a faire

  • 10 CHOSES À FAIRE SI VOUS NE TROUVEZ PAS DE TRAVAIL APRÈS VOS ÉTUDES

    En France (mais la situation belge est très semblable), l’âge moyen d’accès à un CDI est passé de 20 à 27 ans entre 1975 et aujourd’hui.

    Avec l’économie actuelle, trouver un emploi directement une fois son diplôme en poche est de plus en plus rare.

    Nombreux sont les étudiants qui doivent patienter de longs mois avant d’entrevoir une possibilité d’embauche.

    Résultats : les jeunes diplômés sont stressés, sous pression, déprimés. Ils envoient frénétiquement des CV à gauche et à droite ou au contraire se découragent et perdent toute motivation. Vous venez de finir vos études et cette perspective vous angoisse ? Voici 10 conseils à mettre en pratique si vous ne trouvez pas d’emploi.

    Découvrir les 10 points en questions ici ...

    Source : moneycrashers.com > Texte: Magali Henrard sur > http://www.references.be

    jeune diplômé / université / Choisir / Formations / Postuler / Chômage / Fonctions / Conseils carrière / Job de rêve / Premier emploi

  • 5 CHOSES A FAIRE LORSQUE VOUS ETES VICTIME D’UNE INJUSTICE

    discriminationb.jpg

    Un jour ou l’autre, des gens mentiront à votre sujet, vous planteront un coup de poignard dans le dos, se tromperont sur vos motivations ou vos intentions.

    Leurs réactions seront disproportionnées, ils vous blâmeront, médiront à votre propos et répandront la rumeur. Et vous vous sentirez trahi(e), indigné(e) et rageur (/se).

    Ces sentiments vous mèneront à aux mauvaises réactions. Vous voudrez vous venger. Vous défendre. Vous assurez que tout le monde sache que l’on se trompe à votre sujet. Votre réaction excessive vous desservira : vous perdrez votre crédibilité, ce qui semblera accréditer la légitimité des rumeurs.

    Voici donc comment gérer des situations d’injustice à votre égard :

    1. Arrêtez de vous énerver. Commencez à écouter

    Ne faites rien pendant au moins 24 heures. Ne vous défendez pas. Ne vous vengez pas. Trouvez un endroit calme où vous pouvez vous réfugier pour réfléchir. Faites le point sur ce que l’on dit de vous. Ne laissez pas les émotions guider votre action, car elles vous rendront irrationnel(le). Vos actions seront empreintes de colère et d’amertume. Arrêtez donc de vous énerver et commencez à écouter. Soyez attentif(/ve) à ce qui n’est pas dit de vous. Soyez réceptif (/ve) par rapport aux sentiments et aux émotions exprimés par d’autres. Prenez quelques instants pour vous concentrer sur les autres – pas sur vous. Ce que vous entendrez sera important pour la suite.

    2. Ne vous lancez pas dans de longues explications défendant votre cause

    Vous pourriez penser qu’il est logique de vous poser et de coucher sur le papier votre version de l’histoire. Cela ne vous aidera probablement pas du tout. En réalité, consacrer du temps à écrire tous les détails scabreux de l’histoire ne vous fera passer que pour étroit(e) d’esprit. Vous rajouterez une couche à la mauvaise ambiance. Même si vous avez raison.

    Si vous avez un blog populaire ou si vous écrivez des articles, vous disposez d’un médium privilégié pour clarifier votre position. Mais vous feriez mieux de ne pas céder à la tentation. Ceux qui lisent vos écrits et sont dans votre camp ne vous apprécieront pas davantage pour ce que vous avez écrit. Ceux qui vous désapprouvent sont peu susceptibles de changer soudain d’avis après la lecture de votre texte. Les choses ne se dérouleront pas comme vous le souhaitez. Vous perdrez votre temps.

    3. Adressez-vous directement (et en privé) à la personne concernée

    Si vous essayez de résoudre un quiproquo avec quelqu’un, adressez-vous directement à cette personne. Il ne sert à rien de gaspiller votre énergie à tenter de vous défendre auprès de tous les autres, alors que vous pourriez simplement vous expliquer auprès de la personne à l’origine des rumeurs négatives à votre propos. Envoyez-lui un e-mail. Décrochez le téléphone et appelez-le(/la).

    4. Excusez-vous et changez si nécessaire. Sinon, ne jouez pas la comédie

    Vous commettez parfois des erreurs. Parfois, vous n’êtes pas mal compris(e), vous avez simplement mal agi. Vous pouvez maudire la personne qui vous a dénoncé(e) ou tout simplement présenter vos excuses et tourner la page. Tentez également de ne plus commettre ce genre d’erreur à l’avenir.

    Si toutefois vous estimez que vous n’avez pas commis d’erreur et que vous n’avez pas à changer, ne le faites pas. Prétendre que vous avez l’intention de changer alors qu’il n’en est rien ne fera qu’aggraver la situation.

    5. Restez fidèle à vous-même

    Les rumeurs à votre sujet blessent profondément votre égo. Vous seriez tenté(e) de changer, pour ne plus avoir à les affronter. La meilleure solution est toutefois de rester fidèle à vous-même. Ne changez pas d’attitude parce que l’on vous observe. N’adoptez pas de nouvelles habitudes parce que vous pensez que les gens vous apprécieront plus. Restez simplement vous-même.

    Poursuivez vos rêves. Continuez à relever les défis que vous vous étiez posés avant tout cela. Continuez à apprendre, à vivre, à mener les autres. Ne renoncez pas à ce que vous êtes et à ce que vous cherchez à atteindre pour des rumeurs qui s’éteindront plus vite que vous ne le pensez.

    Source : Edgy Conversations sur > http://www.references.be