amay

  • PAS TROP DE DÉGÂTS À AMAY ET HANNUT APRÈS LES ORAGES DE SAMEDI

    Linondation-a27625680.jpg

    Les orages qui se sont manifestés dans la soirée de samedi ont touché particulièrement la région d’Amay et la ville de Hannut. Toutefois, si les inconvénients furent nombreux, on ne déplore, heureusement que peu de dégâts.

    Alors que les orages grondaient sur la vallée mosane, la police de la Zone Meuse/Hesbaye et les services communaux de nombreuses communes ont dû intervenir pour nettoyer les routes, déboucher des avaloirs ou rendre la circulation possible.

    >Villers-le-Bouillet : Vers 19 h 30, un arbre se couche sur la chaussée rue de Prâle à Villers-le-Bouillet, les services communaux gèrent la situation. Un peu plus loin dans le même village, des coulées d’eau et de boues envahissent la rue Sauvenière.

    >Wanze : À 19 : 30, la chaussée de Tirlemont est envahie par l’eau qui stagne sur la route en grosses flaques, et les avaloirs sont obstrués. “Les voitures passent à vivent allure et font gicler l’eau sur mon habitation, cela entraîne des gros dégâts et des nuisances importantes” se plaint un riverain à la police d’Amay. Ensuite, aux environs de 23 h 35, une coulée de boue envahit la rue Famellette, sous le viaduc de >Huccorgne. Encore une fois ce sont les ouvriers communaux qui dégagent la voie publique. Plus tard dans la soirée, une jeune conductrice originaire de Dour, âgée d’une vingtaine d’années, perdait le contrôle de sa voiture sur une route boueuse. Elle n’est pas blessée et sa voiture n’aurait subi que de légers dommages.

    >Amay : Vers 20 h, à hauteur de Flône, la Chaussée était submergée par l’eau de pluie.

    >Engis : Près de 20 h 50, le ruisseau du Haut Sart déborde, dans le même temps un passage sous voirie se retrouve sous eaux Chaussée de Ramioul.

    >À Hannut, les pompiers sont intervenus pour le bâchage d’une toiture victime d’infiltrations d’eau à Fumal et pour le pompage de deux caves, l’une située route de Tirlemont à Hannut, l’autre rue de l’Enfer.

    Plus de détails dans LA MEUSE d’aujourd’hui

    Source > Sudpresse > Publié le Dimanche 29 Juillet 2012 à 12h44 Al.D.> Photo d’illustration

  • L'ARMÉE RECRUTE DES PARA-COMMANDOS ET DES « GÉNIAQUES » POUR AMAY ET TIELEN

    418129393_ID7830591_militaire_165038_H3XGJM_0.JPG14 places sont proposées à Amay

    L’armée, à la recherche de jeunes recrues, organise mardi prochain deux journées d’informations destinées aux jeunes candidats para-commandos afin de recruter une soixantaine de volontaires - hommes ou femmes - pour le 3e bataillon parachutiste de Tielen (province d’Anvers) et pour le 4e bataillon de génie d’Amay, près de Huy.

    Le 3e bataillon parachutiste cherche en effet à recruter 57 para-commandos néerlandophones, à savoir 30 volontaires de carrière et 27 jeunes dans le cadre du statut d’engagement volontaire militaire (EVMI), plus communément appelé “ service militaire volontaire ”, a indiqué mardi le service de presse de la Défense dans un communiqué.

    Quant au 4e bataillon de génie d’Amay, une unité francophone, il propose 14 places de volontaires dans la spécialité de “ génie de combat - para-commando ”.

    Les “ jobdays ” organisés le mardi 26 juin par ces deux unités visent à proposer aux jeunes intéressés, hommes ou femmes, “une image claire” des emplois proposés, de la procédure de sélection ainsi que de la formation qui les attend.

    Dans les deux cas, la formation après engagement débutera le 3 septembre prochain. La date limite d’inscription pour le recrutement est fixée au 12 juillet.

    Toute personne intéressée de plus de 17 ans peut s’inscrire via le site de la Défense www.mil.be

    Source > Sudpresse > Publié le Mardi 19 Juin 2012 à 16h52 > Photo BELGA

  • 200 HEURES DE PEINE DE TRAVAIL REQUISE CONTRE UN AMAYTOIS POUR AVOIR BRÛLÉ LES CHEVEUX D'UNE ÉLÈVE

    710351829_ID7757834_webcheveuxph_151035_H3W2TW_0.JPGLe ministère public a requis mardi, devant le tribunal correctionnel de Huy, une peine de 200 heures de travail contre un jeune Amaytois de 20 ans qui avait lancé un cocktail Molotov dans une cour d’école. Ce cocktail a notamment eu pour conséquence que les cheveux d’une jeune fille ont commencé à brûler.

    Le jeune homme s’est expliqué de cet incendie volontaire le 24 avril 2011. Il voulait se venger d’une agression dont il avait été victime quelques mois plus tôt lors d’une soirée organisée sur le site de l’école. Le prévenu avait confectionné trois cocktails Molotov au moyen de bouteilles, d’essence et de chiffons. Il avait lancé ces cocktails artisanaux au-dessus du mur de l’école. Si le prévenu admet cette partie des faits, il assure par contre ne pas avoir voulu blesser quelqu’un.

    “Je ne savais pas qu’il y avait un coin fumeur à cet endroit-là. Je voulais juste gâcher la soirée”, a-t-il expliqué.

    Le prévenu s’est engagé à payer pour les dégâts qu’il a occasionnés.

    Le parquet a réclamé une peine de 200 heures de travail à l’encontre de l’incendiaire. L’avocat du prévenu a considéré que cette peine constituerait une juste répression des faits.

    Le jugement est attendu le 26 juin prochain.

    Source > Sudpresse > Publié le Mardi 29 Mai 2012 à 15h13 > Illustration Photonews

  • INFO BOULOT > AGENDA > LE C.O.F. OUVRE SES PORTES CE 25 MAI !

    COF.jpg

    Moïra BAURAIND

    COF asbl
    Centre d'Orientation et de Formation
    Chargée de communication

    Rue du Parc Industriel, 6 - Allée 2 - 4540 AMAY
    Tél : 085 32 84 57 - Fax : 085 32 84 59
    E-mail : mbauraind@cof.be - Web : www.cof.be