attaque

  • ATTENTION > LES TIQUES ATTAQUENT PARTOUT EN WALLONIE !

    Selon TiquesNet, les petites bêtes sont particulièrement abondantes dans près de 20 communes

    En cette période d’été, les tiques sont de retour. Les températures clémentes et l’humidité facilitent leur apparition. Grâce au site TiquesNet , nous pouvons identifier les endroits les plus touchés par les tiques. Un outil judicieux pour les vacanciers et les camps scouts… car il y a sûrement des tiques près de chez vous. 

    Qui dit camps dit nécessairement danger face aux morsures de tiques. En effet, le nombre de morsures demeure le plus important durant la période allant de mai à août. Selon le rapport 2016 de l’Institut Scientifique de Santé Publique, un peu moins de 3.500 morsures avaient été signalées pour le mois de juin et plus de 2.000 pour le mois de juillet.

    Un outil précieux

    TiquesNet  est un projet de l’Institut Scientifique de Santé Publique qui a débuté en juin 2015. Le but est de déterminer le nombre de personnes victimes des tiques, d’identifier les régions où les morsures sont les plus fréquentes mais également de chiffrer le nombre de consultations après une morsure. En recueillant ces données, une cartographie précise est ainsi fournie sur la période et les zones d’activité des tiques en Belgique. Cela permet aux personnes exposées aux morsures de tiques de prendre les mesures de prévention adaptées.

    L’ensemble de la Wallonie est concerné. De Tournai à Arlon, les morsures de tiques sont répertoriées un peu partout. Dans certaines communes, le nombre de morsures a de quoi interpeller. À Wavre, 21 cas ont été recensés en un mois seulement. Toujours dans le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 04/07/2017

    Source > ÉDOUARD FRANCQ sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 04/07/2017

    Photo > http://trooz.blogs.sudinfo.be/archive/

    Un article intéressant d’un confrère sur > http://trooz.blogs.sudinfo.be/archive/alerte-aux-tiques.html

  • AVERTISSEMENT DE LA POLICE FEDERALE SUR SON SITE INTERNET: MEFIEZ-VOUS DE CE NOUVEAU TYPE DE VIRUS!

    Sur son site Internet, la police fédérale invite les internautes à se méfier d’une nouvelle version d’un « logiciel rançonneur » qui peut très fortement endommager votre ordinateur.

    Soyez donc très prudents.

    Via une nouvelle alerte ce mardi sur son site, la police fédérale rappelle aux personnes ayant un ordinateur connecté à Internet de se méfier des « logiciels rançonneurs », ces virus capables d’infecter votre … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be

  • A CIPLET: DIX MAISONS MAIS PAS D'EGOUTTAGE, UN RIVERAIN ATTAQUE LA COMMUNE EN JUSTICE

    1550277397_B975204418Z_1_20150403193341_000_GKK49AJFQ_1-0.jpg

    Depuis 2007, Henri Hanot, un riverain de la rue Genon à Ciplet (Braives) est en conflit avec l’administration communale.

    La commune lui reproche d’avoir autorisé un lotissement de dix maisons sans avoir au préalable prévu d’égouttage dans la rue.

    Son recours contre le permis de bâtir est toujours pendant devant le Conseil d’État qui devrait trancher dans les prochains mois.

    La dernière maison du lotissement de la rue Genon a été construite il y a un peu moins de Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1255806

  • L'AMERICAN STAFF AVAIT ATTAQUÉ 2 GÉNISSES À BRAIVES:«IL QUITTE LA COMMUNE OU C'EST L'EUTHANASIE», DIT LE BOURGMESTRE

    1980534757.jpg

    Jeudi dernier, dans une ferme de Braives, un american staff a gravement attaqué deux génisses. Un fait inacceptable pour le bourgmestre, Pol Guillaume, qui a demandé aux propriétaires que le chien quitte la commune ou soit euthanasié. « Un animal qui a goûté au sang devient dangereux et je ne le veux plus à Braives », nous a-t-il confié.

    La famille Maréchal, qui possède une ferme sur la commune de Braives, a connu un malheureux épisode jeudi dernier. Deux chiens, qui s’étaient échappés du domicile de leur maître, ont attaqué deux de leurs génisses. «  Il n’y a vraisemblablement qu’un seul chien qui a attaqué. Un american staff », précise Pol Guillaume, le bourgmestre de Braives, qui a décidé de prendre les mesures nécessaires face à ce genre de situation. «  Pour ce qui est du second chien, un vétérinaire décidera s’il est méchant ou non. Mais pour le premier, nous en sommes certains et je ne peux pas laisser passer ça  ».

    Notre article précédent > ICI

    La suite de cet article dans notre édition régionale de ce mardi 11 juin.

    Source Thomas Broux > http://www.sudinfo.be/740988 Photo N.B.

  • BRAIVES : DEUX GÉNISSES ATTAQUÉES PAR UN AMERICAN STAFF.

    181638670.jpg

    «Le molosse dangereux voulait les dévorer», témoigne l'agriculteur

    Un american staff a fait des dégâts dans la ferme de Jean-Marie Maréchal, un agriculteur de Braives. Il est entré dans l’étable et s’est attaqué à deux jeunes génisses, de manière très violente. L’une d’entre elles a fort peu de chance de s’en sortir. Elle est très gravement blessée aux jarrets. Fort heureusement, le chien n’a blessé aucun humain.

    Jeudi après-midi, la famille Maréchal a eu une grosse frayeur. Un chien, une femelle american staff, est entré dans leur étable et s’est attaqué à deux jeunes génisses. « L’american staff s’en est pris à deux génisses. Ça a été très violent. La bête en avait attrapé une par le jarret et tirait pour l’arracher. Cette bête est tellement puissante que la génisse était pendue par le collier. C’était vraiment impressionnant  ».

    Tous les détails dans la Meuse Huy-Waremme d’hier samedi.

    Source > http://www.lameuse.be/739500

  • BRAIVES : DEUX GÉNISSES ATTAQUÉES PAR UN AMERICAN STAFF.

    181638670.jpg

    «Le molosse dangereux voulait les dévorer», témoigne l'agriculteur

    Un american staff a fait des dégâts dans la ferme de Jean-Marie Maréchal, un agriculteur de Braives. Il est entré dans l’étable et s’est attaqué à deux jeunes génisses, de manière très violente. L’une d’entre elles a fort peu de chance de s’en sortir. Elle est très gravement blessée aux jarrets. Fort heureusement, le chien n’a blessé aucun humain.

    Jeudi après-midi, la famille Maréchal a eu une grosse frayeur. Un chien, une femelle american staff, est entré dans leur étable et s’est attaqué à deux jeunes génisses. « L’american staff s’en est pris à deux génisses. Ça a été très violent. La bête en avait attrapé une par le jarret et tirait pour l’arracher. Cette bête est tellement puissante que la génisse était pendue par le collier. C’était vraiment impressionnant  ».

    Tous les détails dans la Meuse Huy-Waremme d’hier samedi.

    Source > http://www.lameuse.be/739500

  • HANNUT: LEUR CHIENNE ATTAQUÉE PAR UN AMERICAN STAFF ET UN ROTTWEILER

    5008216_.jpg

    Tayllie devra se passer de ses petites promenades pendant quelque temps. Cette adorable chienne shiatsu a été attaquée ce samedi dans le village de Wansin (Hannut).

    Martine Corbisier et son fils Nicolas Basilio ont eu très peur pour leur chienne.

    Un american staff et un rottweiler se sont jetés sur elle. Martine Corbisier, sa maîtresse a réussi à éloigner le rottweiler, mais le staff a attrapé la hanche de Tayllie. Un voisin a dû intervenir pour lui ouvrir la gueule. Un calvaire pour Martine et son animal qui ont été blessés.

    Les faits se sont déroulés ce samedi, alors que la Wansinoise se rendait chez une amie, rue Warichet, en compagnie de son petit animal. Soudain, deux molosses en liberté totale et sans muselière ont surgi. L’american staff et le rottweiler se sont directement dirigés vers la chienne de quatre ans. «L’american staff est arrivé comme un fou, sans aboyer. Il a attrapé la hanche de Tayllie dans sa gueule», nous raconte Martine Corbisier. Très courageuse, cette amoureuse des chiens n’a pas hésité à pousser le rottweiler. «Je lui ai mis la main sur la gueule pour qu’il ne s’approche pas de mon chien». «C’était sans doute par réflexe pour la sauver à tout prix», commente son fils, Nicolas Basilio, également très choqué.

    Tayllie totalement bloquée dans la gueule du staff ne pouvait plus bouger. Et qu’importent les coups de sa maîtresse pour libérer le shiatsu, ce molosse ne voulait pas lâcher la pauvre bête. Un véritable calvaire. «Cela m’a paru une éternité. Je ne pensais pas à ma sécurité, seulement au chien. Le staff la tenait. Il y avait des gens dans la cour de leur maison, qui ont assisté à la scène. Je leur ai demandé de venir m’aider. Un voisin est intervenu et a ouvert la gueule du staff». Ouf!

    La suite dans La Meuse Huy-Waremme d’hier mercredi.

    Source > http://www.sudinfo.be/732555 Photo > DT.

  • HANNUT: L'ÉCHEVIN DOUETTE ATTAQUÉ PAR UN CORBEAU SUR FACEBOOK

    Manu.jpgL’échevin hannutois de l’enseignement Manu Douette (MR) accusé dans un courrier anonyme d’irrégularités dans le cadre d’une procédure de nomination d’un directeur d’école; son image détournée dans un profil Facebook: trop pour un seul candidat aux élections?

    Depuis quelques jours, Manu Douette doit faire face à une série d’attaques dont il se serait sans doute bien passé en cette période pré-électorale. Ce week-end, un inconnu a utilisé son image pour créer un profil Facebook et dire tout le mal qu’il pensait de son travail d’échevin de l’enseignement.

    Manu Douette a immédiatement réagi et le faux profil, signé François Pignon (du nom de l’anti-héros de “ Dîner de Cons ”, interprété par Jacques Villeret) a été retiré aussi vite qu’il n’était apparu sur la toile. “ Déjà retiré? Quel courage!, écrit l’échevin sur son mur qui propose à son attaquant de se présenter aux communales 2018 “ afin de défendre ses opinions autrement que via un faux profil Facebook ”.

    Dans le même temps, un courrier électronique visant à nouveau l’échevin hannutois est parvenu à notre rédaction. L’auteur, qui refuse de dévoiler son identité, y aborde le dossier ô combien sensible de la nomination d’un directeur temporaire pour les écoles de Hannut I et Hannut III. On sait que tous les candidats ont échoué. Un nouvel appel devrait être lancé dans les prochains jours.

    Dans le cadre de cette désignation, l’échevin est carrément accusé d’avoir commis des irrégularités.

    Pour l’échevin Douette, tout cela n’est que mensonge: “Je ne me suis jamais senti aussi droit dans mes bottes ”, se défend-il. Il assure avoir joué à fond la carte de la transparence. “ Pour le jury devant lequel les candidats devaient passer les examens, hormis le secrétaire communal, nous avons fait appel essentiellement à des personnes extérieures à Hannut. Je ne sais pas où il faut aller pour trouver un jury plus indépendant et plus honnête ”, s’insurge-t-il.

    En savoir plus sur votre journal La Meuse H-W

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Mardi 2 Octobre 2012 à 08h05