annonce

  • COMMENT DECRYPTER UNE ANNONCE D’EMPLOI

    shutterstock_150620258b.jpg

    Les temps ont changé depuis les annonces d’emploi de 3 ou 4 lignes dans les journaux.

    Aujourd’hui, les offres d’emploi font plus de 300 mots (elles dépassent même parfois les 1000 mots !). Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver et de bien comprendre ce que les employeurs recherchent. Par ailleurs, il faut non seulement déchiffrer des annonces de plus en plus longues, mais également lire entre les lignes et saisir les non-dits. Voici quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair.

    Jouez les détectives

    Les meilleures annonces d’emploi décrivent clairement en quoi consiste le poste proposé et les qualités attendues des candidats. Les employeurs ne sont pas toujours limités dans le nombre de caractères qu’ils peuvent utiliser pour décrire le poste vacant. Il n’y a donc aucune raison qu’ils ne parviennent pas à décrire correctement ce qu’ils attendent d’un candidat.

    Toutefois, ce n’est pas parce que l’offre d’emploi est longue qu’elle est claire. Si l’offre vous paraît confuse, brouillonne et bâclée, vous pouvez déjà vous faire une petite idée sur le sens de l’organisation de l’entreprise qui en est l’auteure. Peut-être le manager en charge du recrutement ne sait-il pas bien lui-même en quoi le poste consiste. C’est en tout cas un indicateur rébarbatif si vous n’avez pas envie de vous lancer dans le chaos et de vous créer un poste vous-même : faites demi-tour et postulez ailleurs. D’un autre côté, ce job est peut-être une opportunité rêvée si vous aimez vous frayer votre propre chemin.

    Cherchez des phrases qui vous donnent une idée de la culture de l’entreprise. Met-on l’accent sur « l’environnement social » ou le « travail d’équipe » ? Sachez que l’on attendra de vous que vous vous conformiez à la culture de cette entreprise. Si vous êtes le genre à aimer faire votre boulot et rentrer à la maison, c’est peut-être le mauvais job pour vous. L’annonce utilise-t-elle des mots comme « flexible », « énergique », « sens de l’initiative » ? Ce sont peut-être des mots codés pour dire « soyez prêt à faire ce que personne d’autre ne veut faire », « ne prenez jamais de pause » et « travaillez de longues heures et pendant les week-ends ». Vous devriez faire marcher votre réseau et vous fonder sur ce que vous apprenez au cours des entretiens pour comprendre ce que ces termes impliquent au juste.

    Utilisez les mots-clés de l’annonce

    Profitez de votre lecture attentive de l’offre d’emploi pour identifier des mots-clés à reprendre dans votre lettre de motivation. Cherchez les qualités et les compétences requises dans l’annonce et le nombre de fois qu’elles sont citées. Par exemple, si l’offre d’emploi utilise cinq synonymes pour le terme « travail d’équipe » ou « dévouement », vous pouvez être sûr que ce sont là des qualités jugées essentielles et que vous devez les mentionner dans votre lettre de motivation.

    Toutefois, ne vous contentez pas de reprendre le vocabulaire de l’annonce dans votre lettre de motivation : montrez aussi concrètement que vous êtes fait pour le poste. Donnez des exemples qui illustrent certaines qualités fondamentales de l’annonce, citez des projets spécifiques que vous avez menés à bien et qui appuient vos dires, revenez sur des résultats tangibles.

    Soyez réaliste

    Sachez que, à moins que vous ne disposiez d’un réseau social efficace, si une qualité essentielle vous manque (comme un diplôme ou une compétence spécifique liée à l’informatique), vous aurez très peu de chances de décrocher le job. Copiez l’offre d’emploi dans un document word et surlignez tout ce que vous pouvez démontrer (par votre expérience ou vos études). Si la majorité du document reste inchangé, ne perdez pas votre temps à postuler : vous n’êtes sans doute pas le candidat idéal pour la fonction. Concentrez-vous plutôt sur d’autres offres d’emploi, qui correspondent plus à votre profil et consacrez votre temps à démontrer à ces recruteurs-là à quel point vous êtes fait pour le poste.

    Source : http://jobs.aol.com Texte: Céline Préaux via > http://www.references.be