a ne pas faire

  • 9 FAÇONS D’ENERVER LES RECRUTEURS …. A NE PAS FAIRE !

    shutterstock_204413071b.jpg

    Vous avez passé le premier round des sollicitations et êtes convié à un entretien d’embauche.

    Votre CV a plu, votre lettre de motivation a convaincu. Le plus dur est derrière vous, vous dites-vous. Détrompez-vous. Il s’agit désormais de séduire le recruteur et d’éviter les faux pas. Le jobsite Savvysugar a interrogé quelques recruteurs sur le sujet. Voici ce qui les énerve le plus :

    1. Quand vous ne comprenez pas l’entreprise ou le produit

    Rien n’énerve plus un recruteur que le sentiment de perdre son temps. Et vous donnerez l’impression de lui faire perdre son temps si vous ne comprenez pas l’entreprise ou le produit. Vous montrerez ainsi que vous ne vous donnez pas même la peine de faire des recherches basiques pour l’entretien. Pourquoi devrait-il vous donner une chance si vous n’êtes pas prêt à vous investir un minimum ?

    2. Quand vous ne posez pas de questions

    En ne posant pas de questions, vous montrez à nouveau que vous n’êtes pas vraiment intéressé par le poste et que vous ne faites pas d’effort. Un recruteur témoigne : « Ça me donne l’impression que ces candidats cherchent juste un job, n’importe lequel. Tout le monde peut répondre correctement à des questions d’entretien, mais moi je veux cerner la façon de penser des gens et comprendre ce qui les motive. »  

    3. Quand vous êtes trop insistant

    La persévérance est une qualité. Mais gare aux excès de zèle. « Un peu d’insistance, c’est bien – j’ai souvent réagi positivement à des mails de suivi d’entretien », confie un recruteur. « Mais envoyer plusieurs mails dans la semaine, passer au siège de l’entreprise et prendre contact avec tous les employés que vous pouvez trouver sur LinkedIn, c’est aller trop loin. De telles démarches sont celles de quelqu’un de désespéré et d’harceleur. Elles ne peuvent en aucun cas plaider en votre faveur et vous faire engager. »  

    4. Quand vous ne suivez pas les directives

    Si l’annonce d’emploi précise que vous devez envoyer un e-mail et ne pas appeler ou que vous devez accompagner votre candidature d’une lettre de motivation, suivez ces instructions à la lettre. Si vous vous montrez incapable de suivre des directives aussi simples, il est peu probable que le recruteur daigne jeter un œil à votre candidature.

    5. Quand vous faites une faute d’orthographe en épelant le nom de l’entreprise

    Vous seriez étonné de la fréquence de ce genre de fautes dans les lettres de motivation. Si vous envoyez votre candidature à plusieurs entreprises, vous pourriez faire une malencontreuse erreur en copiant-collant votre texte à chaque fois et en oubliant d’adapter le nom de la société ! Un recruteur avoue : « Rien ne m’horripile plus que de recevoir une lettre de motivation destinée à une autre entreprise. Ces lettres vont directement dans ma poubelle. » 

    6. Quand vous ne facilitez pas le travail de recherche des recruteurs

    Les recruteurs apprécient qu’on leur facilite leur travail de recherche. Un recruteur conseille : « Si vous mentionnez votre portfolio, votre site internet ou vos profils sur les réseaux sociaux, mettez ces sources en évidence et accordez-leur de la visibilité en leur associant un hyperlink. J’ai envie d’en savoir plus sur vous et de voir ce que vous êtes capable de faire, mais je n’ai pas envie de perdre mon temps en cherchant par moi-même des infos que vous n’incluez pas. » 

    7. Quand vous n’assurez pas le suivi d’un entretien

    Cette étape paraît évidente et pourtant beaucoup de gens la négligent. De nombreux candidats n’osent pas recontacter le recruteur après un entretien d’embauche. Un recruteur vous recommande d’au moins envoyer un petit mot de remerciement, un petit mail d’une phrase pour exprimer votre reconnaissance. Les véritables suivis, faisant allusion à un sujet qui a été débattu au cours de l’entretien, sont encore mieux.

    8. Quand vous répliquez par une réponse toute faite

    Vous vous êtes entraîné à répondre aux questions classiques des entretiens d’embauche. Aussi, quand le recruteur vous pose l’une de ces questions, vous répondez fièrement du tac-au-tac ce qu’il faut répondre. Faites attention, les recruteurs remarquent très vite que vous avez préparé le coup et que vous leur présentez une réponse toute faite. Privilégiez l’honnêteté et la spontanéité.

    9. Quand vous vous la jouez trop détendu

    Vous sentez que le contact passe bien avec le recruteur. Prenez garde toutefois à ne pas vous montrer trop familier. Restez professionnel, même si la culture de l’entreprise semble très cool. « Restez professionnel dans vos e-mails, commencez toujours par une apostrophe et terminez par une salutation. Évitez les phrases d’une ligne envoyées de votre iPhone et présentez-vous comme quelqu’un de posé et de confiant à l’interview », conseille un recruteur. 

    Source & Texte: Céline Préaux via http://www.references.be