agés

  • LES TRAVAILLEURS AGES INVITES A SE FAIRE ACCOMPAGNER

    Souvent déboussolés dans leur recherche d’emploi, les 45+ peinent objectivement à se relancer.

    C’est l’un des enseignements majeurs de la Journée de l’emploi. Des solutions existent pourtant, passant souvent par un accompagnement.

    Les experts qui se sont consacrés à la Journée de l’emploi, ce mercredi, sont satisfaits d’avoir pu faire œuvre utile. Ils ont reçu plusieurs centaines d’appels, dont un grand nombre reflétait les inquiétudes des intervenants vis-à-vis de leur fin de carrière ou plus précisément vis-à-vis des moyens de la relancer après un accident de parcours.

    «Ne nous voilons pas la face : nombre de travailleurs âgés qui ont connu un licenciement éprouvent actuellement de réelles difficultés sur le marché de l’emploi», constate Grégory Hulstaert, Marketing Manager de Références, partenaire de l’opération avec Bel-RTL, notamment. «Mais c’est précisément en leur expliquant qu’il existe des pistes de reconversion que nous pouvons être utiles. De nombreuses formations existent, qui permettent d’acquérir de nouvelles compétences. En bénéficiant d’un accompagnement spécialisé, une proportion significative d’entre eux voient tout de même finalement leur volontarisme récompensé.»

    La clé du succès résiderait selon certains dans un renversement progressif de la relation entre l’offre et la demande. «Les sociétés de travail intérimaire, de recrutement et de sélection, et celles d’executive search ont une caractéristique commune: elles trouvent les candidats idéaux pour les postes à pourvoir dans les …

    Source > Texte: Benoît July sur > http://www.references.be

    Liens utiles > senior / 50 ans et plus / Management

  • 4 CONSEILS POUR ÊTRE PROFESSIONNELLEMENT CRÉDIBLE MALGRÉ SON JEUNE ÂGE

     

    Vendredi17.jpg

    Les jeunes travailleurs doivent parfois faire face à des remarques qui soulignent leur jeunesse. Même si l’âge n’est pas un facteur qui permet de définir une relation hiérarchique, faire des commentaires en ce sens indique que le jeune travailleur est perçu comme pas assez qualifié, inexpérimenté ou inférieur par ses collègues plus âgés. Or, être traité comme un enfant dans son environnement de travail peut se révéler très agaçant...

    Qu’un employé âge mais bienveillant vous dise gentiment que vous lui faites penser à son fils, ou que vous ressentiez plutôt les remarques sur votre âge comme blessantes et infériorisantes, voici quatre façons de réagir calmement et de façon productive.

    1. Acquiescez et passez à autre chose

    Si certains collègues se servent de ces remarques pour se sentir supérieurs, la plupart d’entre eux ne sont pas malveillants. Même si leurs commentaires sont maladroits, ils pensent simplement bien faire en disant que vous leur rappelez leurs enfants ! Accordez à vos collègues le bénéfice du doute. Au lieu de vous énerver, votre premier réflexe doit être d'accepter la remarque et de passer à autre chose. Répondez simplement « Merci » ou « On me le dit souvent ».

    2. Changez de sujet

    Quand votre âge arrive sur le tapis, essayez de rapidement rediriger la conversation vers un sujet avec lequel vous êtes plus à l’aise. Par exemple, si un de vos collègues parle d’une émission diffusée « avant que tu ne sois né », faites un lien avec une émission actuelle que tout le monde connaît. Si en réunion, quelqu’un fait référence à un projet « bien avant que tu ne sois là », faites un lien avec un projet sur lequel vous avez déjà travaillé et qui n’est pas si différent. Cela enverra un message clair à vos collègues : votre âge n’a aucune importance, et vous n'êtes pas différent des autres !

    3. Faites preuve de répartie

    L’humour est la meilleure des défenses, on ne vous apprend rien. Faire preuve de répartie peut changer l’attitude de vos collègues. Surtout si vous pratiquez l'autodérision pour répondre aux commentaires sur votre âge : « Génial, cette crème anti-âge à l’air de bien marcher », « Oh je ne suis pas si jeune, j’évite juste de m’exposer au soleil » ou « Je suis un vrai papy, j’ai été dormir à 22h hier » ! Ainsi, vous montrez que vous ne prenez pas ces remarques au sérieux et qu’elles ne vous atteignent pas.Préférez tout de même vous moquez de vous-même plutôt que d’eux (« Mais si je t'ai rendu ce rapport ! Déjà sénile, Jean-Claude ? ») surtout s'ils sont susceptibles...

    4. Haussez le ton

    Si les remarques d’un de vos collègues vous agacent réellement, au point d’interférer avec votre travail, il est temps de confronter votre « agresseur ». Essayez de faire cela juste après une remarque concernant votre âge. Analysez objectivement ce qui vient de se passer, et expliquez en quoi cela a eu une influence sur votre travail. Exemple « Quand tu as évoqué mon âge devant les clients, cela les a déviés de l’offre que je venais de faire. Je sais que tu ne voulais pas mal faire, mais est-ce qu’à l’avenir tu pourrais éviter de souligner mon âge ? » Tout en restant professionnel, vous affirmez votre confiance en vous et vous appelez le respect.

    Si les attaques continuent, prenez note de toutes les fois où vous devez faire face à ce genre de réflexions et présentez la situation à votre patron en insistant sur le point de vue de l'entreprise plutôt qu’en vous plaignant. Expliquer que le comportement de votre collègue fragilise les relations avec vos clients aura plus de poids que d’expliquer que vous vous sentez décrédibilisé.

    Source: The Daily Muse via > http://www.references.be