arrèt

  • BRAIVES: MARIE-MORGANE DESSART ARRÊTE LE SKI ALPIN PARALYMPIQUE

    «J’arrête le ski de haut niveau».

    Voici l’annonce de Marie-Morgane Dessart. À 27 ans, cette Braivoise et malvoyante met un terme à sa carrière d’athlète en ski alpin paralympique entamée en 2012. Elle avait réussi à se hisser jusqu’au titre de 12e mondiale dans sa catégorie.

    Voici l’annonce de Marie-Morgane Dessart. À 27 ans, cette Braivoise et malvoyante met un terme à sa carrière d’athlète en ski alpin paralympique entamée en 2012. Elle avait réussi à se hisser jusqu’au titre de 12e mondiale dans sa catégorie. « J’aime toujours le ski.

    Mais je ne me sens plus à mon aise. J’étais trop stressée et je n’arrivais plus à gérer la pression. De plus,… la suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/80081

    Source > http://huy-waremme.lameuse.be

    Photo > Marie Morgane à droite

  • WAREMME ET HANNUT: ARRET DE TRAVAIL AU BUREAU DE POSTE ET PERTURBATION DANS LA DISTRIBUTION DU COURRIER

    1371267812_B973604643Z_1_20140919130533_000_G7835B6RL_1-0.jpg

    Un arrêt de travail a été décidé vendredi matin au bureau de poste de Waremme.

    Il aura des répercussions sur la distribution du courrier à Waremme et à Hannut, a annoncé Stéphane Daussaint, permanent CSC Transcom.

    Les postiers ont arrêté le travail ce vendredi vers 08h00 après la distribution des journaux. Les syndicats dénoncent des soucis dans la répartition de la charge de travail du personnel.

    L’arrêt de travail a pour but de contraindre la direction régionale à entreprendre une discussion de fond.

    Une réunion devrait se tenir entre syndicats et direction régionale au début de la semaine prochaine. Vendredi matin, le courrier n’a pas été distribué à Waremme et à Hannut.

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be/1105930 Photo > Illustration Belga

  • FOOT (P1): «J'AI BIEN FAIT D'ARRÊTER DÉFINITIVEMENT DISON-LENSOIS»,

    1849465409.jpg

    (Dixit l'arbitre Waremmien Stéphane Claes)

    Le duel de dimanche entre Dison et le Patro Lensois s’est arrêté brutalement à la 53e minute.

    Suite à un contact fortuit avec le gardien hesbignon Laurent Peeters, Marcin Gdowski a été victime d’une grave blessure: déplacement de la rotule et des ligaments touchés, en d’autres termes d’une probable fin de carrière pour ce joueur de bientôt 34 ans. L’arbitre waremmien Stéphane Claes n’a pas attendu longtemps avant de mettre un terme aux débats.

    «  C’est la première fois de ma carrière que je suis amené à arrêter un match mais je suis convaincu d’avoir pris la bonne décision. Le règlement prévoit une demi-heure d’interruption pour ce genre de situation mais ma décision a été entérinée après 18 minutes, je pense. De toute façon, il a encore fallu attendre dix minutes pour l’arrivée de l’ambulance (NDLR: Marcin Gdowski a été évacué CHPLT de Verviers), en sachant que le joueur n’avait pas pu être évacué du terrain en civière en raison de l’état de sa jambe. Les trente minutes auraient donc été largement dépassées. Je suis allé trouver les joueurs, les dirigeants et les entraîneurs avant de mettre un terme à la rencontre et tout le monde était conscient que c’était la seule solution.

    Tout le monde était très choqué, moi y compris car j’étais très près de la phase  », commente l’arbitre waremmien Stéphane Claes.

    Pour rejouer le match, la date du jeudi 26 septembre a été avancée mais pas (encore ?) entérinée.

    A lire dans votre Meuse Huy-Waremme d’hier mardi.

     

    Source Fr.L > http://www.sudinfo.be/798832 Photo > T.J

     

  • WASSEIGES > L'ARRET DE BUS CONTROVERSE FAIT ENCORE PARLER DE LUI

    190341853.jpg

    L’arrêt de bus rue de Meeffe à Wasseiges fait encore parler de lui.

    Il y a quelques jours, en partant travailler, Christophe Hinnekens de la localité a photographié cette scène qui fait froid dans le dos : on y voit un groupe d’usagers sur la route, face à une voiture obligée de faire un écart pour les éviter.

    « A quand un aménagement de cet arrêt ? », s’interroge ce citoyen qui a déjà interpellé plusieurs fois les autorités.

     «  L’hiver, c’est encore plus dangereux, parce qu’on ne les voit pas  », soupire Christophe en évoquant l’arrêt de bus de la rue de Meeffe, à Wasseiges. Cet arrêt qui dessert la ligne Hannut-Forville est situé en bord de chaussée sans aménagement pour les usagers du TEC qui ne disposent que de l’accotement herbeux pour se mettre à l’abri du trafic.

    Plus d’une fois, Christophe a surpris des navetteurs sur la chaussée elle-même. Même si aucun accident n’a encore été constaté, c’est un endroit potentiellement dangereux, estime-t-il. Le conseiller du CPAS Edouard de Wasseige abonde: «  Cet arrêt est effectivement mal situé, dans un tournant assez fort qui amène parfois les voitures à se déporter ».

    Il y a deux mois, le conseiller a interpellé l’échevin des travaux, Dany Paris (Union communale). Il se dit conscient du danger. «  Nous avons écrit au TEC pour demander que l’arrêt soit déplacé de 50 mètres, à hauteur d’un carrefour avec un chemin de campagne très peu emprunté. Cela nous a été refusé  », peste le bourgmestre Joseph Haquin.

    Selon le TEC, un arrêt à un carrefour est contraire au code de la route. «  Même si, ce chemin de campagne est peu emprunté, nous ne pouvons prendre le risque d’y faire monter ou descendre nos clients», justifie Isabelle Lhoas, gestionnaire du secteur d’Ohey.

    Edouard de Wasseige préconise de le supprimer. «  300 mètres plus loin, il y a de toute façon l’arrêt de la place communale  ». Réponse du TEC : «  on ne peut pas demander à nos usagers de faire 800 mètres de plus  ». Bref, on tourne en rond. La seule solution pour Isabelle Lhoast   : en accord avec la Région, propriétaire, réaliser un aménagement plus sécurisé. Même si selon, elle, l’endroit ne lui paraît pas dangereux. «  Le virage amène justement les automobilistes à ralentir ».

    Source > http://www.sudinfo.be/746703 Photo > DR

  • HANNUT: LE CONTOURNEMENT À L'ARRÊT JUSQU'AU PRINTEMPS

    1037400326_ID8321854_hannut1_175116_H4697C_0.jpgLes travaux du contournement de Hannut ont déjà bien avancé. Mais alors que le premier coup de pelle a été donné début septembre, le chantier va être à l’arrêt pendant quelques mois. Pendant ce temps, la Région wallonne devra procéder aux dernières expropriations.

    Les distributeurs d’eau et d’électricité devront, quant à eux, faire les raccordements. Normalement, ces travaux devraient être terminés d’ici un an.

    Le reportage d’un hannutois sur ce blog > ICI

    Plus de détails dans La Meuse Huy-Waremme de ce samedi.

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Samedi 17 Novembre 2012 à 13h00 Le chantier à la rue de Villers.