athénée

  • HANNUT - DRINK AND FOOD > UNE SOCIÉTÉ FICTIVE AU SEIN DE L’ATHÉNÉE

    L’Athénée Royal de Hannut intègre l’entreprise pédagogique

    Drink and food. Voici la première entreprise pédagogique créée par les classes de 6e et 5e technique de qualification (section secrétariat-bureautique) de l’Athénée Royal de Hannut. Une société fictive qui met en location des distributeurs automatiques aux 300 autres entreprises d’entraînement pédagogique (EEP) de Belgique.

    Explications.  

    On le sait, le fossé entre la théorie apprise à l’école et la réalité du monde du travail est grand. Afin de permettre à ses élèves d’être directement formé à la vie active, l’Athénée Royal de Hannut a décidé d’innover. Les élèves de 5e et 6e technique de qualification (section secrétariat-bureautique) viennent de créer, depuis le … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 15/11/2017

    « Concrètement, Drink and Food est une société fictive gérée par 16 élèves et 4 professeurs (de sciences économiques, langues, français et secrétariat) mise en place grâce à la COFEP, une centrale pour Entreprises d’entraînement Pédagogique », explique Pascale Kirsten, professeur de 5e, 6e technique secrétariat-bureautique. C’est elle qui a répondu à l’appel à projets lancé par la COFEP. « Elle nous a versé 50.000 euros fictifs afin de … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 15/11/2017

    … / … L’Athénée Royal espère bien faire prospérer cette start-up au fil des années scolaires. Une pédagogie alternative qui plus est appréciée par les élèves. « Notre EEP permet de voir où nous en sommes au niveau des acquis et de nos compétences. Elle nous permet de nous préparer à la vie active. J’ai moins d’appréhension pour les stages du coup », confie Mathilde Cuypers, Hannutoise de 16 ans.

    Source > C.L. dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 15/11/2017 ou .PDF > http://journal.sudinfo.be/journal.php

    L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/153302

  • HANNUT > UNE CLASSE EN + EN 1ÈRE POUR L’ATHÉNÉE ROYAL

    Il y a quelques jours, la Commission Inscriptions a décidé, ou non, de l’ouverture de classes supplémentaires dans certains établissements scolaires, en vue notamment d’absorber les élèves présents sur liste d’attente (pour la 1ère année secondaire).

    L’Athénée Royal de Hannut, comme il l’avait demandé, a pu en bénéficier.

    Début juillet, Lara Spyrou, préfète des études à l’Athénée Royal de Hannut, nous confiait qu’il y avait encore 17 élèves sur sa liste d’attente pour la prochaine rentrée en 1ère année du secondaire. La CIRI (Commission Inter-Réseaux des Inscriptions) venait en effet de publier les dernières observations en la matière dans les établissements scolaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle espérait alors pouvoir ouvrir une classe supplémentaire, afin de répondre favorablement à ces sollicitations.

    C’est aujourd’hui chose faite ! «  Nous avons rempli une circulaire dans laquelle nous avons fait part de notre demande, et elle a été obtenue  », affirme-t-elle. Et d’ajouter : «  Cela nous fait donc 8 classes de premières complètes, de 24 à 25 élèves, complètes pour la rentrée. Nous imaginons, peut-être même, en ouvrir une seconde. »

    Les enfants présents sur liste d’attente sont donc soulagés : ils entreront bien, comme ils l’espéraient à l’Athénée hannutois. D’autant que l’établissement propose, depuis 6 ans maintenant, une immersion en anglais, dès la 1ère année. Une option fortement plébiscitée aujourd’hui par les élèves et leurs parents et qui explique, sans doute, l’engouement suscité pour l’établissement. «  Nous sommes en effet un peu victime de … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/117065

    Source > ED sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    Vous pouvez également retrouver cet article sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 24/08/2017

    L’article succin en ligne libre > http://www.lameuse.be/1917092

  • HANNUT > ÉCHANGE LINGUISTIQUE NUMÉRIQUE

    Les élèves de 3e générale en immersion en anglais de l’athénée royal de Hannut viennent tout juste de rentrer de leur voyage à Londres.

    En dépit de ce retour en Belgique, leur expérience d’échange linguistique n’en est pas pour autant terminée.

    Et pour cause, voilà près de 10 jours que 51 élèves de cette section, dont 1/3 des heures de cours sont en anglais, ont entamé un projet d’échange d’expérience avec des 62 élèves de l’école IES Navarro Villoslada basée à Pamplona en Espagne, une école qui pratique également l’immersion en anglais. « Les élèves utilisent la plateforme My Twin Space dans le cadre du projet eTwinning de la communauté européenne dont le fil conducteur est l’échange d’expériences », explique Cindy Kuylle, professeur de géographie en immersion anglaise accompagnée dans le projet par la professeur d’histoire, Moira Stemp.

    Ce projet d’échange linguistique numérique se déroule pendant un mois. L’occasion pour les élèves de l’athénée de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 17/05/2017

    un outil complémentaire

    Cette forme d’échange linguistique permet ainsi une complémentarité et une diversité de moyen d’échange qui, semble-t-il, conforte les élèves dans leur apprentissage. « On a plus facile de… La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 17/05/2017

    Source > C.L. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 17/05/2017

    Un article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/82941

  • HANNUT - GYMNASTIQUE > « LA VOLTE » DOIT QUITTER L’ATHÉNÉE

    La direction du club justifie cette décision par un besoin d’espace

    Toujours pas de solution pour le club de gym hannutois La Volte, priée de quitter les locaux de l’Athénée à la rentrée scolaire prochaine. Les autres clubs de zumba, d’arts martiaux sont aussi visés par cette mesure. Les autorités communales négocient avec la préfète faisant fonction, Lara Spyrou.

    C’est le cdH Benoît Cartilier qui a soulevé le problème lors du dernier conseil communal de Hannut : le club de gym La Volte risque prochainement de se retrouver sans salle d’entraînement. Depuis sa création, dans les années soixante, ses membres (ils sont 150 à ce jour) s’entraînent dans la salle de gym de l’Athénée, là où le fondateur de la Volte, Jules Mahieu, a enseigné.

    Depuis 2002, le club est repris par Pascale Bya qui est tombée des nues en apprenant la décision de la préfète faisant fonction, Lara Spyrou. Celle-ci l’a prévenue qu’elle envisageait de récupérer les locaux pour les besoins de l’école. La mesure a également été signifiée aux autres clubs qui fréquentent l’école.

    « Je ne vois pas pourquoi nous gênons », réagit Pascale Bya. « Nous utilisons la salle de gym en dehors des cours, le mercredi après-midi et le samedi toute la journée. Et pour ce qui est des … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 12/04/2017

    Source > Marie-Claire Gillet sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce 12/04/2017 > Photo prétexte DR

    L’article au complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/69306

    Le site de « La Volte » à Hannut > http://lavolte-hannut.uphero.com/

  • HANNUT > LES 5ÈME DE L’ATHÉNÉE EN VOYAGE À AUSCHWITZ

    Ce mardi 7 mars, en début d’après-midi, 90 élèves de 5 e année de l’Athénée de Hannut prendront le départ pour la Pologne, destination Cracovie et le camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz.

    Le retour en Belgique est prévu samedi.

    Le but de ce voyage scolaire est double : « L’idée était de rassembler toutes les sections (générale, technique et professionnelle) autour d’un projet citoyen » , indique Marcel Vivegnis, professeur de philosophie.

    La destination qui n’avait plus été retenue depuis au moins 20 ans, a été choisie par M mes Humblet et Roger, respectivement professeur de français et de sciences.

    Pour financer leur voyage … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/03/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/03/2017

  • HANNUT > ALTERCATION ENTRE 2 PARENTS D’ÉLÈVES À LA SORTIE DES COURS

    Le 24 janvier 2016 avait été synonyme d’agitation à la sortie des classes de l’Athénée de Hannut.

    Ce jour-là, une « altercation » a éclaté entre deux parents d’élèves : une maman d’un côté, un papa de l’autre.

    Selon ce dernier, il est passé à côté d’une dame avec sa voiture, en allant rechercher sa fille à l’école. « Je l’ai frôlée mais pas touchée… C’est elle qui a alors mis un coup de coude dans mon rétroviseur et frappé sur mon capot. Vu que ma voiture est assez coûteuse, cela m’a mis hors de moi », explique-t-il devant le tribunal correctionnel de Huy, ce mercredi matin.

    Puisque sa Tesla a été touchée (une voiture de 148.000 euros !), le père de famille se serait donc emporté et aurait « placé sa main sur le front de la dame pour l’emmener sur le trottoir ».

    Seulement le hic, c’est que des témoins affirment que … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi09/02/2017

    Source > E.D. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi09/02/2017

    Un article succin en ligne > http://www.lameuse.be/1784235

    L’article au complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/42443

  • HANNUT > DES HOLLANDAIS À L’ATHÉNÉE …

    Les 64 élèves sont venus en Belgique pour parler... anglais !

    Depuis ce mercredi 16 novembre, 64 élèves de 2e année secondaire de l’athénée royal de Hannut ont accueilli une soixantaine d’élèves venus de l’école BC Broekhin de Roermond au Pays-Bas.

    Le but ? 3 jours d’échange linguistique pour apprendre.. l’anglais !  

     « Lisa est venue chez moi à partir de ce mercredi. Au début on était timides mais après on s’est vraiment bien entendus», explique Thibaut Defour, un hannutois de 12 ans. Cet élève de 2e année secondaire est en immersion en anglais à l’athénée royal de Hannut,. Thibaut a accueilli durant 3 jours et 2 nuits, une élève de l’école BC Broekhin de Roermond dans le cadre d’un programme d’échange linguistique organisé par l’athénée. Avec cet élève néerlandais, il a parlé... anglais ! Ce dernier est lui aussi en immersion anglais et les deux jeunes communiquaient donc via cette langue.

    En tout 120 élèves, hollandais et belges confondus, ont participé à cet échange.

    L’occasion pour chacun de comprendre la culture de l’autre, son mode de vie etc. « On a pris le bus ensemble. » Une surprise pour Lisa qui a l’habitude de rouler à vélo. « Elle m’a aussi expliqué que chez eux, ils ne se font pas la bise entre eux. Alors que nous oui », ajoute Thibaut. Obligés de se parler en anglais pour se comprendre, les deux amis ont également abordé la question de la culture en classe au travers, notamment, d’activités et de cours. « Ils avaient pour thème « Who are we » (comprenez Qui sommes-nous). Cela leur a permis d’apprendre à se connaître », ajoute Cindy Kuylle professeur de langues à l’origine de ce projet d’échange

    Certains seront peut-être surpris d’apprendre que la méthode d’apprentissage entre la Belgique et la Hollande n’est pas identique. « L’éducation à l’école est différente. Les professeurs sont plus stricts. Ici, on doit se mettre en rang avant de rentrer en classe, ne pas s’asseoir sans autorisation du professeur », explique Lisa : « J’étais nerveuse mais les Belges sont vraiment accueillants. »

    Lisa a quitté le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi19/11/2016

    Source > C.L. Dans votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi19/11/2016

  • CE 08 & LE 10/11 > HANNUT EN VÉLO > « PARCE QU’ÊTRE UNE LUMIÈRE NE SUFFIT PAS… ÉCLAIREZ-VOUS AVEC LE GRACQ

    A Hannut, il y aura une action le 8 novembre à l'Athénée (entre le bâtiment des primaires et des secondaires).

    Le 10 novembre, au Collège Sainte Croix (entrée du nouveau parking).

    L'action, comme vous pourrez le voir sur le site du GRACQ, consiste à récompenser les cyclistes éclairés par du chocolat. Les autres, nous leur offrons un éclairage avant et un éclairage arrière!

    Contact pour HANNUT > Philippe Lederer > 0474-79.16.84 > philippe.lederer@skynet.be

    ! » Derrière le slogan humoristique, le message est on ne peut plus clair : le cycliste doit disposer d’un bon éclairage dès la tombée du jour. Une règle de sécurité élémentaire que le GRACQ entend bien rappeler aux

    17 % de cyclistes qui circulent encore sans un éclairage adapté.

    Cette année encore, les bénévoles du GRACQ profiteront du changement d’heure pour rappeler aux cyclistes les obligations du code en matière d’éclairage. 27 groupes locaux seront présents sur le terrain, à Bruxelles et en

    Wallonie, pour intercepter les cyclistes : ils équiperont les vélos mal éclairés d’un kit d’éclairage et récompenseront les cyclistes en règle avec des chocolats.

    « Le changement d’heure est toujours une période clé pour rappeler ce point essentiel du code, explique Aurélie Willems. Nombreux sont ceux qui se laissent surprendre par la tombée du jour, d’autant plus en milieu urbain : avec un éclairage public omniprésent, certains cyclistes ont tendance à oublier que voir n’équivaut pas à être vu ! »

    Ces actions de terrain sont précédées par une campagne d’affichage. À Bruxelles, le message sera également diffusé sur une centaine de panneaux publicitaires. On constate cependant que les comportements évoluent dans le bon sens : on recense désormais 83 % de cyclistes correctement équipés, contre 58 % en 2008 !

    Éclairage en ordre 2008 =58 % > 2012 = 65 % > 2015 = 83 %

    Sans éclairage 2008 = 22 % > 2012 = 18 % > 2015 = 9 %

    « On remarque aussi une autre tendance, souligne Aurélie Willems. Alors que les hommes étaient auparavant mieux équipés, c’est désormais l’inverse : on constate une proportion supérieure de femmes correctement éclairées. »

    Quoiqu’il en soit, c’est bien à l’ensemble des cyclistes qui circulent encore sans l’équipement légal que s’adressera cette 9e campagne de sensibilisation à l’éclairage.

    Contacts > Aurélie Willems, Secrétaire générale > GRACQ – Les Cyclistes Quotidiens > aurelie.willems@gracq.org > 02/502 61 30 > GSM 0478/70 11 51

    Le site du GRACQ > http://www.gracq.org/