arnaque

  • Imprimer

    UNE HANNUTOISE ARNAQUÉE SUR UN SITE D’ARTICLES POUR BÉBÉ

    Maman d’une petite Adèle (20 mois), la Hannutoise Marie Bayet s’est laissée tenter par une offre alléchante de poussette: 99,70 € au lieu de 200 euros, vantait la pub apparue sur son fil d’actualité de FB.

    C’était une arnaque ! Malheureusement, elle s’en est rendue compte trop tard. Aujourd’hui, elle témoigne pour éviter à d’autres de tomber dans le même piège ... / …

    … / … En juillet dernier, une publicité pour une super promo pour les poussettes Popkit de la marque GB, est apparue sur son fil d’actualité Facebook : 99,70€ au lieu de 200 ! « Je cherchais justement ce type de poussette hyper compacte. Cette promotion ne m’a pas étonnée, je savais que la marque allait changer de modèle, j’ai pensé qu’il liquidait tout simplement leur stock », raconte la jeune maman qui en consultant le site internet (leparadisdubebé.fr) s’est toutefois étonnée de trouver aussi peu d’articles dans le catalogue en ligne: « il n’y avait que six modèles,

    … / … En cliquant sur le site internet leparadisdubebe.fr Marie découvre également que plus aucun article ne s’y trouve. « Depuis fin juillet, le site annonce qu'ils connaissent un problème avec leur fournisseur chinois et que les ventes reprendront normalement à partir du 1er septembre ». … / …

    Que faire lorsqu’on est victime d’une telle arnaque ?

    La Hannutoise s’est immédiatement renseignée auprès de sa banque qui lui a recommandé de remplir le formulaire de contestation d’opération frauduleuse sur internet. On le trouve sur le site macarte.be. « «  Chaque situation est étudiée au cas par cas mais il n’est pas exclu que je puisse être remboursée. »

    Deux précautions valant mieux qu’une : bloquer sa carte via cardstop (070/344.344) est aussi recommandé.

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/274331 ainsi que sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 05/09/2018

    Source Sudinfo > Marie-Claire GILLET

  • Imprimer

    UNE FOIS DE PLUS ! > MISE EN GARDE DU SPF ÉCONOMIE > ATTENTION À LA NOUVELLE ARNAQUE AU DIGIPASS

    Le Digipass est devenu un outil fort pratique, que ce soit pour faire une opération bancaire à distance ou passer des commandes sur certains sites. Mais la médaille a son revers.

    Le SPF Économie met en garde contre une nouvelle arnaque, qui utilise ce petit boîtier en apparence inoffensif pour collecter vos données, et détourner de l’argent. Le modus operandi est simple. Le quidam reçoit un mail ou un SMS lui signalant qu’il a payé deux fois une facture.

    Confirmer ? Non !

    Un lien y est joint. Il suffit de cliquer dessus pour arriver sur le site qui permettra de se faire rembourser.

    Une fois l’opération accomplie, un escroc vous appelle pour demander de confirmer le remboursement, en utilisant votre lecteur de carte bancaire. En réalité, il tente de la sorte de vous dérober vos données bancaires, et d’effectuer des paiements au départ de votre compte, avec votre plein assentiment.

    Le SPF Économie le rappelle : si vraiment vous avez payé deux fois une facture, le commerçant a juste besoin de votre numéro de compte – dont en général il dispose – pour effectuer le remboursement auquel vous avez droit. Un Digipass, lui, ne sert qu’à verser de l’argent, pas à en recevoir. Bref, ne l’utilisez jamais à cette fin, et que communiquez pas davantage le code signature qu’il affiche une fois votre code PIN rentré.

    Si, malgré tout, vous avez été victime de cette arnaque, prévenez votre banque dès que possible, déposez plainte à la police et signalez la fraude sur pointdecontact.belgique.be

    Source > Ch. C. sur votre journal de ce jeudi 19/07/2018

    Illustration Ph.N.> Sudinfo

    L’article au grand complet + une vidéo explicative pour les abonnés à la version digitale > http://www.sudinfo.be/id65669

  • Imprimer

    ATTENTION ARNAQUE > NON, PLOPSALAND N’OFFRE PAS DES BILLETS GRATUITS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

    Non, Plopsaland n’offre pas des billets gratuits sur les réseaux sociaux: il s’agit d’une arnaque pour «obtenir des données personnelles»

    Le parc de la Panne a tenu à mettre en garde contre ce faux message utilisant la marque Plopsa.

    Si vous avez vu circuler un message annonçant que toutes les personnes participantes recevraient cinq billets gratuits pour le 75e anniversaire du parc d’attractions Popsaland De Panne, surtout ne cliquez pas. En effet, cette publication qui circule sur les réseaux sociaux depuis ce vendredi matin est une fausse !

     « Cette action n’est pas de nous » a expliqué Sébastien Momerency, directeur marketing du parc. En cliquant sur le lien du faux message, les utilisateurs risquent d’être victimes de phishing indique Plopsa.

     « Cela a vraisemblablement été mis en place par des cybercriminels qui … … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 14/07/2018

    Source > Par D.Pi. Sur > http://www.sudinfo.be/id64873 Pour les abonnés à la version digitale

  • Imprimer

    LA POLICE PRÉVIENT > VOICI LA DOUBLE ARNAQUE ... QUI A DÉJÀ FAIT DE NOMBREUSES VICTIMES!

    Se faire arnaquer par des escrocs est déjà très traumatisant. Mais en redoublant d’ingéniosité, certains parviennent à escroquer une seconde fois leurs victimes...

    Prudence. Depuis plusieurs mois, les arnaques au digipass se multiplient. Face à la médiatisation du phénomène, les escrocs redoublent d’inventivité pour persuader leurs victimes.

    Au grand dam de certains retraités belges, comme le révèlent nos confrères du SoirMag dans leur dernier numéro.

    Ainsi, le commissaire Olivier Bogaert de la police fédérale a précisé au SoirMag comment des retraités se sont fait avoir... deux fois: «  Ces gens ont reçu un appel téléphonique pour leur vendre du vin  », explique-t-il. «  Prétendument des grands crus. À des prix dérisoires. Et ceux qui ont cédé ont reçu de la piquette après avoir payé ! Quelques semaines plus tard, la même bande repasse à l’attaque. Un interlocuteur se fait passser pour un fonctionnaire du SPF Économie. Il explique qu’une enquête a été ouverte pour identifier les auteurs de l’escroquerie au vin et que les malfrats ont été arrêtés. Les victimes ont droit à un dédommagement, explique l’escroc. Vous devinez la suite : arnaque au digipass !  »

    Lorsque les victimes ont leur digipass en main, les auteurs se connectent sur le site de la banque et débitent votre compte bancaire. «  Vos codes sont secrets et doivent le rester !  », rappelle régulièrement la police. Dernier conseil : si vous recevez un appel de ce genre, raccrochez tout de suite !

    Vous avez été victime d’une arnaque : ce qu’il faut faire !

    Si vous pensez avoir été victime d’une arnaque à la consommation, ou si vous soupçonnez une arnaque, vous pouvez signaler les faits en ligne via le Point de contact du SPF Économie. Vous devez également déposer une plainte auprès de la police.

    Source > Rédaction en ligne libre > http://www.sudinfo.be

  • Imprimer

    FRAUDE INFORMATIQUE > PAYPAL > MÉFIEZ-VOUS DES ARNAQUES !

    Un conseil : suivez les procédures habituelles 

    Face à l’augmentation des escroqueries liées aux comptes Paypal ces derniers mois, la police fédérale met en garde. 

     « Si vous l’utilisez, vous le savez, son principe de fonctionnement est très simple », explique Olivier Bogaert, commissaire de la Computer Crime Unit, l’unité de lutte contre la criminalité informatique de la police fédérale.

    « Lors de la création de votre compte, vous fournissez vos coordonnées et vous choisissez une adresse mail qui deviendra votre identifiant unique. Le service est gratuit si vous l’utilisez pour payer un achat. Il est payant, via le prélèvement d’un petit pourcentage, si vous êtes le vendeur. Dans ce dernier cas, soit Paypal vous fait parvenir une facture que vous payez via votre compte bancaire soit, la société prélève cette commission sur la carte de crédit dont vous avez communiqué les coordonnées. »

    Lorsque vous vendez, l’acheteur demande à régler via Paypal et c’est là que, visiblement, survient de plus en plus un cas d’arnaque bien particulier. Une victime en a fait les frais récemment : « Françoise, alors qu’elle a vendu son objet 100 euros, a vu son compte crédité de 1.000 euros. Son acheteur la contacte, s’excusant, il a fait une erreur de manipulation et demande qu’elle lui retourne les 900 euros qu’il a versés par erreur. Et de demander que ce montant lui soit envoyé en utilisant les coordonnées d’un compte qu’il lui fournit. Confiante et pensant lui rendre service, Françoise s’exécute et verse les 900 euros. »

    Erreur fatale. Elle aurait dû se renseigner et vérifier qu’il s’agissait bien d’une procédure habituelle de Paypal. Ce n’était pas le cas. « Dans le cas d’une vente via ce service, le remboursement pouvait intervenir par un simple renvoi de la somme vers le compte Paypal de l’acheteur. Mais, dans notre histoire, l’acheteur n’était pas le titulaire du compte Paypal, mais bien un escroc qui en utilisait les coordonnées, vraisemblablement obtenues par phishing. Françoise est doublement victime : de la somme qu’elle a envoyée mais aussi de ce même montant que lui réclame désormais le légitime titulaire du compte qui a été utilisé. »

    Tout aussi interpellant, le cas de ce jeune … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 07/04/2018

    Source > J.M. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 07/04/2018

    Autre article connexe sur la page de votre journal > « Les escrocs tentent de profiter des plus fragiles »

  • Imprimer

    DES FRAUDEURS TENTENT DE PROFITER DES PROBLÈMES TECHNIQUES CHEZ ARGENTA POUR ARNAQUER DES CLIENTS

    Des personnes mal intentionnées ont tenté de tirer profit des déboires techniques vécus chez Argenta ces dernières heures.

    Plusieurs clients de la banque ont en effet signalé des tentatives de «phishing» ou hameçonnage. «Nous sommes au courant.

    Notre département Securitymonitoring suit l’affaire de près en permanence et fait fermer les sites de phishing», a réagi une porte-parole de la banque.

    Argenta avertit ses clients de ne pas répondre aux mails leur demandant de communiquer leurs codes. En cas de doute, il est recommandé de … La suite sur > http://www.sudinfo.be/id47129/article/2018-04-04

    Source > Belga sur > http://www.sudinfo.be/id47129

  • Imprimer

    FRAUDE À LA BANQUE EN LIGNE > PLUS DE 2,5 MILLIONS SOUTIRÉS AUX CLIENTS !

    C’est Febelfin qui tire (une fois de plus !) la sonnette d’alarme.

    Ne communiquez jamais vos codes bancaires ! En 2017, 3.205 cas de fraude à la banque en ligne ont été recensés. Leurs auteurs ont réussi, dans ce cadre, à mettre la main sur 2.524.332 euros. Les fraudeurs continuent essentiellement de recourir à la technique de l’hameçonnage (phishing).

    Ils envoient le plus souvent un courriel au nom d’une banque ou d’une autre institution officielle (comme la police ou un Service public fédéral) afin de gagner la confiance de leurs victimes.

    Dans ce courriel figure un lien qui mène vers un faux site internet où la victime est invitée à introduire ses codes bancaires.

    Une fois les codes en leur possession, les fraudeurs peuvent se connecter sur le véritable site de banque en ligne de leurs victimes et signer ainsi des paiements frauduleux.

    Huit fois plus > Inquiétant, en 2016, Febelfin n’avait détecté « que » 475 fraudes … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 07/03/2018

    Source > M.SP. Sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 07/03/2018

  • Imprimer

    DES MALFRATS PROFITENT DE LA PANNE PROXIMUS > RISQUE DE VOLS DE VOS DONNÉES

    Après l’importante panne qui a touché lundi et mardi de nombreux clients de Proximus, tout est rentré dans l’ordre pour une grande majorité d’entre eux.

    Certains rencontrent toutefois encore des problèmes lors du redémarrage des modems et décodeurs.

    Le service clientèle de l’opérateur reste accessible en cas de besoin. Il faudra toutefois être patient. « Depuis ce mardi, nous conseillons les clients sur ces redémarrages, ce qui règle généralement la situation », a affirmé ce mercredi le porte-parole de Proximus, Jan Margot. « Certains clients ne le savent pas. Si plusieurs centaines d’entre eux contactent les centres d’appels, ces derniers sont vite saturés. »

    Face aux désagréments rencontrés, l’entreprise va offrir une compensation à ses abonnés TV. Ils recevront gratuitement durant deux semaines, un accès illimité à l’offre télévisée de leur opérateur. > Voir > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/01/10

    Du Phishing…

    Des malfaiteurs profitent de cette panne pour arnaquer des clients. … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 11/01/2018

    … /… Nouvelle tentative de phishing pour les clients Proximus. Si vous êtes client chez l’opérateur et que vous recevez le mail ci-dessous, ne cliquez pas sur « Cliquer ici ». Il s’agit d’une tentative de phishing ( vol de vos données de connexion) » , a-t-elle mis en garde sur sa page Facebook.

    Le courriel incriminé est floqué du logo Proximus. Il vous fait croire que votre compte client a été bloqué et vous revoit vers un lien où vous devez introduire vos données client. Une fois introduites, elles peuvent alors être volées.

    Source > Alison Vlt. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 11/01/2018