arnaque

  • Imprimer

    BPOST > ATTENTION À L’ARNAQUE!

    De nombreuses personnes ont déjà reçu un mail ou un sms de Bpost, mais qui n’est pas réellement de Bpost.

    Bpost demande à ses clients de se montrer prudents s’ils reçoivent un sms ou un email prétendument de bpost, avec le message qu’un colis n’a pu être livré, que le destinataire a gagné un prix ou qu’un paquet cadeau est prêt à être retiré.

    Il s’agit d’une énième tentative d’escroquerie invitant les personnes à cliquer sur un lien et à donner, dans la foulée, leurs données personnelles. Chose à ne surtout pas faire.

    Si vous avez déjà cliqué, n’allez surtout pas plus loin et annulez toute interaction, prévient Bpost.

    Il vous est demandé de signaler tout message suspect à l’adresse suivante : suspect@safeonweb.be .

    Source libre > https://www.sudinfo.be/id103326

    Illustration > Photonews

  • Imprimer

    LES ARNAQUES SUR « 2ememain.be » SE MULTIPLIENT > 10 BELGES VOIENT LEUR COMPTE PILLÉ CHAQUE JOUR EN MOYENNE

    Le site 2ememain.be est plus que jamais le lieu d’arnaques.

    Le nombre de personnes qui ont perdu de l’argent en voulant revendre un objet est plus élevé que jamais. Les victimes se font en fait voler leurs coordonnées bancaires et voient leurs comptes vidés

    Le site de revente en ligne 2ememain.be connaît un gros succès, mais il est aussi l’occasion pour des escrocs de dépouiller de nombreuses personnes.

    Lorsque quelqu’un veut revendre un objet, les arnaqueurs prennent en général contact avec la personne en privé et font des offres alléchantes pour racheter l’objet en question. Mais cela nécessite que la transaction se fasse alors sur un autre site où le revendeur va indiquer ses coordonnées bancaires.

    Ainsi, tom raconte sa mésaventure à Het Laatste Nieuws. Entré en contact avec une certaine « Noémie », il a voulu revendre des haut-parleurs. « Elle a suggéré de transférer l'argent via un compte de la société de colis DPD, explique Tom. Elle voulait même payer 10 euros de plus pour cela. Par courrier électronique, j'ai été transféré sur le site de DPD, où j'ai dû saisir mes coordonnées bancaires ». Et le mal était fait.

    Selon Het Laatste Nieuws, une moyenne de dix Belges voit leur compte en banque pillé chaque jour par des cybercriminels, et le phénomène serait encore en hausse.

    Le site de 2ememain.be a déjà mis en garde les utilisateurs et demandé d'être particulièrement attentifs lorsqu'un acheteur demande à gérer l'opération en dehors du site. Les utilisateurs malveillants peuvent être signalés via un bouton spécial.

    Source libre sur > https://www.sudinfo.be/id103107

     

  • Imprimer

    ALLERTE ARNAQUE > ATTENTION SI VOUS RECEVEZ CE MESSAGE DE L’UN DE VOS PROCHES SUR WHATSAPP !

    Attention si vous recevez ce message de l’un de vos proches sur WhatsApp, c’est une arnaque: la police fédérale met en garde!

    Une nouvelle arnaque bien rodée est de plus en plus présente sur WhatsApp et peut coûter très cher aux malheureuses personnes qui se feront avoir.

    C’est une arnaque qui est déjà très répandue aux Pays-Bas et qui s’installe de plus en plus dans notre pays, selon la police fédérale citée par Het Laatste Nieuws. Si vous recevez ce message vous invitant à appeler un numéro surtout, ne le faites pas ! Privilégiez immédiatement l’option d’aller porter plainte auprès de votre police locale.

    Cette nouvelle arnaque est, qui plus est, particulièrement vicieuse. Une personne réussie à usurper l’identité d’une autre et contacte ensuite les parents de cette dernière sur WhatsApp. Elle leur envoie ensuite un message leur demandant de l’argent pour payer des factures impayées. Sauf qu’en cliquant sur le lien, le piège se referme. C’est justement pour éviter tout problème que la police fédérale met aujourd’hui en garde contre ce nouveau fléau. Prudence.

    Source en ligne libre > https://www.sudinfo.be/id101392

  • Imprimer

    2019 SERA ENCORE UNE SALE ANNÉE POUR LES ESCROQUERIES TÉLÉPHONIQUES

    Arnaques : 14 plaintes chaque jour 

    Il n’y a aucun doute : 2018 aura encore été une sale année pour les arnaques téléphoniques.

    À mi-parcours, l’Inspection économique avait déjà enregistré 2.558 signalements, soit environ 14 par jour !

    Un véritable fléau pour les citoyens. Nous vous relatons régulièrement des tentatives d’arnaques par téléphone. Au cours de ces dernières semaines, il y a eu ces faux remboursements d’un prétendu employé de mutuelle dans la région de Verviers. En Brabant wallon, c’était une fausse employée de la Commission européenne qui informait les victimes potentielles qu’elles avaient droit à une prime de dédommagement de 900 € suite à des faits… de harcèlement téléphonique publicitaire. Tous les culots sont permis !

    L’offre est souvent attrayante : bons de réduction pour des voyages, échantillons gratuits de produits de beauté… Ou le célèbre cas du numéro surtaxé (avec un préfixe étranger) qui vous intrigue et que vous rappelez.

    Le nombre de signalements augmente d’année en année : on en était à environ cinq par jour en 2014, huit ou neuf en 2015 et 2016. Avant l’explosion de 2017 : 16 plaintes par jour (dimanches compris), soit 6.140 signalements en un an. Pas sûr que 2018 battra ce triste record, mais à mi-chemin, selon les chiffres du ministre en charge de la protection des consommateurs, Kris Peeters, on en était déjà à une moyenne de 14 signalements quotidiens !

    … / …

    Source partielle > Didier Swysen sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 03/01/2019

    La suite sur votre Journal de ce jour

  • Imprimer

    ATTENTION ARNAQUE ! > APRÈS AVOIR REÇU UN APPEL DOUTEUX D’UNE SOCIÉTÉ DE LIVRAISON

    Lors d’une vente d’objet sur un site de seconde main

    … « J’ai voulu vendre quelque chose sur 2ememain. Il y avait trois ou quatre personnes intéressées….

    Elles m’ont demandé de passer par la société DPD pour livrer le colis. J’ai donc dû ouvrir un compte sur leur site. L’acheteur devait ensuite verser l’argent de la vente sur son compte DPD pour qu’il soit ensuite versé sur mon compte. Puis, j’allais pouvoir transférer l’argent depuis mon compte DPD vers mon compte bancaire »

    Au moment de terminer la procédure, cette personne reçoit un appel suspect de soi-disant agents de DPD. Ceux-ci lui auraient demandé ses données bancaires pour finaliser le compte. La vendeuse ne s’est pas méfiée et les leur a fournies. « J’ai fait une bêtise, je me suis fait avoir »

    « Ils se montraient insistants donc j’ai stoppé l’appel. Mais en même temps, je surveillais mon compte bancaire sur mon ordinateur et j’ai remarqué un mouvement suspect. Je me suis empressée de bloquer mes cartes, mais il y avait déjà une grosse somme qui était partie », explique-t-elle.

    Sa banque lui a donc conseillé de se rendre à la police. Mais au commissariat, on lui a dit qu’elle ne pouvait pas porter plainte tant qu’elle n’apportait pas les preuves nécessaires, c’est-à-dire des extraits de compte, les mails échangés avec l’acheteur, ou encore des captures d’écran, par exemple.

  • Imprimer

    UNE HANNUTOISE ARNAQUÉE SUR UN SITE D’ARTICLES POUR BÉBÉ

    Maman d’une petite Adèle (20 mois), la Hannutoise Marie Bayet s’est laissée tenter par une offre alléchante de poussette: 99,70 € au lieu de 200 euros, vantait la pub apparue sur son fil d’actualité de FB.

    C’était une arnaque ! Malheureusement, elle s’en est rendue compte trop tard. Aujourd’hui, elle témoigne pour éviter à d’autres de tomber dans le même piège ... / …

    … / … En juillet dernier, une publicité pour une super promo pour les poussettes Popkit de la marque GB, est apparue sur son fil d’actualité Facebook : 99,70€ au lieu de 200 ! « Je cherchais justement ce type de poussette hyper compacte. Cette promotion ne m’a pas étonnée, je savais que la marque allait changer de modèle, j’ai pensé qu’il liquidait tout simplement leur stock », raconte la jeune maman qui en consultant le site internet (leparadisdubebé.fr) s’est toutefois étonnée de trouver aussi peu d’articles dans le catalogue en ligne: « il n’y avait que six modèles,

    … / … En cliquant sur le site internet leparadisdubebe.fr Marie découvre également que plus aucun article ne s’y trouve. « Depuis fin juillet, le site annonce qu'ils connaissent un problème avec leur fournisseur chinois et que les ventes reprendront normalement à partir du 1er septembre ». … / …

    Que faire lorsqu’on est victime d’une telle arnaque ?

    La Hannutoise s’est immédiatement renseignée auprès de sa banque qui lui a recommandé de remplir le formulaire de contestation d’opération frauduleuse sur internet. On le trouve sur le site macarte.be. « «  Chaque situation est étudiée au cas par cas mais il n’est pas exclu que je puisse être remboursée. »

    Deux précautions valant mieux qu’une : bloquer sa carte via cardstop (070/344.344) est aussi recommandé.

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/274331 ainsi que sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 05/09/2018

    Source Sudinfo > Marie-Claire GILLET

  • Imprimer

    UNE FOIS DE PLUS ! > MISE EN GARDE DU SPF ÉCONOMIE > ATTENTION À LA NOUVELLE ARNAQUE AU DIGIPASS

    Le Digipass est devenu un outil fort pratique, que ce soit pour faire une opération bancaire à distance ou passer des commandes sur certains sites. Mais la médaille a son revers.

    Le SPF Économie met en garde contre une nouvelle arnaque, qui utilise ce petit boîtier en apparence inoffensif pour collecter vos données, et détourner de l’argent. Le modus operandi est simple. Le quidam reçoit un mail ou un SMS lui signalant qu’il a payé deux fois une facture.

    Confirmer ? Non !

    Un lien y est joint. Il suffit de cliquer dessus pour arriver sur le site qui permettra de se faire rembourser.

    Une fois l’opération accomplie, un escroc vous appelle pour demander de confirmer le remboursement, en utilisant votre lecteur de carte bancaire. En réalité, il tente de la sorte de vous dérober vos données bancaires, et d’effectuer des paiements au départ de votre compte, avec votre plein assentiment.

    Le SPF Économie le rappelle : si vraiment vous avez payé deux fois une facture, le commerçant a juste besoin de votre numéro de compte – dont en général il dispose – pour effectuer le remboursement auquel vous avez droit. Un Digipass, lui, ne sert qu’à verser de l’argent, pas à en recevoir. Bref, ne l’utilisez jamais à cette fin, et que communiquez pas davantage le code signature qu’il affiche une fois votre code PIN rentré.

    Si, malgré tout, vous avez été victime de cette arnaque, prévenez votre banque dès que possible, déposez plainte à la police et signalez la fraude sur pointdecontact.belgique.be

    Source > Ch. C. sur votre journal de ce jeudi 19/07/2018

    Illustration Ph.N.> Sudinfo

    L’article au grand complet + une vidéo explicative pour les abonnés à la version digitale > http://www.sudinfo.be/id65669

  • Imprimer

    ATTENTION ARNAQUE > NON, PLOPSALAND N’OFFRE PAS DES BILLETS GRATUITS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

    Non, Plopsaland n’offre pas des billets gratuits sur les réseaux sociaux: il s’agit d’une arnaque pour «obtenir des données personnelles»

    Le parc de la Panne a tenu à mettre en garde contre ce faux message utilisant la marque Plopsa.

    Si vous avez vu circuler un message annonçant que toutes les personnes participantes recevraient cinq billets gratuits pour le 75e anniversaire du parc d’attractions Popsaland De Panne, surtout ne cliquez pas. En effet, cette publication qui circule sur les réseaux sociaux depuis ce vendredi matin est une fausse !

     « Cette action n’est pas de nous » a expliqué Sébastien Momerency, directeur marketing du parc. En cliquant sur le lien du faux message, les utilisateurs risquent d’être victimes de phishing indique Plopsa.

     « Cela a vraisemblablement été mis en place par des cybercriminels qui … … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 14/07/2018

    Source > Par D.Pi. Sur > http://www.sudinfo.be/id64873 Pour les abonnés à la version digitale