adoption

  • Imprimer

    HANNUT - BIEN-ÊTRE ANIMAL > 100 POULES D’ÉLEVAGE À ADOPTER

    Depuis de nombreuses années, l’asbl S.E.A. (Suppression des Expériences sur l’Animal) rachète des poules pondeuses dans les élevages industriels pour leur sauver la vie.

    Un nouveau lot de 100 poules vient d’être ramené à Hannut. Les poules sont proposées à l’adoption au prix unitaire de 4,50 euros.

    La centaine de poules, des poules brunes âgée de 20 mois, sont arrivées à Hannut, chez Marie-Christine il y a une quinzaine de jours. « Avant de les soumettre à l’adoption, je leur donne toujours des vitamines, je leur apprends à manger mais aussi à se resocialiser au contact de mes propres poules », témoigne la Hannutoise, très impliquée depuis de longues années dans la cause animale.

    Chaque année, Marie-Christine parvient à trouver une famille d’accueil pour 850 à 900 poules issues des élevages industriels. Les acheteurs assure-t-elle viennent de partout en Belgique : « Tournai, Marche-en-Famenne, Virton, Rochefort. Je suis parfois étonnée du nombre de kilomètres que peuvent faire certaines personnes, juste pour 2 poules », indique Marie-Christine.

    Si vous souhaitez adopter une poule, vous pouvez contacter Marie-Christine au 019/65.67.83.

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 08/10/2018

    En ligne sur > https://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT > UNE SECONDE VIE AUX POULES EN BATTERIE

    Marie-Christine propose encore quelques poules à l’adoption

    Lorsque l’ASBL Suppression des Expériences sur l’Animal a lancé son opération de sauvetage il y a un mois, Marie-Christine Molitor n’a pas hésité une seule seconde.

    Parmi les 7.000 poules sauvées d’un élevage en batterie en Flandre, Marie-Christine en a hébergé 400 dans son jardin à Villers-le-Peuplier (Hannut). Il en reste quelques-unes pour adoption.

     « Les animaux sont ma thérapie », explique Marie-Christine Molitor. Cette Hannutoise détient pas moins de 400 poules dans son jardin. Il s’agit de poules pondeuses sauvées d’une mort certaine par l’ASBL Suppression des Expériences sur l’Animal (SEA). « Un fermier d’Audenarde (Flandre Orientale) nous a prévenus lorsqu’il a voulu se débarrasser de la moitié de son exploitation d’élevage de poules pondeuses en batterie pour la renouveler. Il y en avait 70.000. On a réussi a en sortir 7.000 », explique Solange T’Kint, à la tête de l’ASBL SEA.

    Amoureuse des animaux et le cœur sur la main, Marie-Christine Molitor n’a pas hésité une seule seconde lorsque … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 08/07/2017

    Je les propose à l’adoption au prix de 4,50 la poule pour couvrir les frais de prise en charge. » Intéressé ? Contactez le 0476/747.754.

    Source > C.L. Sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 08/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/101425