apparaire

  • FACEBOOK CHOISIT VOS "AMIS" QUI N'APPARAISSENT PLUS JAMAIS DANS VOTRE FLUX: VOICI LES RAISONS

    561448031_B972215664Z.1_20140312144921_000_GFM23J80D.1-0.jpg

     « Mais pourquoi je ne vois jamais les statuts postés par telle ou telle personne ? ».

    Cette question, vous avez certainement dû vous la poser un jour ou l’autre. Et la réponse est simple : Facebook choisit, de manière arbitraire, les amis qui doivent apparaître, ou non, dans votre fil d’actualités.

    « Mais pourquoi je ne vois que les statuts des mêmes personnes ? » « Pourquoi je ne vois jamais les statuts de mes 125 autres amis ? »… Oui, sur Facebook, des choses « bizarres » se passent. Mais pourquoi ? Voici une partie de l’explication. Selon L’Express, « les règles du jeu ont changé sur Facebook ». Le site explique : «  Tous vos amis, dont vous ne voyez jamais les statuts, continuent d’alimenter leur profil. Ils ne vous ont pas bloqué et ils espèrent même sans doute que vous « likerez » et commenterez leurs messages. Mais le réseau social considère simplement, à tort ou à raison, que leurs publications ne vous intéressent pas  ».

    Ah bon ? Et pourquoi ? L’Express a donné la parole à Isabelle Mathieu, consultante et formatrice en réseaux sociaux. Elle indique que « Facebook a communiqué récemment en expliquant qu’un utilisateur est en moyenne exposé à 1500 histoires qui viennent d’amis ou de pages quand il se connecte. Face à cette profusion, le réseau social a décidé de faire le ménage. En moyenne, 80 % des messages d’amis ou de pages sont désormais écartés du fil d’actualité d’un membre. Les 20 % qui restent ne sont pas tous lus pour autant, loin de là. Le deuxième niveau de tri, qui consiste à les classer par ordre d’« importance », est donc primordial ».

    Par ordre d’importance, elle parle ici, par exemple, de l’affinité que vous avez, ou pas, avec cette personne sur Facebook. Une affinité mesurée… par le nombre de likes, par exemple.

    Bref, si vous ne likez pas, de temps en temps, les statuts d’une personne, vous risquez qu’elle disparaisse, un jour à l’autre, de votre flux…

    Source > http://www.sudinfo.be/957500