andré

  • IL Y A 20 ANS AUJOURD’HUI > ANDRE COOLS

    500_0_KEEP_RATIO_SCALE_CENTER_FFFFFF.jpgAndré Cools (1eraoût1927 - 18juillet1991) est un homme politiquesocialistebelge et un militant wallon assassiné à Cointe (Liège).

    Il fut ministre du Budget de 1968 à 1971, vice-Premier ministre de 1969 à 1972, président du Parti socialiste belge de 1973 à 1978, puis président du Parti socialiste de 1978 à 1981, et président du Parlement wallon de 1982 à 1985. Il reçut aussi le titre honorifique de ministre d'État en 1983. Il reçut le grade de Grand Officier de l'Ordre de Léopold et celui de Grand-Croix de l'Ordre de Léopold II. Il siégea pendant la 47e législature de la Chambre des Représentants de Belgique. Au moment de sa mort, il était bourgmestre de Flémalle, commune de la banlieue liégeoise, et ministre wallon des Pouvoirs locaux et Travaux subsidiés.

    Il était parfois surnommé le « Maître de Flémalle », par analogie avec le surnom du peintre Robert Campin. Il fut membre du Royal Standard Club Liégeois (16) du 1er août 1943 au 21 septembre 1952

    Il est aussi à l'origine de la taxe sur l’eau [1].

    Le scandale de l'affaire Agusta, dans laquelle il aurait été impliqué, éclata peu après son décès.

    André Cools est assassiné par balle le 18juillet1991 à 7h25 par deux personnes sur l'avenue de l'Observatoire (domaine de la Tourelle). Sa compagne est gravement blessée [2].

    Une cellule spéciale composée de six agents de la police judiciaire et criminelle dite « cellule Cools » est mise en place suite à cet assassinat, et placée sous tutelle de la juge Ancia, ce juge étant en faction de garde lors des faits.

    Deux personnes d'origine tunisienne ont été condamnées en juin 1998 pour avoir perpétré l'assassinat d'André Cools et la tentative d'assassinat de sa compagne, ils purgent actuellement une peine de vingt-cinq ans de prison à Tunis pour ces faits[3].

    Les deux meurtriers, Ben El Amine Abdelmajid et Ben Rajib Abdeljalil, avaient été engagés par la mafia italienne pour un travail saisonnier à Agrigente, en Sicile, lors de la récolte des agrumes. André Cools leur avait été présenté comme un revendeur de drogue.

    En 2004, Richard Taxquet, chauffeur et ex gendarme de la section de Grace Hollogne du ministre Alain Van der Biest, Pino di Mauro, Cosimo Solazzo et Domenico Castellino ont été condamnés à 20 ans de prison pour avoir organisé cet assassinat, tandis que Luigi Contrino et Carlo Todarello ont écopé de cinq ans de prison[4],[5]. Le suicide d'Alain Van der Biest en 2002 a éteint la procédure judiciaire à son encontre.

    Notes et références

    1. http://archives.lesoir.be/l-eau-plus-chere-en-wallonie-peut-etre-_t-19920619-Z05GQD.html [archive]
    2. Il y a quinze ans, André Cools était assassiné à Cointe [archive], la DH, 18 juillet 2006
    3. Les clés du procès Cools [archive], la DH, 20 novembre 2003
    4. Vingt ans [archive], RTBF 8 janvier 2004
    5. Pas de congés pour Richard Taxquet [archive] LaLibre, 2 juillet 2008
    • & > André Cools, notice biographique de wallonie-en-ligne.net
    NB/ Les textes en bleu sont des lien vers plus de détails.

    Source > http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Cools#Biographie

  • BRAIVES : 8 PERSONNES DEVANT LES ASSISES POUR L'ASSASSINAT D'ANDRÉ CORNET

    1019554532_ID7862829_cornet_185356_H3Y1FJ_0.JPGSa compagne est accusée d’avoir commandité le meurtre

    La chambre des mises en accusation de Liège a ordonné jeudi le renvoi des huit personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’assassinat d’André Cornet, un bijoutier opticien de Braives tué en juin 2010. Sa compagne ainsi que les deux tueurs présumés ont été renvoyés détenus pour cette affaire qui sera jugée au début de l’année 2013.

    Huit accusés devront donc répondre des faits liés à la mort d’André Cornet. Cinq d’entre eux devront répondre d’une accusation d’assassinat tandis que trois autres devront répondre de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

    Rita Bigattini, la compagne d’André Cornet, est la principale accusée dans le dossier. Cette institutrice de Grâce-Hollogne aurait commandité l’homicide d’André Cornet. Elle aurait recruté deux tueurs, des marginaux de Seraing, en s’adressant à un intermédiaire.

    André Cornet avait été abattu le 17 juin 2010 à son domicile de Ciplet (Braives) d’un coup de feu et de plusieurs coups portés à la tête. Son cadavre avait été retrouvé dans un bois de Seraing quelques semaines plus tard. Selon l’enquête, cinq personnes se trouvaient chez lui le soir des faits.

    En savoir plus ce jour dans votre journal

    Source > Sudpresse > Publié le Jeudi 28 Juin 2012 à 18h55 belga

  • HANNUT : BIENTÔT “ LA BRASSERIE DU PARC ” A L’ANCIEN HÔTEL DE VILLE ! ?

    accueil-slideshow-1.jpgAndré Nefontaine est la seule personne intéressée par la location de deux pièces, de l’ancien hôtel de ville hannutois. Il souhaiterait y créer une brasserie de haut standing. Son nom? “ La Brasserie du Parc ”.

    Retrouvez tous les détails dans La Meuse Huy-Waremme, de ce samedi.

    Source > Sudpresse > Publié le Samedi 23 Juin 2012 à 06h01 > (photo : D.T.)

  • BERLOZ: UN ÉLEVAGE DE CHEVAUX FRISONS

    1483369774_ID7834521_cheval6_173802_H3XJTT_0.JPGCe couple partage la même passion 

    André et Yolaine Bollinne nous ont ouvert les portes de leur élevage de frisons. Chez eux, à Berloz, ils possèdent huit juments et des poulains de cette race. Ces passionnés participent même à des compétitions internationales. Découvrez cette rencontre dans votre Meuse Huy-Waremme de ce jeudi.

    Source > Sudpresse > Publié le Jeudi 21 Juin 2012 à 06h0 > Photo D.T.

  • BRAIVES: HUIT PERSONNES AUX ASSISES POUR LE MEUTRE D'ANDRÉ CORNET

    785292011_ID7719584_mehw_cornet2_221603_H3VA0E_0.JPGLa chambre du conseil de Huy a rendu son ordonnance ce mardi dans le dossier du meurtre d’André Cornet: 8 personnes sont renvoyées devant les assises! Rita Bigattini, son ex-compagne et sept de ses complices. Seule sa voisine bénéficie d’un non-lieu

    Les cinq principaux acteurs présumés du meurtre sordide d’André Cornet, bijoutier sans histoire qui avait longtemps travaillé à Jemeppe avant d’emménager à Braives, répondront d’assassinat devant la cour d’assises de Liège. Il s’agit de Rita Bigattini, l’institutrice de Grâce-Hollogne, accusée d’être la commanditaire du meurtre; d’Antonio dit Tony Affili, pizzaïolo de la rue Lahaut à Seraing et de son voisin tenancier de club de gym Franco Fraccari, qui auraient joué un rôle plus ou moins actif dans l’organisation de l’épouvantable soirée du 17 juin 2010.

    Enfin, Cédric Michaux et Elias Bach, les deux marginaux “ hommes de main ” présumés, seront évidemment aux côtés des précités. Mais sur les quatre autres personnes qui risquaient aussi de se retrouver devant la cour d’assises, seule une a bénéficié d’un non-lieu. Il s’agit d’une voisine de Braives, qui avait remis à l’institutrice des somnifères et des laxatifs destinés à André Cornet. “ Mais ces médicaments avaient été remis bien avant son décès, et rien ne pouvait prouver qu’ils avaient provoqué une maladie ”, explique Me Giovannangeli, conseil de cette voisine qui peut aujourd’hui souffler.

    Les trois autres seront renvoyés pour des faits qualifiés de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 16 Mai 2012 à 11h01 > Photo Rita Bigattini, la commanditaire du meurtre.

  • ANDRE BORBE A CHANTE POUR L’ECOLE NOTRE-DAME DE HANNUT

    Sur deux journées, ce sont en réalité 230 élèves du Saint-Cœur de Marie des écoles primaires, sous la direction de Mme Annick Triffaut, qui ont bénéficié de spectacles au Centre Culturel de Hannut.

    Projet2_300dpi.jpg

    Le jeudi 19 avril, en deux séances, les enfants ont pu découvrir les courts-métrages proposés par l’asbl Bah Voyons. Le vendredi 20 avril, invité par le Centre Culturel de Hannut et avec la collaboration des Jeunesses Musicales, le chanteur André Borbé a enthousiasmé une autre centaine d’enfants avec ses chansons entraînantes pour le jeune Public. André Borbé chante pour le public familial depuis 1992.

    A ce jour, il a réalisé cinq albums et a présenté plus de mille concerts à travers le monde : Belgique, France, Suisse, Espagne, Portugal, Yougoslavie, Louisiane, Québec, Cuba, Burkina … Quand il n’est pas sur les routes, il "bricole" des musiques pour dessins animés, pièces de théâtre et spectacles de danse, il écrit des récits, des chansons et des poèmes pour les éditions Averbode, et anime des ateliers d’écriture ou compose pour d’autres chanteurs et chanteuses.Projet1_300dpi.jpg

    Une constante chez lui : il se donne toujours à fond et c’est un réel plaisir pour son public. Pour rappel, cette mission de « Culture à l’école » est l’une des missions majeures du Centre Culturel.

    Toutes les écoles sont invitées à prendre contact avec ses bureaux car le catalogue offert concerne toutes les disciplines (spectacles, musiques diverses,  arts plastiques, expos, …) à tous les prix. « Certaines écoles nous disent qu’elles ne font pas le pas parce qu’elles n’ont pas un nombre d’élèves suffisants dans telle ou telle tranche d’âge. Ce n’est pas un problème. A ce moment, on tente de procéder à des regroupements  et cela marche souvent » ajoute Xavier Lambertz du Centre Culturel de Hannut.

    CCH.jpgPhotographies de Jean-Claude Dubois. Contact : 019/51.90.63, info@cchannut.be ou www.CCHANNUT.be