astuces

  • 5 ASTUCES POUR APPRENDRE FACILEMENT UNE NOUVELLE LANGUE

    C’est un fait : les langues sont un atout primordial sur le marché du travail.

    Être bilingue ou trilingue offre bien davantage d’opportunités de carrière !

    Envie d’apprendre une langue ? Félicitations, c’est une excellente idée. Mais attention, les prétextes sont nombreux pour baisser les bras... Voici quelques astuces qui vous rendront plus efficace et motivé.

    Trouver un correspondant

    « Je n’arriverai pas à me motiver si je suis seul » Pour apprendre une langue, il faut la pratiquer. Hormis les cours classiques, utiles mais un peu rébarbatifs et chronophages, pourquoi ne pas vous trouver un correspondant ? Certains forums proposent de mettre en relation deux personnes souhaitant améliorer leur maîtrise d’une langue, via Skype par exemple. Le but est de mener des conversations normales : les paires se corrigent mutuellement.

    Mettre le temps perdu à profit

    « J’adorerai apprendre une nouvelle langue, mais avec mon travail, je n’ai pas le temps » En êtes-vous sûr ? Pour vous rendre au travail, vous passez beaucoup de temps dans les transports en commun chaque matin, ou dans votre voiture, à l’arrêt dans les embouteillages. Optimisez ce temps perdu ! Téléchargez une application pour votre smartphone ou votre tablette numérique, procurez-vous une méthode sur CD pour votre autoradio... Il faut un peu de volonté pour se lancer seul, mais c'est une solution très pratique.

    S'imprégner de la culture de la langue

    « Cela demande trop d'efforts, c'est fastidieux et démotivant » Langue et culture sont très liés. Intéressez-vous à la production musicale, littéraire et cinématographique de la langue que vous étudiez, ce sera bien plus facile de vous passionner. Regardez vos films en version originale : filmographie d'Almodovar pour l'espagnol, d'Eric Van Looy (Loft, De zaak Alzheimer) ou de Felix Van Groenigen (De helaasheid der dingen) pour le néerlandais... Vous ferez ainsi de jolies découvertes culturelles ! Regardez aussi les journaux télévisés dans cette langue, ceux de la BBC ou de la VRT, par exemple, et écoutez la radio : vous prendrez plaisir à apprendre.

    Se lancer un défi !

    « Je n’aurai pas assez de volonté pour faire tous ces efforts » C’est le temps des bonnes résolutions ! Apprendre une langue demande effectivement de la volonté, ainsi que de la patience. Ne baissez pas les bras. Lancez-vous plutôt un défi, et mettez tout en oeuvre pour réussir. Faites-en une question de fierté personnelle, et parlez-en autour de vous : il vous sera moins facile de faire marche arrière ensuite.

    S'intégrer dans une communauté

    « Apprendre seul n'est pas assez efficace » Si vous avez les moyens et le temps pour cela, il ne tient qu'à vous d'effectuer un séjour linguistique. Ceux-ci ne sont pas réservés aux jeunes étudiants et représentent véritablement la meilleure manière d'apprendre une langue. Avec ou sans cours, quelques semaines, quelques mois, ou simplement le temps de vos vacances, installez-vous dans un pays où on parle la langue que vous apprenez. Et osez parler avec les autochtones !

    Source > Texte: Magali Henrard > http://www.references.be

    Liens utiles > connaissance des langues / langues / compétences / formation / Evoluer / Formations / Travailler à l'étranger / Compétences

  • DEBORDE ? 15 ASTUCES POUR BOOSTER VOTRE PRODUCTIVITE

    Vous courez d’un meeting à l’autre, votre boîte réception déborde de mails qui attendent une réponse et votre to-do list ne semble jamais prendre fin ?

    Bienvenue dans le lot quotidien de nombreux travailleurs débordés !

    Nous avons compilé une liste de 15 astuces qui vous aideront à booster votre productivité dans les domaines-clés qui ralentissent votre travail au quotidien.

    Pour une to-do list ultra-efficace

    Pour gérer vos e-mails en 5 minutes

    Pour des meetings ultra-rapides

    Source > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be

    Liens utiles > trop de travail / gestion du temps / planning / organisation / to-do liste- / mails / meetings / réunions / Evoluer / Gestion d'équipe / Promotion / Compétences

  • FACEBOOK: 7 ASTUCES POUR VOUS FACILITER LA VIE

     « Facebook était beaucoup plus facile à utiliser avant »,

    C’est la phrase que nous lisons souvent de la part de nos lecteurs quand nous annonçons une nouveauté sur le réseau social numéro 1.

    Voici donc 7 astuces qui vous permettront de rendre votre Facebook plus agréable.

    1. Réduire les notifications

    2. Coupez la lecture automatique des vidéos

    3. Enregistrer un lien à lire plus tard

    4. Bloquer les invitations à des jeux

    5. Contrôlez toutes les publications où quelqu’un vous taggue

    6. Gagnez de la « place » sur votre smartphone

    7. Bonus : dites à vos amis comment prononcer votre nom

    Astuce plutôt marrante (mais malheureusement disponible uniquement si votre Facebook est  … Lire la suite ici ...

    Développer l’ensemble des 7 points > ICI

    Source > Joël Tricart sur > http://www.sudinfo.be/1377699

  • 8 ASTUCES POUR AMELIORER VOTRE EQUILIBRE TRAVAIL ET VIE PRIVEE

    Pas toujours évident de conjuguer travail, obligations du ménage (courses, linge, ménage, cuisine), vie de famille, vie de couple et épanouissement personnel.

    Parfois, on a même l’impression que cela relève de l’impossible. Voici 8 astuces pour vous aider à trouver un équilibre entre votre travail et votre vie privée.

    1. Optez pour les versions abrégées

    2. Libre n’est pas disponible

    3. Réservez une plage « temps pour moi »

    4. Prévoyez des activités sociales récurrentes

    5. Annoncez la couleur

    6. Commencez par le plus important

    7. Prenez des pauses personnelles

    8. Profitez de vos week-ends

    Développer les 8 points > ICI

    Source & Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be Image copyright: shutterstock

    gestion du temps / vie privée / workaholic / trop de travail / Travailler & vivre / Equilibre travail & vie

  • 5 ASTUCES POUR DU TELETRAVAIL EFFICACE

    Teletravail_2015_shutterstock_191101091.jpg

    Le télétravail attire de nombreux employés qui y voient des avantages indéniables.

    Il permet d’avoir plus de temps pour soi (on peut se lever plus tard et finir plus tôt), de bien se concentrer (pourvu que l’on s’organise) et, surtout, de gagner du temps en termes de trajet travail-domicile. Mais il renferme aussi une série de pièges. Sans encadrement bien défini, il est en effet aisé de se laisser déconcentrer. Par ailleurs, on court le risque de devenir un outsider dans la boîte. Voici donc 5 astuces pour du télétravail efficace.

    1. Focalisez-vous sur votre to-do list

    Lorsque vous êtes au bureau, vous êtes habitué à un certain rythme de sociabilité : entre les réunions, les pauses café, les discussions de couloir et les pauses lunch, il peut être difficile de se concentrer véritablement sur une tâche sans s’interrompre. Ne prenez pas les mêmes réflexes quand vous travaillez chez vous : ne vérifiez pas vos e-mails toutes les 5 minutes. Au contraire, profitez-en pour accomplir les tâches qui demandent plus de concentration et fixez-vous des moments précis pour répondre à vos e-mails. Vous pouvez les vérifier une fois par heure. Si la demande est urgente, vos collaborateurs vous téléphoneront.

    2. Imposez-vous des pauses

    Le télétravail peut aussi être un piège à vos dépens : vous pouvez en oublier de prendre des pauses. Car au bureau, les pauses vous sont imposées malgré vous : vous êtes interrompu par vos collègues et vous sortez manger sur l’heure du midi. En revanche, chez vous, vous pourriez être tenté de sauter la pause de midi (à quoi bon aller manger seul ?) ou de la négliger (en mangeant rapidement un sandwich devant votre écran d’ordinateur). Les pauses sont toutefois cruciales pour la productivité : elles permettent de recharger les batteries et, dès lors, de rebooster votre concentration. Allez faire un tour. Cuisinez-vous un petit plat. Appelez un ami. Prenez un peu de temps pour vous.

    3. Prévenez vos collègues

    Avertissez vos collègues du jour de votre télétravail. Notez-le dans l’agenda commun le cas échéant. Laissez clairement les coordonnées auxquelles vous êtes joignable.

    4. Restez en contact avec vos collègues

    Veillez à ne pas vous isoler de vos collègues. Il est important de vous manifester et de rester présent et actif dans la vie de l’entreprise. Si vous avez un système de chat interne, utilisez-le. Sinon installez Skype, Viber ou WhatsApp, ou échangez des e-mails. Tenez-vous au courant des dernières nouvelles de la boîte.

    5. Informez vos collègues

    Lorsque vous avez achevé une tâche, tenez vos collègues au courant. Notifiez-le dans votre planning partagé (s’il y en a un). Envoyez-leur un e-mail. Ils verront que vous continuez de travailler en équipe, même si vous êtes physiquement absent.

    Source : Trends-Tendance > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be

    télétravail / Travailler & vivre / Equilibre travail & vie / SantéTravail à domicile

  • 5 ASTUCES SURPRENANTES POUR NEGOCIER VOTRE SALAIRE

    5_astuces_salaire_shutterstock_147963641b.jpg

    Négocier son salaire pour un nouveau job ou pour un emploi déjà existant peut s’avérer un véritable calvaire, en particulier chez nous, où le salaire reste un sujet très sensible.

    Et pourtant, le salaire, s’il ne fait pas tout, constitue une part importante du bonheur au travail. Les augmentations salariales sont essentielles à la motivation, puisqu’elles permettent de jauger concrètement l’évolution de notre carrière. Instrument de mesure de notre valeur aux yeux de notre patron, elles sont aussi un moyen de booster notre estime personnelle.

    Nous vous livrons 5 astuces surprenantes qui vous aideront à décrocher une augmentation.

    1. Amorcez la discussion en évoquant quelque chose de personnel

    Une expérience menée auprès des étudiants de la Kellogg School of Management et de l’UniversitéStanford a démontré que ceux qui évoquaient des détails personnels sans rapport direct avec leur emploi (fictif) obtenaient des résultats nettement supérieurs à ceux qui s’en tenaient à des négociations purement techniques. Le professeur Adam Grant de la Wharton School of University of Pennsylvania avance que les travailleurs qui s’ouvrent à leurs employeurs gagnent plus facilement la confiance de ceux-ci, qui seraient dès lors plus enclins à faire des concessions.

    2. Maintenez le contact visuel

    La plupart des négociateurs recourent au bluff pour tirer le meilleur parti des tractations. Ils dissimulent l’intérêt qu’ils portent à un candidat et la somme qu’ils sont prêts à concéder. D’après une étude des National Institutes of Health (États-Unis), l’un des meilleurs moyens de forcer les gens à l’honnêteté est de maintenir le contact visuel. Les négociateurs auront plus de difficultés à vous mentir en vous regardant dans le blanc des yeux.

    3. Faites-le parler

    Il est vivement conseillé de faire parler votre interlocuteur et de l’amener à évoquer des détails personnels. Diana Tamir, neuroscientifique à l’Université de Harvard, a récemment publié une étude sur les effets neurologiques liés à l’évocation de faits personnels. Elle affirme que les gens qui parlent d’eux-mêmes ressentent les mêmes sensations de plaisir que celles provoquées par la nourriture ou par l’argent.

    4. Prenez un café

    D’après une étude publiée dans l’Euopean Journal of Social Psychology, les travailleurs qui viennent de boire une tasse de café sont plus mordants lors d’une négociation. Ils seraient plus résistants à la persuasion et seraient plus fermes et plus assertifs. C’est là une qualité essentielle pour obtenir ce que vous voulez : vous devez montrer à votre interlocuteur que vous ne lâcherez pas le morceau et que vous estimez votre cause légitime.

    5. Faites la première proposition

    Les conventions veulent que l’on attende que l’autre parti fasse le premier pas et avance un chiffre en premier, qui constituerait la base de la négociation. Mais il faut parfois faire fi des conventions et prendre les devants. C’est le cas pour la négociation salariale. Vous devez proposer vous-même un chiffre précis, qui correspond selon vous à votre valeur marchande pour l’entreprise. Vous mènerez ainsi la discussion et l’orienterez mieux vers votre objectif. Les travailleurs qui présentent une première offre très élevée enregistrent des résultats largement supérieurs aux autres.

    Source : Business Insider > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be

  • AVEC CES ASTUCES POUR EVITER LE GEL, VOUS PASSEREZ UN HIVER TRANQUILLE

    538985957_B974211248Z_1_20141203213122_000_GC63INS0P_2-0.jpg

    Envie de passer un hiver sans tracas malgré le gel et la neige qui risquent d’encombrer la Belgique cet hiver ?

    Avec ces quelques astuces, vous n’aurez plus à vous inquiéter. L’hiver passera bien plus tranquillement

    Lire les conseils > ICI

    Source > Sudinfo.be sur > http://www.sudinfo.be/1162426 > Photo News/Christophe Vandercam

  • 5 ASTUCES POUR UNE LETTRE DE MOTIVATION IDEALE

    Lettre_shutterstock_131550803.jpg

    Comment faire en sorte qu’un recruteur retienne votre candidature et vous convie à un entretien ?

    Marie-Paule Fritschy, master en texte et communication, livre ses conseils pour une lettre de motivation parfaite.

    1. Ne soyez ni trop insistant ni trop prudent

    La leçon la plus importante que je peux tirer de l’analyse de 50 lettres de motivation, de diverses études scientifiques et d’un entretien avec trois spécialistes RH, est qu’il ne faut être ni trop insistant ni trop prudent. Finalement, la rédaction d’une lettre de motivation n’est rien d’autre qu’un exercice de « manœuvre stratégique ».

    Exemples:

    Trop prudent : À près de 25 ans, jeune diplômé en histoire, je suppose que je pourrais démarrer comme collaborateur dans votre département.

    Trop insistant : Et qui pourrait effectuer ces tâches mieux que moi ?

    Il s’agit donc de trouver le juste milieu. Les figures de styles peuvent être un moyen très pratique pour y arriver. Comme par exemple cette question rhétorique : Des occasions de distinguer les pièges, de transformer le scepticisme en enthousiasme, de faire des idées des pratiques quotidiennes : c’est ce qui m’a toujours donné le plus de satisfaction. Et quel meilleur environnement pour le faire que X ?

    2. Optez pour une structure claire

    Si vous n’avez pas une fine plume, optez pour une construction traditionnelle, avec un paragraphe pour chacune des phases suivantes :

    1. Ouverture : où avez-vous trouvé l’offre d’emploi ?

    2. Motivation : pourquoi réagissez-vous à l’offre d’emploi ?

    3. Argumentation : pourquoi êtes-vous le candidat idéal ?

    4. Conclusion : faites références à un entretien futur.

    Ce peut être une bonne idee de réfléchir à une accroche originale. Vous attirerez ainsi immédiatement l’attention et augmenterez vos chances d’être invité à un entretien. Si vous postulez à un emploi créatif, c’est même un must absolu.

    3. Ne soyez pas trop honnête

    Que dire ? Que taire ? C’est également une question que vous devez vous poser à chaque fois. Si vous ne répondez pas totalement aux exigences de la fonction ou si vous manquez d’expérience, taisez-vous. Concentrez-vous sur le positif et mettez donc vos qualités et vos motivations en avant.

    Certains candidats ont tendance à se montrer trop honnêtes, mais ils ne font alors que mettre leurs points faibles en lumière, comme l’illustre l’exemple suivant : Je termine en ce moment un bachelier en sciences du théâtre à X, mais je me suis surtout concentré sur les techniques dans les productions de théâtre itinérantes. J’aimerais quand même travailler dans un bureau pour apprendre un autre côté des compagnies théâtrales.

    4. Soyez bref : 250 mots suffisent

    Vous avez beau avoir 101 arguments qui expliquent pourquoi vous êtes le candidat idéal, contentez-vous de donner les plus significatifs. Les meilleures lettres sont plutôt courtes : 200 à 300 mots suffisent amplement.

    5. Dites-le dans vos propres mots

    Dans votre lettre de motivation, vous devez essayer de traduire les exigences de l’employeur en compétences qui vous sont propres. Mais cela ne veut pas dire que vous devez reprendre tels quels les mots de l’offre d’emploi. N’écrivez donc pas : Je suis analytique et attentif au médias si l’offre d’emploi dit : Vous avez l’esprit analytique et êtes attentif aux médias. Utilisez plutôt vos propres mots et cherchez des synonymes qui correspondent aux qualités exigées pour la fonction.

    Source & Texte: Hermien Vanoost sur > http://www.references.be