appartement

  • HANNUT > UN IMMEUBLE À APPARTEMENTS IMPASSE AUX BOIS, À L’ARRIÈRE DU CARREFOUR MARKET

    Le projet passe en septembre à la CCAT. Trois maisons insalubres et trois garages seront démolis 

    Après s’être lancé dans la réhabilitation et la transformation des anciens entrepôts Doneux en logements, la Maçonnerie de Hesbaye de Lens-Saint-Remy en partenariat avec la société Sedab de Geer envisage de s’attaquer à un nouveau chancre du centre-ville de Hannut.

    Elle a introduit une demande de permis de bâtir un immeuble à appartements impasse aux Bois, sur le terrain situé à l’arrière du magasin Carrefour Market.  

    Le dossier doit passer, pour avis, à la CCAT le 6 septembre prochain. Il sera ensuite transmis au Collège pour avis, puis à la Région pour accord.

    Le promoteur est la Maçonnerie de Hesbaye de Lens-Saint-Remy. Comme pour la réhabilitation des entrepôts Doneux (rue Albert Ier), la société lensoise s’est associée avec Sedab de Geer pour monter un projet de réhabilitation et transformation en logements impasse au bois, à l’arrière du Carrefour Market.

    Réunis en SPRL sous le nom de S et M Développement, les deux promoteurs espèrent obtenir le permis pour fin octobre et commencer les travaux cette année ou tout début 2017. Aucune réclamation n’avait été déposée lors de l’enquête publique.

    Comme pour le site Doneux, le chantier débutera par une phase de démolition. Les trois maisons insalubres, à droite, à l’entrée de l’impasse aux Bois, seront démolies. Elles appartiennent au patron du GB et étaient inoccupées depuis plusieurs années. À proximité, les trois garages exploités par des particuliers seront également détruits puis reconstruits par S et M Développement. C’est le deal conclu avec les propriétaires : les trois nouveaux garages seront aménagés au rez-de-chaussée de l’immeuble d’un étage (Rez +1). Au total, sept appartements de deux et trois chambres sont prévus. Soit cinq de moins que dans le projet initial. Tous sont dotés d’une terrasse, en ce compris les logements du rez-de-chaussée, et d’un parking en sous-sol. L’accès à ce parking se fera via la rue Jean Mottin, une manière pour les promoteurs de ne pas La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/08/2016

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/08/2016 > Photos JCD

  • HANNUT: UNE RESIDENCE-SERVICES DE 38 APPARTEMENTS ROUTE DE LANDEN

    578203193_B973150733Z_1_20140714192114_000_GVO2QOLDH_1-0.jpg

    Ce projet de seigneurie est porté par Frédéric Haling, le patron du restaurant italien La Fontanina à Hannut.

    Il s’est associé à un promoteur néerlandophone pour construire 38 studios pour personnes âgées à l’emplacement du Palais Gourmand, le buffet-restaurant de la route de Landen.

    Pour lancer les travaux, plus rien ne retient Frédéric Haling (40 ans) qui dispose depuis le 16 octobre dernier du permis d’urbanisme pour construire une résidence-services pour seniors route de Landen, à l’emplacement du Palais Gourmand. «  Ce sont mes parents qui tenaient le restaurant. Nous avions prévu qu’au moment de leur retraite soit je le reprenais, soit je le cédais. », explique le restaurateur hannutois. Le destin en a décidé autrement. «  Un ami, un promoteur néerlandophone qui préfère rester anonyme, cherchait un terrain pour ouvrir une résidence-service à Hannut. Il avait le projet, j’avais le terrain route de Landen.

    Fermé depuis deux mois, le Palais gourmand qui avait été aménagé dans un ancien entrepôt pour remorques est donc amené à disparaître. «  Les travaux de démolition devraient démarrer début 2015 », envisage Frédéric Haling.

    La construction de la résidence-services devrait suivre dans la foulée. Une ouverture en 2016 n’est pas exclue.

    Le permis d’urbanisme octroyé par la Ville de Hannut a été accordé pour 38 appartements (ou studios) de 45 m2, tout confort avec salle-de-bain, chambre à coucher, coin cuisine et salon. «  Pour les locataires qui ne souhaitent pas cuisiner, nous avons aussi prévu un restaurant que je tiendrai et une cafétéria », ajoute Frédéric Haling. Des espaces-rencontres pour les visites figurent également sur les plans.

    Pour garantir aux locataires âgés une autonomie complète, un service infirmier sera assuré 24 heures sur 24. «  Nous sommes actuellement en discussion avec deux sociétés », précise le restaurateur hannutois qui est aussi en contact avec un coiffeur «  qui pourrait passer une fois par semaine ».

    Dans le futur, il n’exclut pas de proposer des voyages. « Nous avons la chance d’avoir à Hannut un autocariste. Autant en profiter ».

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1056304 / Photo > Bureau Audex/architecte : Jean-Luc Marini