l’article 51.1 du code de la route. Si le propriétaire est absent, le policier peut faire procéder au déplacement du véhicule aux frais du conducteur  », précise-t-on à la police. Et si cela se passe alors que vous étiez parti à pied chercher du carburant, il ne reste plus qu’à appeler le 101 à votre retour. En principe, la permanence devrait pouvoir vous indiquer vers quelle destination votre voiture a été emmenée. Les véhicules enlevés sont, en principe, confiés aux communes avoisinantes.

    Le cabinet … La suite en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/101591

  • LE TOUR DE FRANCE PASSE EN BELGIQUE: VOICI LES RUES ET ROUTES A EVITER CES 6 ET 7 JUILLET PROCHAINS (Carte interactive)

    2116165621_B975887008Z_1_20150623160959_000_G1B4O3LDM_1-0.jpg

    Jusqu’à 800 policiers seront mobilisés chaque jour lors des troisième et quatrième étapes du Tour de France, reliant Anvers à Huy le 6 juillet et Seraing à Cambrai le 7, a annoncé Marc Struman, coordinateur de la police fédérale pour l’ensemble de la Belgique. « Le Tour de France est une bulle qui peut atteindre les 25 kilomètres de long et durer trois heures », a-t-il souligné.

    Grand axes fermés > Ville inaccessible > Sorties d’autoroute fermée > La carte interactive ici !

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1317360 > Illustration Photo News

  • A LA RENTREE, IL VA FALLOIR SURFER ENTRE LES CHANTIERS ROUTIERS

    1373625754_B973370873Z_1_20140819152742_000_GJT2VTBFF_1-0.jpg

    Rentrée en fanfare à prévoir pour les automobilistes qui empruntent le réseau wallon. Les chantiers sont loin d’avoir disparu de nos routes et d’autres vont seulement débuter. Tour d’horizon.>>>

    Les Wallons, et d’une manière générale les usagers des autoroutes et grandes routes wallonnes, n’ont pas fini de s’arracher les cheveux avec les chantiers. Nous faisons le point sur ces gros chantiers, à quelques jours de la rentrée.

    1. C’est un des gros chantiers qui vient de démarrer, il va durer deux ans et demi. Il s’agit d’élargir et de réhabiliter un tronçon de 600 mètres comprenant trois viaducs sur la E40, à Herstal. Selon la Sofico, les vrais problèmes pour la circulation, ce sera pour l’automne. Demain, quoi.

    2. E42 entre Huccorgne et Saint-Georges, vers Namur. La mise à trois bandes de la E42 se poursuit. Les travaux doivent s’achever courant septembre, sur ce tronçon de 13 km.

    3. E42. La mise à trois bandes entre Daussoulx et Sambreville a pris un peu de retard. À cause de la pluie, l’entrepreneur ne peut pas tracer les marquages au sol. Mais le chantier doit être fini pour la rentrée scolaire. Par contre, les travaux se poursuivent sur les bretelles de l’échangeur de Daussoulx, jusque mi-octobre.

    4. E42, entre Thiméon et Sambreville. Le chantier a débuté le 4 août. Il est prévu pour un an.

    5. E19 entre Hensies (frontière française) et Saint-Ghislain (Mons). Une première phase s’est achevée en juillet, la seconde a démarré le 4 août, dans le sens vers la France. «Nous allons finir plus tôt que prévu», se réjouit Fabian Namur, porte-parole de la Sofico, responsable de tous ces chantiers. Plus tôt, c’est-à-dire fin octobre.

    6. E19 entre échangeur de l’A54 et celui de Familleureux. Petits chantiers de remplacement des glissières de sécurité, mais avec gros ralentissements possibles à chaque fois. Fin en novembre.

    7. E19-R0: viaduc de Wauthier-Braine. Une première phase va se terminer en septembre pour ce chantier qui a pris un peu de retard. La seconde phase, avec ralentissements sévères à prévoir, débutera dans la foulée, pour se terminer en septembre 2015. Un gros point noir du ring de Bruxelles.

    8. RN5. Travaux sur 4 km entre Philippeville et Samart. Un chantier qui a démarré le 16 juin et s’achèvera en juin 2015.

    9. RN5 Le contournement de Couvin est un énorme chantier qui a débuté en septembre 2011.

    10. E411: viaduc de Beez. Les vacanciers qui ont emprunté la E411 (départs ou retours) l’ont remarqué: la mise en peinture du viaduc sur la Meuse peut provoquer de gros bouchons. Les travaux seront terminés en octobre.

    11.E42 à Ensival. Le viaduc verviétois est en cours d’achèvement. Les dernières finitions devraient être terminées fin août.

    Découvrez notre dossier complet dans les éditions de Sudpresse ce mardi 19 août ou à consulter via nos éditions numériques.

    Source > B.J. Sur > http://www.sudinfo.be/1081782 Photo > D.T.

  • LES SEPT GROS CHANTIERS ROUTIERS DE 2014 !!!!!

    1464032_10202270234064572_1793895175_n.jpg

    La dernière partie du Plan Routes sur le réseau structurant wallon commencera au printemps.

    Avec trois chantiers importants.

    Le troisième tiers du Plan Routes wallon sera réalisé dès 2014. Du moins dès que les conditions météo le permettront.

    Sur les 220 millions d’euros restant du budget total de 500 millions, quelque 170 millions serviront à rénover et à réhabiliter le réseau structurant wallon. Ces chantiers viennent d’être engagés par la Sofico. Désignée maître d’ouvrage par le Gouvernement wallon, la Sofico a établi une hiérarchisation des travaux prioritaires sur bases de critères comme la sécurité, la mobilité et la qualité des routes. Elle bénéficie de l’assistance technique du maître d’œuvre, la Direction générale des routes et bâtiments (DG01) du Service public de Wallonie (SPW).

    D’autres chantiers, actuellement proposés en adjudication par la Sofico, débuteront dans la foulée.