assemble

  • QUI SE RESSEMBLE S'ASSEMBLE > IL Y A BEAUCOUP DE VRAI

    identite-jonhuck1.jpg

    Parmi la multitude de travaux réalisés sur le processus d’attirance entre un homme et une femme, celui-ci met en évidence l’influence des traits du visage.

    La question que s’est posée cette équipe de l’Institut des sciences de l’évolution (Montpellier) consistait à savoir si des caractères sans avantage sélectif particulier intervenaient dans l’attractivité d’un homme pour une femme. On parle ici par exemple de la couleur des yeux ou la forme des lèvres, qui traduisent une singularité génétique, mais qui n’ont rien à voir avec des traits liés à la fertilité (un déterminant exploré par de nombreuses recherches antérieures).

    La génétique des populations parle d’homogamie lorsque des partenaires qui s’accouplent présentent un certain degré de ressemblance morphologique (déterminée par leur bagage génétique). Les spécialistes français ont procédé à deux expériences incluant plusieurs centaines de volontaires masculins. Un premier groupe a été invité à choisir parmi des photos de visages de femmes celles qu’ils trouvaient les plus attirantes. Un test similaire a été réalisé avec d’autres participants, en les confrontant cette fois à des visages reconstitués par ordinateur.

    Le résultat montre que dans 37% des cas, la préférence va à la dame avec laquelle les hommes partagent le plus de traits faciaux. Par la suite, les spécialistes ont analysé une multitude de photos de « vrais » couples avec enfant. Il s’avère que les parents présentent davantage de traits physiques communs que deux individus pris au hasard dans la population.

     [Source : PLoS One] via http://www.passionsante.be